Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Festivals > Festival de Cabourg > [Festival] Cabourg Day 1 : Les Parapluies de Cabourg

[Festival] Cabourg Day 1 : Les Parapluies de Cabourg

Qu’il en a fallu du courage en ce mercredi matin pour prendre les transports en commun, un jour de grève et se rejoindre en proche banlieue. 10h30, en voiture, direction la Normandie. Un peu plus de 2h de route, quelques frayeurs, de la bonne musique et nous voilà prêtes pour entamer notre première journée de films romantiques à Cabourg !

photo 5

Avant ça, direction le bureau d’accréditation pour récupérer nos invitations pour les films du jour. Nous prenons le temps pour une mini balade sur la plage. La pluie est au rendez-vous, le vent aussi, mais le sourire est quand même au rendez-vous. Je panique un peu en me rendant compte que j’ai oublié l’accessoire indispensable à ce Festival : un parapluie ! Bref, nous laissons la voiture en plein centre ville, blindée de bagages (l’appartement attendra), oublions la pluie et allons voir ce premier film : Macadam Baby.

Un film français visiblement à petit budget avec Arthur Jugnot et Arthur Dupont notamment. Le début était presque prometteur mais cette petite comédie romantique m’a finalement vite agacée. Notamment la première rencontre entre les deux personnages principaux qui tombe dans la facilité (marre de ces discussions à inventer pour comprendre l’alchimie entre les persos). Extrêmement mal réalisé, peu inventif et avec des personnages pas construits, Macadam Baby est clairement un film à éviter.

photo 3(1)

À peine le temps de sortir qu’il faut courir vers la voiture pour rejoindre la nouvelle salle de Caboug, la Salle’In. Salle moderne mais excentrée, qui oblige à prendre sa voiture (pas de navettes prévues). Arrivées à temps, on s’installe tranquillement pour notre deuxième film : La pièce manquante. Un film qui a été présenté à Cannes il y a peu et avait eu des bons retours. Un bon bouche à oreille justifié vu la qualité globale du film. Esthétiquement très réussi, il parvient à nous troubler avec ce sujet complexe, traitant du départ et de l’abandon d’une mère de famille.

Clap de fin, vu que le film fait partie de la sélection Panorama, nous devons voter en sortant de la salle. Un peu ? Beaucoup ? À la folie ? Passionnément ? Pas du tout ? Pour l’encourager, je dépose mon « à la folie » dans l’urne-marguerite prévue à cette effet.

photo 4

Nos petits papiers dans l’urne, on fait le chemin dans l’autre sens, pour revenir dans le centre. Ayant une trentaine de minutes à meubler, nous en profitons pour visiter le centre-ville qui se résume en fait à… une seule et unique rue. Quelques courses alimentaires et hop il est temps de retourner au Cinéma Normandie pour découvrir un film qui ne nous dit pourtant rien du tout : Les Reines du Ring. Avant de rentrer dans la salle, on croise rapidement le jury. À vous de les reconnaître.

photo(94)
Et bien, figurez-vous que Les Reines du Ring est presque une bonne surprise. Un film sans prétention qui nous aura quand même fait rire quelques fois (mention spéciale à Corinne Masiero en plein contre-emploi). En sortant, retour vers la voiture pour ENFIN aller déposer toutes nos affaires chez nous. Un appartement pour 4 dans lequel on se retrouvera finalement à 5, c’est SO Festival. Affaires déposées, 10 minutes pour aller aux toilettes et mettre nos petites robes sur des cintres et on repart pour le dernier film de la journée : Pour une femme.

La salle est encore une fois comble et, pour la troisième fois de la journée, on se retrouve au premier rang. Pour une femme est un film un peu long qui m’a fait penser à un téléfilm de luxe. Un film moyen à regarder à la télé à l’occasion.

Presque 23 heures quand on sort de la salle, un peu sur les rotules. On rentre mollement à pieds pour regagner notre appartement. Il est temps de faire le récapitulatif de la journée. De la voiture, de la pluie, 4 films français vus. C’est maintenant l’heure d’entamer notre premier apéro (oui, à 23h30, logique) et de débriefer ensemble de cette première journée écoulée.

Ce qu’on retient de cette première journée :
« La belle surprise La pièce manquante, je reste troublée par cette belle découverte. » AL

« La pièce manquante aura été pour moi le plus beau film vu ce jour. Poignante histoire d’amour sur fond de solitude d’une mère de famille qui va tout quitter pour retrouver son amour de jeunesse. Beau et lumineux avec un Philippe Torreton toujours au sommet. » Marine

« Le film Alabama Monroe m’a retourné complètement! J’ai le coeur qui a mis du temps à s’en remettre ! Emouvant, fort, dur à ne pas manquer ! » Nivrae

photo 3

Et un petit merci à notre colocataire @L_Homme_FDL pour cette chouette idée de titre d’article :).

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Response

  1. Pingback : Festival de Cabourg 2013 : Le Bilan | 2MuchPoney

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.