Blog lifestyle, culture, beauté, voyages
Home > A la une > [Voyage] Itinéraire pour un road trip de 10 jours en Ecosse

[Voyage] Itinéraire pour un road trip de 10 jours en Ecosse

Je vous l’avais promis dans mon Guide pour partir en voyage en Ecosse, je vous livre désormais tout mon parcours pour un road trip de 10 jours au pays de Willam Wallace et d’Outlander !

Nous avons été chanceuses, sur 10 jours, nous avons eu 9 jours de grand soleil, pas un seul midges et très très peu de touristes. En plus en mai, la luminosité est très forte en Ecosse donc les journées commencent très tôt et on profite du soleil jusqu’à au moins 22h heure locale. En bref, le voyage parfait qui n’a fait qu’accentuer ce véritable coup de coeur pour ce pays incroyable et sauvage. Pour info, nous sommes arrivées un jeudi soir tard et mon itinéraire ci-dessous commence donc au jour 1 le vendredi matin. Je vous donne un maximum de liens vers les visites que j’ai adoré ou bien les restaurants ou logements qui m’ont le plus marqué si ça peut aider !

Jour 1: Édimbourg, capitale surprenante et vivante de l’Ecosse

A peine remises de notre première nuit dans le super loft chez Alice et Jamie en plein new town, nous partons à la découverte de cette ville aux aspects gothiques et mystérieux. On commence par une balade dans le parc central de la ville, et un peu de lèche-vitrine sur Princes Street, puis on file direction la vieille ville et son Royal Mile qui monte jusqu’au fameux château, que l’on décide de se réserver pour le dernier jour. Qu’importe, on est déjà conquises par cette vieille ville et son point de vue imprenable ! L’ambiance de la ville est géniale, les gens adorables et chaque clocher ou monument est plus joli que le précédent. On redescend alors vers Holyrood Palace et surtout à côté, le fameux Arthur’s seat, sorte de montagne sauvage dans la ville que l’on peut escalader comme on veut afin d’avoir un super point de vue à 360°sur la ville. C’est parti pour la première d’une longue série de randonnées ! Oui, ça grimpe dur mais reste accessible à tout le monde, surtout que vous pouvez partir dans les directions que vous voulez, emprunter un raccourci ou bien aller jusqu’au sommet et faire le tour. En revanche, même par temps sec, ça glisse pas mal sur les cailloux en redescendant donc prévoyez de bonnes chaussures et évitez d’y aller s’il pleut je pense !

En redescendant, comme on n’avait pas encore assez marché, on décide de grimper de l’autre côté de la ville, au Calton Hill, autre petite colline où l’on retrouve un belvédère, une tour, des colonnes romaines et un point de vue imprenable sur le centre d’Edimbourg.

Jour 2: d’Edimbourg à Stirling

Pour tous les fans d’Outlander, je ne peux que vous conseiller avant de sortir d’Edimbourg de faire un tour sur VisitScotland qui offre une carte hyper détaillée des lieux de tournage de la série. Car plusieurs d’entre eux se situent non loin d’Edimbourg ou bien sur le chemin vers d’autres villes et lieux bien connus. De notre côté, comme nous n’avons pas trouvé l’adresse de Midhope Castle (Lallybroch dans Outlander), on file direction Blackness castle (là où Jamie reçoit quelques coups de fouet dans la saison 1…) ! On l’appelle « le bateau qui n’a jamais navigué » car si vous le regardez du dessus et de côté, vous réalisez que le château est en effet en forme de navire, en bord de mer. La visite, agréable, offre une jolie leçon d’histoire et une belle vue sur les ponts à la sortie d’Edimbourg.

On continue cette journée sous le thème d’Outlander en allant à Doune, château également utilisé dans Game of Thrones pour faire Winterfell ou bien dans Monthy Python Sacré Grââl. Comme Blackness, le château n’est pas meublé, il reste en ruine mais avec des panneaux explicatifs et un audio guide pour ceux qui le souhaitent. Attention à ne pas louper l’entrée du château en voiture en revanche ! Le virage est hyper serré et mène vers une voie sans issue et à sens unique. Et oui, en Ecosse, certaines visites se méritent…

Puis en fin de journée on arrive à Stirling et allons directement au William Wallace Monument qui offre en plus de cela un superbe point de vue sur toute la ville, la vallée et le château au loin. Le monument ferme tôt à cette période, mais il est quoi qu’il en soit possible de grimper jusqu’à la tour pour profiter du parc et du point de vue, alors ne vous en privez pas ! Pour terminer la journée, nous partons à la découverte de la vivante Stirling, où tout le monde semblait scotché devant un match de boxe ce soir-là. Ambiance explosive et conviviale dans les nombreux pubs de la ville. De notre côté, on découvre par chance Italia Nostra, un super restaurant italien tenu par des italiens qui forcément, adorent parler français avec les touristes de passage ! Un vrai régal et un des meilleurs restaurants italien où j’ai pu manger. Ne vous en privez pas !

Jour 3: de Stirling à Inverness

Pour commencer ce troisième jour qui s’annonce chargé (c’est entre Stirling et Inverness qu’il y a le plus de route à faire dans notre programme), on enfile nos baskets pour monter jusqu’au château de Stirling qui détient pour nous la palme du château le plus ludique et agréable que nous ayons pu visiter en Ecosse ! Même si encore une fois vous allez y arriver déjà essoufflés, vous passerez devant les anciennes prisons de la ville et profiterez des petites rues fleuries agréables. Le château offre de nombreux audioguides et explications en toutes les langues. On a bien du y passer près de 2h tant il y a de choses à lire, à voir, de jeux à faire pour que toute la famille puisse profiter de l’endroit, superbement conservé. Dans plusieurs pièces, des comédiens en costume vous attendent pour rejouer les personnages célèbres qui y ont vécu et vous expliquer la vie de l’époque.

En quittant Stirling, nous prenons ensuite la route direction un autre château, très célèbre: celui de Glamis. Il est soit-disant le château le plus hanté d’Ecosse. Mais il est avant tout absolument superbe et majestueux. S’il y en a un à ne pas manquer c’est celui-ci ! Vous payez depuis votre voiture à l’entrée de la grille, mais vous n’êtes pas encore arrivés. Et non, il vous faudra ensuite descendre une gigantesque allée royale, qui en ajoute à la grandeur du domaine et vous fait pousser des « wahou » avant même d’être arrivés devant la porte du château. Dans le prix d’entrée, vous avez en réalité une visite guidée inclue, et c’est tant mieux, tant les histoires du domaine sont un plaisir à écouter. On ne visite qu’une partie du château puisque l’autre est encore habitée, mais cela vous suffit pour entendre parler de la famille royale, de l’Histoire, de Macbeth mais aussi et surtout de fantômes… Pour finir, le parc du château et les jardins sont aussi majestueux que le château en lui-même et nous avons perdu la notion du temps sur place tellement c’était agréable. Pourtant, nous devons reprendre la route. Il se fait déjà tard et nous ne pourrons finalement pas faire un détour vers le château de Dunnottar comme nous le souhaitions.

Nous filons donc directement vers Inverness, car il nous reste de la route et nous devons notamment traverser le parc national de Cairngorms pour y arriver. Ça y est, on le sait, on arrive clairement dans les Highlands ! La route, très agréable, nous fait déjà découvrir de superbes paysages et forêts. Puis nous arrivons chez Wilma pour deux nuits sur place. On ne peut que vous recommander son b&b, ne serait-ce que pour le cooked breakfast à l’écossaise qu’elle vous préparera avec amour et qui a de quoi vous nourrir pour 3 jours ! Et pour manger, face au coucher de soleil sur cette mignonne petit ville, nous avons testé la brasserie The Kitchen, à la jolie déco et aux bons petits burgers à déguster sur leurs terrasses le long de la rivière.

Jour 4: Loch Ness et Culloden

Après notre première nuit à Inverness, nous partons pour une journée historique et mystérieuse teintée de fangirlisme… On commence par aller à une dizaine de minutes de la ville, au champs de bataille de Culloden, lieu très connu pour les Ecossais car il est lié à une bataille importante dans l’histoire du pays. Si le champs est libre d’accès et gratuit (avec même des visites guidées plusieurs fois par jour), je ne peux que vous conseiller de d’abord commencer par visiter le Culloden visitor center juste à côté. Vous y apprendrez toute l’histoire du conflit entre les highlanders et le gouvernement britannique, l’histoire de Bonnie Prince Charlie et vous revivrez la scène de bataille grâce à une super idée dans le musée. En effet, vous pénétrez à un moment dans une pièce ronde aux murs blancs. Vous vous placez au centre de la pièce et avez donc une vue à 360° sur le champs de bataille reconstitué. Au fur et à mesure les soldats des deux camps approchent et s’affrontent devant vous, vous donnant l’impression qu’ils vous foncent dessus. En sortant de cette salle, les visites ludiques continuent grâce à des acteurs en costume qui vous font vous affronter lors de vrai/faux qui vous enseignent l’histoire du pays.

Ensuite, il est temps de passer à la visite du champs de bataille où vous trouverez des tombes dédiées aux différents clans (Mackintosh,Fraser, etc) qui sont encore fleuries aujourd’hui. Et pour les fans de la série Outlander comme nous, c’est une étape incontournable…

Puis nous filons vers le mythique loch ness, l’image du pays ! Première surprise, le lac est immense, il fait environ 35km de long. Vous avez donc plein d’endroits où vous arrêter pour prendre des photos ou tenter d’apercevoir Nessie. Mais le plus beau point de vue se trouve au château d’Urquhart, un château en ruine qui vous retracera une nouvelle fois l’histoire des conflits du pays et aussi l’histoire du lac. Des visites guidées gratuites sont faite à l’intérieur.

Nous décidons ensuite d’aller jusqu’au bout du lac, à Fort Augustus, une jolie bourgade où se succèdent 5 écluses qui laissent passer les bateaux de croisière sur le lac. C’est aussi le début de la route dite « locale », l’autre côté du lac qui sert à revenir vers Inverness. Beaucoup moins fréquentée que la route ouest, la route est surtout beaucoup moins adaptée aux gros véhicules ! Nous découvrons nos premières « single tracks », routes à sens unique et aux nids de poule sympathiques…

Mais ça vaut le coup, on y croise nos premiers moutons sauvages et découvrons des lacs au-dessus du lac ! Puis nous revenons par Dores, le village qui ferme le Loch Ness, et où nous croisons un célèbre anglais qui a installé sa caravane face au lac en 1993 pour surveiller l’activité de Nessie…

Jour 5: d’Inverness à Wester Ross: la région du Loch Maree

Il est déjà l’heure de quitter Inverness ! Mais avant d’aller à Skye, ce que font 99% des touristes de passage, nous décidons de monter encore plus haut et découvrir la région de Wester Ross et du Loch Maree, au grand plaisir de notre hôte Wilma qui est originaire de là-haut et nous donne de bonnes adresses. Nous l’écoutons donc pour traverser le Loch Maree, le lac le plus pur du pays parait-il ! En tout cas la vallée pour y arriver est particulièrement belle et agréable pour conduire. Le lac en lui-même n’a rien de particulier si ce n’est qu’il est calme, relaxant et qu’on peut faire de jolies randonnées autour !

Nous filons au bout du lac jusqu’à Gairloch. On pose la voiture au premier petit port que nous voyons et remarquons qu’il y a un petit chemin caché qui indique « plage ». On fait alors le mile qui nous sépare de cette plage (encore une fois ça grimpe !) pour débarquer sur une crique quasi secrète et surtout déserte. Eau transparente, calme absolu, superbe vue, c’était LA bonne surprise !

Puis on reprend la route et on remonte jusqu’aux Inverewe Gardens. A la saison où nous sommes allées, ces jardins presque suspendus (et toujours parfaitement entretenus) valent surtout pour leurs points de vue et un cadre sublime et calme qui permet d’admirer de nombreux oiseaux type cigognes dans leur habitat naturel.

Puis nous nous mettons en route vers Applecross et Strathcarron où nous sommes supposées dormir le soir, chez April . Sachez-le, si sur le papier il y a peu de kilomètres à parcourir entre les jardins et ce village, vous mettrez beaucoup de temps en voiture. La plupart des routes sont des single tracks en montagne, où vous devrez souvent vous arrêter pour laisser passer une autre voiture ou éviter des moutons. En revanche, les paysages sont magnifiques, presque lunaires et vous aurez vite l’impression d’être seuls au monde. D’ailleurs, si vous voyez une station service ou un magasin pour faire des courses dans le coin, jetez-vous dessus car les endroits où manger sont rares et en dehors de juillet-août, les restaurants ferment à 17h (logique…).

C’est ce qu’il s’est passé pour nous, après avoir eu quelques difficultés à trouver la maison d’April (il n’y a pas vraiment de nom de route ni de numéro de maison dans ce coin reculé), nous avons failli ne pas pouvoir manger ! Il a fallu retourner au village d’avant, Lochcarron, à 6 miles pour lesquels nous mettons 20 à 30mn en voiture, afin de trouver des restaurants, tous réservés pour ceux qui étaient ouverts… Heureusement, l’hôtel nous a accueillis. En bref, pensez à réserver vos restos dans le coin si vous le voulez. En revanche, pour ceux qui aiment le calme, c’est l’endroit de rêve. Nous étions seules face au lac Kishorn pour assister à des couchers et levers de soleil sauvages. Le rêve…

Jour 6 De Wester Ross à l’île de Skye

C’est surexcitées à l’idée que nous allons enfin voir la fameuse Skye que nous prenons la voiture le lendemain matin ! Première étape avant l’île, direction le fameux Eilean Donan castle, probablement le château le plus photographié du pays, entouré d’eau et ayant servi de tournage au film Higlander. Puis nous prenons le pont qui mène à l’île de Skye et empruntons la seule véritable route de l’île pour monter jusqu’au charmant village de Portree, où vous trouverez de nombreux restaurants, bars et magasins (profitez-en, c’est un des seuls endroits de l’île comme ça).

Portree et ses façades multicolores, c’est beau, mais Skye, ça évoque la nature pour nous. Alors on enfile nos chaussures de rando et on file non loin de là vers un mini parking en bord de route, point de départ de la randonnée vers le très célèbre Old man of Storr, ce rocher de 50m de haut. Ce fut je pense, le moment que j’ai préféré dans ce voyage. Cet endroit est indescriptible de beauté. Alors oui, ça grimpe dur, il vous faut environ 1h pour aller au plus près du rocher. La première partie du chemin est un peu aménagée, avec des graviers. Mais au delà de la porte en bois, vous filez ensuite où vous voulez pour vous rapprocher de Storr. A ce moment là, mieux vaut ne pas y aller par temps de pluie car ce n’est que terre, rochers et herbe, à laquelle on s’accroche parfois pour pouvoir grimper un peu plus. Mais une fois là-haut, le spectacle est inoubliable. Vue sur toute l’île, découverte de cratères avec des lacs, le soleil tournant autour du rocher gigantesque une fois que vous y êtes…C’est LA rando incontournable de l’île.

La descente est forcément un peu sportive aussi pour ne pas glisser mais nous filons ensuite à Kilt Rock non loin de là, une chute d’eau à flanc de falaise et un beau point de vue sur l’île. Puis, complètement claquées par tout ça, nous mettons le cap vers Dunvegan au nord de l’île dans un airbnb familial au petit-déjeuner copieux, situé à côté de la poste et d’une des rares stations services de l’île. Et c’est ici que nous avons mangé dans le meilleur restaurant de notre voyage, au Old School Restaurant qui a ouvert dans une ancienne école, et qui a gardé son tableau noir pour annoncer les plats du jour, toujours très frais. Langoustines pêchées juste avant dans le lac à côté, risotto aux légumes de saison, choix de bières locales, service au top…bref, on s’est régalées !

Jour 7: Skye

En ce 2ème jour sur Skye, en haut de l’île nous commençons la journée par la visite de ce qui se trouve le plus proche de nous: le Dunvegan castle. On l’avoue, ce n’est pas tant le château en lui-même qui nous intéressait (d’ailleurs on n’a pas visité l’intérieur), mais la possible balade en barque sur le lac du château pour aller voir les phoques qui y vivent toute l’année. Si vous voulez faire comme nous, sachez que vous êtes obligés de payer l’entrée au château, mais prenez la visite des jardins plutôt (moins cher), jardins plutôt mignons d’ailleurs et allez ensuite vers le lac où vous achetez votre billet pour voir les phoques. On est 6 par barque environ, et ça dure une vingtaine de minutes mais vous êtes assurés d’approcher ces gros pépères qui se prélassent par là toute l’année !

Ensuite, on file au fameux Neist Point, le point le plus à l’ouest du pays. Là encore, vos mollets vont bien fonctionner car la descente puis la remontée du chemin et des marches est plutôt corsée. Mais comme ça vaut le coup !!! Vous admirerez les moutons en liberté sur ces falaises escarpées, et vous apprécierez le phare qui apparaît au détour d’une autre petite falaise qu’on contourne. Le phare est abandonné mais on peut y aller pour se balader. Bref, l’endroit est simplement superbe, même si là encore, la single track road pour y accéder est vraiment, vraiment toute petite et ça risque de poser problème en haute saison, surtout si vous avez prévu d’y aller avec une grosse voiture. De plus, il n’y a pas beaucoup de places de parking arrivés au bout…

Enfin, nous décidons de tenter notre chance en allant à la célèbre Talisker distillery pour voir comment se fabrique le fameux whisky écossais. Malheureusement, toutes les visites étaient complètes, pour le lendemain également. On ne peut donc que vous conseiller de réserver avant d’y aller, surtout en haute saison où les places sont prises longtemps en avance !

Pour finir la journée, nous décidons de dormir au pied du pont qui quitte l’île de Skye, à Kyle of Lochalsh et sa célèbre auberge de jeunesse Skye backpackers. Les chambres sont sommaires et ça reste une auberge mais l’accueil y est coloré et chaleureux, et ça reste très économique ! Là encore, même en réservant avant de partir, nous avons eu les derniers lits de libres… Quoi qu’il en soit ce soir là, nous avons pu admirer un joli dernier coucher de soleil sur cette superbe île.

Jour 8: de Skye à Oban, Harry Potter trip !

Le lendemain, notre objectif final était d’arriver dans la région de Oban le soir. Mais avant cela, on décide de faire un détour par Fort William (encore à cause d’Outlander…). C’est la seule « grande » ville que vous trouverez dans la région, donc très pratique pour manger et faire un peu de shopping ! Sinon, la ville en elle-même n’a pas vraiment grand intérêt. Après le repas on file donc vers Glenfinnan pour y admirer le célèbre viaduc d’Harry Potter ! Mais une fois sur place, ce fut une des plus belles surprises du voyage qui nous attendait… Déjà, nous nous garons à la « gare » de Glenfinnan, point de départ de la randonnée vers le viaduc. Je vous conseille d’en faire autant pour éviter les parkings payants. Face à vous, vous verrez deux anciens wagons de train aménagés en auberge et restaurant avec une petite terrasse en prime pour profiter du soleil.

Passez entre ces deux wagons et suivez le viaduct trail qui vous conduira en 30mn devant le fameux viaduc à travers un très joli chemin même si il reste venteux et parfois un peu étroit… Avant le viaduc, vous bénéficiez d’un superbe point de vue sur le lac juste à côté. Nous y sommes allé au hasard mais renseignez-vous sur les horaires de train qui quittent Glenfinnan si vous voulez voir passer le Poudlard Express sur le viaduc !! On a eu beaucoup de chance, un train est passé quand nous y étions, mais il ne passe pas toute l’année et seulement un nombre limité de fois par jour.

En descendant, après le viaduc, continuez à pied jusqu’au lac et au monument représentant Bonnie Prince Charlie et appréciez le cadre relaxant de l’endroit magique. On a adoré !

Puis nous reprenons la route vers notre point de chute pour le soir: Bonawe, tout petit village autour d’un lac. La route pour y aller est superbe et passe par de très beaux villages comme Appin et son château sur l’eau, même si là encore, vous ne verrez aucune boutique ou restaurant sur des kilomètres. Nous posons nos valises chez Fiona qui remporte la médaille d’or de la meilleure hôte airbnb ever je pense pour son accueil naturel, chaleureux, drôle et inoubliable dans une maison gigantesque sur le bord du lac où l’on rêve de rester pendant des heures et des heures pour se reconnecter à la nature. Mais pour manger et voir âme qui vive, il faut reprendre la voiture pendant 30mn (et oui, les single tracks vous ralentissent vraiment ^^) direction le port d’Oban.

Tout mignon, le port est ultra vivant, plein de restos et bars agréables, d’une distillerie (elle aussi bien booké en avance) et d’une ambiance familiale qui donne des airs de station balnéaire en plein été. On adore Oban ! Et puis il faut le dire, ça réhabitue petit à petit à voir des gens et de la circulation après plusieurs jours passés en pleine nature, loin de tout…

Jour 9: de Oban à la vallée de Glencoe

Nous restons deux nuits à Bonawe, qui nous sert pour visiter la vaste région autour. Après la première nuit fort reposante, on part vers la célèbre vallée de Glencoe pour y tenter une randonnée. Je ne peux que vous conseiller d’aller au visitor center  là-bas, qui vous indiquera les points de départ de ces randonnées, la difficulté et la durée estimée. Car si la vallée est jolie, elle est aussi un peu dangereuse car il y a peu de randonnées en dessous de 3h et sans endroits dangereux à traverser type pont suspendu, gorge, petite rivière, etc… Les endroits ne sont d’ailleurs pas trop indiqués, donc vous risquez de passer devant les départs de chemin sans le savoir. Par contre cette vallée et surtout les fameuses Three sisters sont très fréquentées. Il a donc été impossible pour nous de trouver un endroit où nous garer pour partir en randonnée…

Car il n’y a pas vraiment de parking à proprement parler mais quelques places de voiture le long de la route de temps en temps. On a donc fini par retourner nous garer au Visitor Center plusieurs km plus bas, d’où partent d’autres chemins qui conduisent notamment à la ville de Glencoe, petite bourgade toute mignonne avec son Folk Museum. De la ville, vous pouvez aussi trouver d’autres chemins qui partent à travers la forêt. En bref, l’endroit est immense, vous pouvez y passer la journée entière facilement, mais prévoyez d’être équipés comme des pros pour ne pas mourir de faim ou de soif sur place !

Jour 10: D’Oban à Glasgow, retour vers Edimbourg

Fin de la deuxième nuit à Bonawe et il est déjà temps de rentrer à Edimbourg. Mais la journée s’annonce bien complète ! Nous décidons d’aller visiter Glasgow avant d’arriver à Edimbourg. Et pour y arriver, nous passons par la fameuse région du Loch Lomond, très appréciée des écossais car elle se situe à 45mn de Glasgow et a elle aussi une ambiance station balnéaire. Comme tous les lacs, Loch Lomond est très grand, propose des balades en bateau dessus, vous permet de vous arrêter à plein d’endroits pour faire vos photos autour, et est bordé de plein de villages tous mignons.

La palme dans cette catégorie revient à Luss, un tooooouuut petit village où vous aurez bien du mal à trouver une place de parking tant il est fréquenté. Allez faire un tour vers sa petite église avec son plafond en coque de bateau inversée, et son cimetière celtique. Puis continuez le long de petites maisons colorées et fleuries pour arriver le long de leur « plage » et du ponton. De là, vous pourrez faire du jet-ski, vous baigner pour les plus courageux, manger des glaces, etc. Expérience inattendue mais très plaisante !

Puis direction Glasgow, dont nous n’attendions pas grand chose tant tout le monde nous en avait dit du mal. Bon, soyons honnêtes, Glasgow est effectivement une ancienne ville industrielle donc pas très glamour… La ville ne brille pas par le nombre de monuments à visiter, mais nous y sommes allées un dimanche et avons été bluffées par l’énergie de la ville ! Il y avait des spectacles de rue partout, de la musique qui résonne sans arrêt, tous les magasins ouverts (et il y en a beaucoup), bref c’était très plaisant ! Sinon, nous avons pu visiter la jolie cathédrale (qui à servi aussi au tournage d’Outlander, mais cette découverte fut un hasard !) et surtout son cimetière surplombant la ville. Et puis ouvrez les yeux les fans de Dr Who, il y a plusieurs cabines de Tardis dans la ville !

Pour finir, nous sommes de retour à Edimbourgh chez Andrew, à 2 pas du Royal Mile, dans la vieille ville, parfait pour le dernier shopping du lendemain. Nous remontons au Calton Hill pour apprécier le soleil qui descend sur la ville une dernière fois et nous terminons cette journée en allant faire un tour au Frankenstein bar qu’on m’avait recommandé. Et je ne suis pas déçue ! Ce bar est incroyable. Sachez-le, le dimanche soir, c’est soirée Karaoké (gratuit). Idéal pour chanter tous ensemble sur des chansons cultes diffusées sur écran géant. On vous conseille de tester les cocktails spéciaux aux couleurs de Frankenstein en admirant la déco hyper travaillée, dans l’univers du mythe, y compris à l’étage. Puis, une fois de temps en temps, les lumières s’éteignent, des lasers verts sortent de partout, on entend la foudre et on voit un peu de fumée, jusqu’à ce qu’un Frankenstein descende du plafond et se lève devant vous. Génialement kitsh, on adore !

Jour 11: Edimbourg-Paris, au revoir l’Ecosse !

L’avantage d’avoir un vol en fin de journée, c’est que ce lundi de 8 mai fut en réalité une onzième journée écossaise, nous permettant de faire un peu de shopping souvenir et de visiter ce qu’il nous manquait. Direction donc le matin, un incontournable de la ville: le château. Très fréquenté, certains endroits du château, comme là où sont exposés les joyaux de la couronne, peuvent bouchonner…  Il n’en reste pas moins que ce château offre une vue imprenable sur la ville et sur son histoire, des pirates aux batailles napoléoniennes, jusqu’à la deuxième guerre mondiale. Les prisons sont tout particulièrement bien reconstituées. Il faut bien 1h30 pour le visiter tranquillement, mais attention, c’est certainement le château le plus cher qu’on ait visité ! L’été, des spectacles sont organisés sur la place principale devant l’entrée et j’avoue avoir envie d’y retourner rien que pour ça !

A sa sortie, nous décidons de terminer ce voyage, et de conjurer notre mauvais sort à ce sujet, avec la visite du bâtiment juste en face du château: la scotch whisky experience, sorte de musée ludique du whisky écossais. En une heure de visite, nous n’avons pas été déçues ! Alors que nous embarquons dans des tonneaux réinventés en wagon façon train fantôme, nous apprenons la fabrication de ce breuvage mythique. Puis on nous présente les 5 grandes régions écossaises où sont fabriquées le whisky. Enfin, place à la dégustation ! On nous fait choisir le type de whisky que l’on souhaite tester grâce à une carte à gratter qui diffuse les odeurs des différents whisky. Puis on nous le sert, on nous apprend à l’apprécier, le reconnaître, le sentir et enfin le boire. Pas de doute, ça nettoie l’intérieur…

Pour finir la visite, on se balade dans la plus grande et prestigieuse collection de whisky au monde, avec notre verre sous le bras, offert avec le prix d’entrée. Super dernière visite, on ressort comblées mais tristes à l’idée de devoir dire au revoir à ce joli pays dans lequel on le sait désormais, on reviendra avec plaisir !

J’espère en tout cas vous avoir donné envie de visiter l’Ecosse et vous avoir inspiré avec cet itinéraire. Pour ma part, j’en ai encore plein les yeux <3

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez surement
[Voyage] Itinéraire pour deux semaines au Japon
[Voyage] Escapade enchantée à Venise
[Bon Plan] Demak’ Up vous emmène à Bali
Le petit guide de voyage en Thaïlande

6 Responses

    1. AnaBerno

      Bienvenue par ici alors ;)
      Quant à l’Ecosse, c’est assez fou comme on s’y sent tout de suite bien. C’est incroyablement riche et j’ai eu tout de suite envie de m’y planifier un autre voyage, dans les îles cette fois, vers Lewis et les îles shetlands ça me dirait bien !

    1. AnaBerno

      Les villes sont vraiment top, mais c’est vrai que le dépaysement et la magie on les trouve dans les highlands. J’ai vraiment trouvé ça magnifique, c’est un de mes meilleurs voyages, je te souhaite de le faire très vite ! ;)

  1. Aurelie

    Merci. Après avoir été 3 fois en Irlande (nous sommes tombés amoureux de cette ile), je rêve d’aller en Écosse. Ton récit est passionnant et donne encore plus envie. Merci!

    1. AnaBerno

      Aaaah l’Irlande. J’y ai vécu, c’est le pays de mon coeur ! C’est aussi pour ça que j’avais envie de visiter l’Ecosse. En réalité, hormis dans les plaines, les deux pays sont très très différents, c’est beaucoup plus de haute montagnes et de vallées en Ecosse. Et c’est moins vert que l’Irlande ^^ Mais c’est tout aussi bien, voire mieux et les écossais sont aussi adorables que les irlandais !

Laisser un commentaire