Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma : Beginners

Critique cinéma : Beginners

Beginners est le nouveau film de Mike Mills, il est aussi l’auteur du scénario inspiré de sa propre vie. En effet la partie père/fils correspond à sa propre vie, son père a révelé son homosexualité à la mort de son épouse (à 75ans) et il est décédé 5 ans plus tard d’un cancer.

Beginners sera au cinéma à partir du 15 juin 2011.

Synopsis : Oliver, illustrateur a Los Angeles, collectionne les ex et les déceptions amoureuses. Quand son père, Hal, tire sa révérence après avoir fait son coming-out a 75 ans et rejoint avec entrain la communauté homosexuelle, Oliver se penche sur ses relations familiales et ses échecs sentimentaux. Et il hérite d’un chien philosophe et bavard. La dépression guette. Jusqu’au jour où il rencontre Anna…

Casting :  Ewan McGregor, Christopher Plummer, Mélanie Laurent, Goran Visnjic, Cosmo

19720217.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110418_023353

C’est un film dont je n’avais pas du tout entendu parler avant d’être invitée à aller le voir, pourtant les acteurs sont plutôt assez connu !

Le film parle d’une double histoire d’amour (voir même plus), l’histoire d’un père et son fils d’un côté et d’un homme et une femme de l’autre. Ces histoires sont liées par Oliver qui est le fils et l’homme amoureux en même temps, personnage central perdu dans ses émotions.

Le film mélange les deux histoires qui sont décalées chronologiquement, en effet le père meurt avant que le fils ne tombe amoureux d’Anna. Malgré tout, l’expérience et les souvenirs vont l’aider car comme il est si bien dit dans le fillm “En matière de relation humaine nous sommes tous des débutants”.

19708771.JPG-r_760_x-f_jpg-q_x-20110405_013845

Beginners est un très beau film, certes un peu lent parfois et un peu long mais c’est un film d’une douceur magnifique. Les 2 histoires sont belles, tristes et joyeuses à la fois. On a de l’humour, de la dérision, de la tristesse et beaucoup de beauté dans l’image.

Ewan McGregor est amoureux de la belle Mélanie Laurent (oui elle choisit bien ses rôles elle!) et il vit avec le chien de son père, un chien spécial qui parle à son maitre… petit détail qui a son charme dans le film, il intervient très rarement mais le chien a tout de même des répliques magnifiques “Dis-lui que les ténèbres nous engloutiront si rien de radical n’advient sur-le-champ”.

j’au pas mal aimé ce film, très doux, très beau. Certaines scènes m’ont réellement marquée comme celle de la rencontre entre Oliver et Anna avec toute leur discussion papier/voix mais aussi leur histoire. Celle du père je m’en suis sentie moins proche, peut être que la souffrance de sa mort ne ressemblait pas à ce que j’en pensais, peu être qu’il est mort trop lentement à mon goût.

En tout cas ‘est un très beau film, très doux, il ne plaira pas à tout le monde c’est plus que sûr !

Ma note : 7/10 de la douceur dans ce monde de brute

Public: Tout public

2 Responses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :