mademoiselle-dvd

 

Le film :

 

Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko…

 

Ha Park Chan Wook ! En 2003, Old Boy est pour moi plus qu’un choc, une révélation. De là, née une fascination pour la trilogie de la Vengeance. Puis des déceptions couronnées par un Stoker trop hollywoodien. 3 ans plus tard le revoilà avec Mademoiselle. Hype cannoise, succès critique et revoilà Park Chan Wook sur le devant de la scène. Et si la longueur du film (144 minutes) peut en décourager certains, le résultat est là : Mademoiselle est une immense réussite. Malsain à souhait, malin du début à la fin, ce film a quelque chose en plus. Le genre de truc qu’on voit rarement au cinéma. Quand la magie opère vraiment et qu’on oublie tout. Une plongée fascinante dans la Corée des années 30 dans laquelle on vous met au défi d’en sortir indemne. Si le scénario est en tout point parfait et promet de nombreux rebondissements, la mise en scène en fait une perle du genre. Esthétiquement impeccable, sexy à souhait, Mademoiselle s’intensifie de minute en minute et nous emmène sur des terrains tumultueux où la vengeance et l’ironie sont les maîtres mots. Finalement Mademoiselle ressemble plus à une fable qu’à un Thriller. Une fable qui nous dit que les apparences sont toujours trompeuses ! Personnellement un de mes films préférés de 2016 !

 

 

Le DVD :

L’image : A la vue du travail et des exigences du cinéaste, on ne pouvait pas voir naître sur galette une copie moyenne. L’image et l’esthétisme étant le premier attrait du film, le rendu DVD y rend justice. Les contrastes, les images, le jeu des couleurs sont parfaitement retransmis ici. Proche de la perfection !

Le son : Pas de VF ici (Ouf) mais une VOST parfaite de bout en bout. On est lovés dans cette ambiance intime où les secrets n’attendent plus que nous. Une belle piste bien équilibrée qui encore une fois permet au film d’être si fou.

Les suppléments (présents sur le Blu-Ray) : Un Making-of, un module casting à Cannes et une interview du cinéaste. En plus de cela, le film en version longue (22 minutes rajoutées).

 

 

Un film à voir de toute urgence !

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :