Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Festivals > Festival de Cannes > [ Cannes 2019 ] Destination Cinéma !

[ Cannes 2019 ] Destination Cinéma !

Valises embarquées, ordinateur chargé et programme imprimé : il est Cannes – 1 ! Cela fait maintenant 5 ans que je fais le trajet Paris-Cannes pour rejoindre le plus grand Festival au monde. Dans le train, les hommes ont leur costume sous housse. Certains profitent des 5h de train pour anticiper déjà un manque de sommeil qui arrivera plus vite que prévu. D’autres parlent rendez-vous. Moi, en état de sur-excitation depuis la cérémonie d’ouverture, je me pose devant mon écran à la recherche d’une connexion pas trop mauvaise pour vous écrire quelques mots.

Cannes et Moi

Vous le savez, Cannes résonne en moi tout particulièrement. Mon premier festival, je l’ai vécu il y a 13 ans alors étudiante en prépa à Cannes. Je préférais chercher des invitations pour voir des films plutôt que de réviser (Bon vous vous en doutez, le festival m’a adopté, la prépa moins). Cette année là, le Vent se lève remporte la Palme. Moi je démarre une relation avec Cannes (et le cinéma) à durée indéterminée.

Voici deux ans que je suis accréditée et que les accréditations cinéphiles sont derrière moi. Je peux donc avoir l’immense chance de voir un tas de films. Aussi bien en sélection officielle que dans les sélections parallèles. Et comme Cannes donne le ton de l’année cinématographique, il n’est pas rare de voir en 10 jours, les plus grands films de l’année.

Cette année s’annonce folle. Folle d’abord par son jury présidé par Alejandro Gonzalès Inarritu qui fait partie de mes réalisateurs préférés. Folle surtout par sa sélection. On dit qu’à Cannes, il y a des années hautes et des années basses. Celle-ci est clairement haute. Haute haute même.

Programme 2019

Parmi les grands évènements de Cannes, impossible de passer à côté de la venue de Quentin Tarantino en compétition. Dans ses valises il a prévu Brad Pitt et Léonardo DiCaprio pour une montée des marches qui s’annonce historique. 25 ans après la Palme pour Pulp Fiction et si Once Upon a Time in Hollywood venait offrir au réalisateur sa deuxième récompense ? Au delà du phénomène, je dois avouer que c’est un film que j’ai très envie de voir. J’espère vraiment pouvoir assister à une projection mais il faudra se lever tôt…
Autre attente à Cannes, le nouveau Xavier Dolan qui n’a pas perdu de temps en 2019. Son Matthias et Maxime s’annonce comme un retour aux sources pour le réalisateur québécois qui évoquera dans son 8 ème long son thème de prédilection : le sentiment amoureux entre deux hommes.
En restant outre-atlantique, j’attends également beaucoup le nouveau Malick. Là aussi, on annonce un retour aux sources avec un film plus scénarisé et un sujet pioché dans les faits historiques, N’oublions pas que le réalisateur américain avait déjà remporté une palme avec le magnifique A Tree of Life.
Passons l’atlantique et arrêtons-nous au Royaume-Unis où Ken Loach pourrait faire sensation en devenant le premier réalisateur à obtenir 3 Palmes d’Or. Son Sorry, We missed you, nous plongera dans un Royaume-Uni à l’heure d’Uber. Un film qui s’annonce choc et profondément actuel.

Français en lice

Coté représentants français, là aussi c’est une année folle. Que l’on aime ou pas Kechiche, la présentation de Mektoub my love : intermezzo va créer des émules. De mon côté j’attends plus deux réalisatrices. La première, Céline Sciamma qui présente Portrait de la jeune fille en feu avec Adèle Haenel (présente cette année dans TOUTES les sélections). La deuxième, Justine Tiriet qui présentera Sybil son troisième long avec Virginie Effira dans le rôle titre.

Ma dernière grosse attente se trouve en Espagne puisque Pedro Almodovar viendra présenter Douleurs et gloires, autoportrait du metteur en scène dont la bande annonce est très prometteuse. Et si c’était enfin son année ? A force de pas lui donner, on se dit que Pedro est maudit. Car dans sa filmographie, on en trouve des chefs d’oeuvre. Cannes l’a honoré plusieurs fois mais jamais pour la récompense suprême. 2019 son année ?

Parlant d’honneur, on trouvera à un Certain Regard le nouveau film de Christophe Honoré, grand habitué du Festival qui viendra présenter Chambre 212 avec Vincent Lacoste. 1 an tout pile après la présentation de Plaire, Aimer et Courir Vite, je vous cache pas mon excitation autour de ce projet.

La quinzaine des réalisateurs a une programmation à faire trembler l’officielle. D’abord parce que c’est Dupieux qui l’ouvre avec son improbable Le Daim. Ensuite parce que la Quinzaine c’est des dizaines de films qui sur le papier ont tout d’une promesse : Alice et le maire, The Lighthousse, Alice et le maire, Zombi child, Yves… Enfin parce que chaque année, les films « surprises » sortent de cette sélection ou de la Semaine de la Critique. Hâte hâte hâte !

Le programme est fait. Le train avance. Demain, je serais à Cannes. Pour suivre mes aventures, rendez-vous sur Twitter : @Marine2MP où ici là où je vous proposerais un récap quotidien.

Mis à jour le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.