L’élève Ducobu est le nouveau film de Philippe de Chauveron qui sort le 22 juin 2011 au cinéma.

C’est une adaptation assez libre des BD L’Elève Ducobu, une série de bandes dessinées et de romans belge créée en 1992 par Zidrou et Godi. Le héros est un cancre qui mène la vie dure à son enseignant Mr Latouche et qui copie sur sa voisine Léonie.

Synopsis : L’élève Ducobu s’est encore fait renvoyer d’une école. Cette fois, pour éviter de finir en pension, il n’a plus qu’une seule chance : réussir à Saint-Potache. Pour s’en sortir, ce cancre attachant va devoir se surpasser et mettre au point les tricheries les plus ingénieuses et les plus spectaculaires jamais imaginées. La partie est loin d’être gagnée car Mr Latouche, son redoutable professeur, est un adversaire coriace et Léonie, la première de la classe sur qui il tente de copier, ne va pas rester longtemps sous son charme…

Casting : Elie Semoun, Joséphine de Meaux, Vincent Claude, Bruno Podalydès, Juliette Chappey, Helena Noguerra, Edgar Givry

S’attaquer à une BD super connue est un défi assez dur à reveler mais certains ont l’audace de se lancer dans une folle aventure, pourquoi pas quand c’est satisfaisant.

L’élève Ducobu, quand j’ai vu les premières affiches je me suis dis que c’était étrange qu’on voit plus Elie Semoun que le Ducobu en question. Une fois devant le film on comprend mieux, Semoun a simplement le plus grand rôle du film, il eclipse totalement le vrai héros (Ducobu). Une surprésence un peu lourde de l’acteur qui tenterai de faire oublier le sujet principal.

Au niveau des prestations, les enfants sont pas trop mal, mention spéciale pour Juliette Chappey qui joue Léonie la surdouée. Une vraie petite actrice en herbe et plus crédible dans son rôle que le lourd Ducobu joué par un Vincent Claude un peu trop plat dans ses discours.

Pour les acteurs adultes, dans l’ensemble ça va, sauf la sur-présence de Semoun et les gags à répétition de Joséphine de Meaux (oui elle fait des trucs étranges avec ses yeux).

Le film essaye de se rapprocher de la BD, dès le générique on retrouve nos petites cases. Ce qui est plutôt sympa et bon à rappeler pour ceux qui ne connaissait pas la BD.

Sinon l’histoire de Ducobu est très prévisible, la moindre ânerie, la moindre relation amoureuse, on devine tout de l’intrigue, c’est assez enfantin. Le film met tous ses espoirs dans les gags des tricheries de Ducobu, dans les termes has been de Semoun, dans le côté un peu décalé entre prof et élève. Un peu ça va mais trop et surjoué c’est fatiguant.

Le film est plutôt pour les enfants, même si ce n’est pas forcement l’image qu’on aimerait leur donner de l’example à suivre. Mais bon comme pour du Petit Spirou ou du Petit Nicolas, ça passe très bien en BD mais à l’écran c’est une autre histoire. Un peu trop d’exagération, trop de blagues, trop de clichés… un peu dommage.

L’élève Ducobu est une grande BD et un petit film qui fera ses entrées mais qui ne mérite pas de grandes acclamations. Une distraction un peu lourde, il faut supporter le vol de premier rôle et le comic de répétition.

Ma note : 4/10 bof bof

Public: Tout public

Bande Annonce :

 

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

3 Comments

  1. Merci pour cette critique, j’hésitais à aller le voir mais finalement je crois que j’éviterais, surtout si Elie Semoun évince complètement le personnage de Ducobu.

  2. Bonjour,

    Je vous invite à venir donner votre avis sur le film sur la page officielle facebook “L’élève Ducobu”

    A très vite !

  3. Bidon de A à Z, la BD a disparue sous une comédie lourde aux runnings gags interminables (vous serez dégoutés de l’expression ”c’est clair”), un arrière fond politique extrêmement suspect, un Elie Semoun qui fait du Elie Semoun (quelqu’un lui a dit qu’il devait s’approprier le rôle d’un instit autoritaire et conservateur?) des acteurs tous plus mauvais les uns que les autres (Ducobu et son père ô mon dieu cachez les prompteurs), en excluant toutefois celle qui joue Léonie Gratin la seule à sortir la tête de l’eau de ce navet intersidéral.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :