Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > A la une > [Série tv] Coup de coeur pour Vingt-Cinq sur OCS

[Série tv] Coup de coeur pour Vingt-Cinq sur OCS

Dès ce soir à 20h40 sur OCS, vous pourrez découvrir Vingt-Cinq, la nouvelle série coup de coeur made in France. Pourquoi on aime tant ces 12 premiers épisodes ? Pour tout ça :

Jeremy ne se remet pas du choc de sa rupture avec son amour de jeunesse. Entouré de son groupe d’amis d’enfance, il recommence à zéro. Entre humiliations, erreurs, et premières fois ratées, à l’approche des 30 ans, la petite bande parisienne réalise qu’ils n’ont pour l’instant rien accompli.

Cette histoire, c’est l’histoire de départ d’une bande de losers. Et les histoires de losers, en général, ça marche. Les bandes de potes aussi. L’époque a changée, mais il y a un peu du Péril Jeune dans ce Vingt-Cinq. Mais aussi pas mal de Tout ce qui brille version mec. Peur-être est-ce parce que Géraldine Nakache produit la série d’ailleurs.

Quoi qu’il en soit, on adore ça parce que la série fait vraie. C’est notre histoire qui est décrite. Nos galères. Nos potes chelous, chiants, névrosés, avec leur problèmes de couple, de famille ou de travail. Nos découvertes, nos premières fois et nos délires ensemble aussi. Ce sont nos mots et nos expressions qu’on entend dans leurs bouches. Nos adresses où on traine entre copains qui sont montrées. En bref, Vingt-Cinq parle à tous ceux qui ont eu 25 ans, aussi bien qu’à ceux qui vont les avoir.

Les doutes, les galères mais aussi les moments de fou rire, de sexe, de fun entre potes…on plonge à 100% dans cette histoire portée par des acteurs incroyables à commencer par Bryan Marciano. Bryan qui a écrit, réalisé et interprété le rôle principale de Vingt-Cinq, rien que ça. Mais qui d’autre que lui aurait pu aussi bien incarner un mec romantique, touchant, mais aussi agaçant comme on peut l’être après une rupture ? Intelligent et pourtant très con dans ses réactions, le personnage de Jérémy c’est encore une fois un vrai personnage qu’on est sûr d’avoir déjà croisé (ou incarné…).

Il est entouré de ses potes parmi lesquels on retrouve Pablo Pauly qui nous avait plus que convaincu dans le rôle de Grand Corps Malade dans le film Patient. Même si son personnage ici n’a rien à voir, son talent se confirme et on s’attache vite à ce jeune banlieusard qui se questionne sur sa vie pro et perso, en banlieue, en couple depuis longtemps et dans une routine professionnelle et personnelle déjà à pleurer.

Mon petit chouchou, c’est pourtant le rôle d’Alex, joué par le véritable ami d’enfance de Bryan Marciano, Alexandre Boublil. Pas du tout acteur de métier, c’est au final celui qui sonne le plus juste ! Il nous offre aussi de sacrées tranches de rire qui ponctuent souvent la série d’ailleurs, qui alterne entre drame et comédie à merveille. Dans l’histoire, on croise quelques filles, qui n’ont pas les rôles les plus développés pour le coup même si elles sont excellentes, on croise aussi Vincent Dedienne, Pierre Lottin dans le drôlissime rôle de Jonas-qui-ne-sait-pas-sil-est-gay-ou-non et plein d’autres acteurs et actrices tous plus barrés les uns que les autres.

De tout ça, on retient une série imparfaite, à notre image, qui a plein de petits défauts à améliorer, qui part en freestyle pour notre plus grand bonheur mais qui est tellement juste, drôle et ultra touchante qu’on en redemande, et vite ! Et puis avec des épisodes de 22mn, ça fait de Vingt-Cinq la meilleure sitcom du moment à regarder et mon plus gros coup de coeur en série française depuis Dix Pourcent, c’est dire.

Alors ne ratez pas les premiers épisodes ce soir dès 20h40 sur OCS ! On vous laisse avec la bande-annonce en attendant de découvrir par vous-même ce petit bijou doux et amer comme on aime :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.