Blog lifestyle, culture, beauté, voyages
Home > A la une > [Jeux de Société] Test – Splendor & Extensions

[Jeux de Société] Test – Splendor & Extensions

Il y a quelques semaines, je vous parlais de Century : la route des épices, un jeu mêlant stratégie & deck building très réussi qu’on compare beaucoup à Splendor. À l’occasion de la sortie d’une boîte regroupant 4 extensions, il me semble de mise d’enfin parler de Splendor, un best seller du jeu de société. Tout comme Century, Splendor est un jeu très facile d’accès qui demande pourtant aux joueurs de bien réfléchir. Splendor est un jeu édité par Space Cowboys, créé par Marc André et illustré par Pascal Quidault. C’est un très bon jeu intermédiaire qui gagne en complexité grâce aux toutes nouvelles extensions proposées, appelées Les Cités de Splendor.

Pour qui ? 10+

Pour combien de joueurs ? 2 à 4

Durée d’une partie : 30 à 45 minutes

Genre : développement, combinaison

Prix : 26,90€ hors fdp

Date de sortie : Février 2014

Découverte, Packaging & Matériel

Avant de jouer à Splendor sur table, je m’y suis essayée sur téléphone via l’application. Cheminement étonnant mais plaisant pour la découverte d’un jeu comme celui-ci. En passant, je vous conseille donc vivement cette application très bien fichue qui offre, en plus du jeu de base, une partie missions agréable. Le jeu m’a tout de suite convaincu et quelques mois après, on m’a offert la version physique. De quoi enfin tester le jeu avec des amis comme il se doit ! (si j’aime autant les jeux de société, c’est notamment pour sa partie sociale)

Space Cowboys propose son jeu phare à un prix de vente très correct. La boîte est elle aussi d’une taille correcte, se rangeant plutôt facilement dans une bibliothèque. Vous le savez maintenant, je prête beaucoup d’attention à la forme et la qualité du packaging et du matériel, c’est une déformation professionnelle.

Le très bon point, c’est la présence d’un blister en plastique adapté au contenu de la boîte. Pour rappel, ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Chaque élément trouve sa place dans la boîte. Petit défaut, les cavités sont parfois trop profondes permettant donc au matériel de se balader dans la boîte en cas de transport mouvementé. Ce n’est pas grand chose mais ça pourrait être corrigé facilement. Quant au matériel, il est de bonne facture, notamment les jetons, imprimés sur un papier très quali.

À l’intérieur de la boîte vous trouverez donc : 1 livret de règles de 4 pages, 40 jetons (émeraude/vert x 7, saphir/bleu x 7, rubis/rouge x 7, diamant/blanc x 7, onyx/noir x 7 et joker or/jaune x 5), 90 cartes développement et 10 tuiles nobles.

Règles & Mise en place

Dans Splendor, vous jouez le rôle d’un riche marchand de la Renaissance. Vous devrez gérer vos ressources pour acquérir des mines, des moyens de transport et des artisans qui vous permettront ensuite de transformer des pierres en bijoux.

Élément rassurant, le livret de règles ne fait que 4 pages. De quoi ne pas se décourager comme souvent à la vue de règles interminables. Splendor s’appréhende vite et permet à n’importe quel joueur d’être dans la partie dès le premier tour de jeu.

La mise en place, comme la lecture des règles, est très rapide. Il suffit de trier les jetons et les cartes et de mettre en place les nobles nécessaires (autant de nobles disponibles que de joueurs). Si vous suivez bien ces instructions, vous devriez donc vous retrouver avec une disposition similaire à la photo ci-dessus pour débuter la partie.

Pour devenir le meilleur marchand, il vous faudra marquer le plus de points de prestige possible. Dès qu’un joueur atteint les 15 points, il déclenche la fin du tour en cours. Important car ça implique que le joueur atteignant les 15 points en premier ne gagnera pas forcément la partie, les autres joueurs pouvant jouer ensuite.

Mais comment engranger des points ? En achetant des cartes développement présentant des points de prestige (indiqués en haut à gauche des cartes) et/ou en acquérant les faveurs d’un noble. À chaque tour de jeu, vous avez le choix entre 4 actions : prendre 3 jetons pierre précieuse de couleur différente, prendre 2 jetons pierre précieuse de la même couleur (action disponible uniquement si il reste au moins 4 jetons de la couleur choisie), réserver une carte développement et prendre 1 jeton or (joker, il peut remplacer n’importe quelle pierre) ou acheter 1 carte développement face visible au centre de la table ou préalablement réservée.

Important, lorsque vous achetez une carte développement, elle vous donne une pierre précieuse de façon permanente (indiquée en haut à droite), c’est ce qui vous permettra d’acheter des cartes développement avec un coût élevé plus tard dans la partie et vous permettra aussi d’obtenir les faveurs des nobles.

Voilà pour les règles rapides, cela vous donne une idée de comment jouer à Splendor mais comme d’habitude vous pouvez dénicher des vidéos sans doutes plus explicites sur le web. Je vous recommande celles de Ludovox pour la version rapide et de Vidéorègles pour la version longue.

Déroulement d’une partie & Avis

Splendor est d’un jeu d’une grande simplicité sur le papier, comme peuvent en témoigner les règles rapidement lues et apprivoisées mais attention, il se révèle bien plus complexe dans la pratique. Il vous faudra faire preuve de ruse et surveiller de très près les coups des autres joueurs.

Je me suis par exemple fait piéger bêtement en faisant tout pour arriver la première à 15 points en oubliant qu’il restait un dernier tour à mon adversaire, qui est bien entendu parvenu à faire un très beau dernier coup en achetant une carte valant gros. À Splendor, rien ne sert de courir, il vous faudra installer votre stratégie durement et sûrement.

Premièrement, ne cherchez pas forcément à posséder les cartes qui rapportent immédiatement des points. Le plus important, c’est de récupérer ces fameuses cartes développement en visant avant tout la pierre précieuse permanente qu’elle vous offrira. Pour savoir lesquelles viser, analysez bien les nobles disponibles pour la partie mais aussi les cartes à fort potentiel de points qui ne sont évidemment pas accessibles en début de partie. Il vous faudra donc miser sur les bons chevaux.

Deuxièmement, il faut adapter votre stratégie en fonction de celles des autres. Visez-vous les mêmes cartes, les mêmes nobles ? À vous de vite le déterminer pour prendre l’ascendant.

Splendor est un jeu que j’apprécie beaucoup. Il se sort facilement grâce à ses règles simples et sa mise en place rapide tout en se révélant complexe dans son développement. On comprend mieux le succès qu’il a connu.

L’extension Les Cités de Splendor

Les extensions offrent une seconde jeunesse à des jeux ayant faits leurs preuves, avec l’ajout d’éléments et règles supplémentaires. Space Cowboys vient tout juste de sortir une très belle boîte contenant 4 extensions ! Toutes ces nouveautés sont contenues dans une boîte de la même taille que l’originale avec un matériel au moins aussi étoffé. Attention, ces 4 extensions ne se combinent pas, elles doivent être jouées séparément.

La première s’appelle Les Cités et donne donc son nom à cette boîte d’extensions. Il s’agit de la plus simple des 4. Il suffit de remplacer les tuiles nobles par les tuiles cités (contenues dans cette nouvelle boîte). Comme pour les tuiles nobles, il faut certaines conditions pour remporter une tuile Cité : un nombre de points de prestige ainsi que des joyaux permanents variables d’une tuile à l’autre. Contrairement aux nobles, les cités ne rapportent pas de points de prestige supplémentaires mais déclenchent le dernier tour de jeu.

La seconde extension, Les Comptoirs, permet de raccourcir la durée d’une partie. Chaque joueur se voit distribuer 5 blasons de sa couleur et un petit plateau de jeu est placé au dessus des nobles (matériel additionnel). Ces blasons servent à être posés sur le nouveau plateau, qui offre 5 pouvoirs différents. Pour bénéficier de ces pouvoirs, il vous faut remplir certaines conditions (pierres permanentes) ; si c’est le cas, vous posez un blason à la fin de votre tour et activez le pouvoir associé aux conditions remplies. Exemple : avoir 2 diamants permanents permet de piocher au prochain tour 2 pierres d’une même couleur + 1 pierre d’une autre couleur.

La troisième extension s’intitule L’Orient et place les nobles au cœur du jeu. Avec celle-ci, vous jouerez avec des nouvelles cartes (venant en plus de celles du jeu de base). Elles s’achètent et se réservent de la même manière que les cartes « habituelles » mais peuvent apporter, par exemple, 2 jetons OR (cette carte ne servant qu’une seule fois après achat avant d’être défaussée), la possibilité de prendre une autre carte visible d’un niveau indiqué, etc… Ces bonus vous permettront d’atteindre plus facilement les nobles.

Enfin, la dernière extension, Les Bastions, permet de rallonger le temps de jeu en ajoutant de l’interaction. Chaque joueur se verra attribué 3 bastions. À la fin de son tour de jeu, le joueur pourra placer un de ses bastions sur une carte qu’il sera donc le seul à pouvoir acheter ou réserver OU retirer le bastion d’un adversaire d’une carte pour lui rendre.

Pour résumer…

Les + : très bon rapport qualité/prix, règles simples à comprendre et à expliquer, plus complexe qu’il n’y parait, temps de jeu raisonnable.

Le – : dommage qu’on ne puisse pas y jouer à plus de 4 joueurs, manque d’immersion, la tuile de l’extension Cité nécessitant 17 points dont je n’ai pas compris l’intérêt…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez surement
[Jeux de Société] Test – Les Aventuriers du Rail France
[Jeux de Société] Test – Mysterium & Extensions
[Jeux de Société] Test – Kitty Paw
[Jeux de Société] Test – Grand Austria Hotel

Laisser un commentaire