L’Étrangère est un film allemand de Feo Aladag qui sortira en France le 20 Avril 2011

Synopsis : Umay, une jeune femme turque d’origine allemande, quitte Istanbul avec son fils afin de le protéger de son mari violent et retourne vivre dans sa famille à Berlin. Mais l’accueil qui lui est réservé n’est pas celui auquel elle s’attendait. Les membres de sa famille sont incapables de dépasser les conventions, déchirés entre l’amour qu’ils lui portent et les valeurs de leur communauté. Umay se retrouve obligée de fuir à nouveau ceux qu’elle aime pour éviter les représailles et éviter le déshonneur à son entourage.

Casting : Sibel Kekilli, Settar Tanr?ö?en, Derya Alabora, Nizam Schiller

Prix obtenus : Le Label Cinema Europa à Berlin 2010 / Section Panorama, Meilleur Film et Meilleure Actrice au Festival de Tribeca 2010, Meilleur Film et Meilleur Actrice aux German Film Awards, Prix du Public & Meilleur Film au festival International du Film de Gand, Prix du Public au Festival du film de Femmes de Créteil 2010 et au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal, Meilleur Film au Festival de Sao Paolo, Fort-Lauderdale, Calgary et au Panorama du Cinéma Européen d’Athènes , Prix Lux 2010, Prix du Public (catégorie Films Européens) aux Premiers Plans Angers 2011,  7 Prix au GERMAN FILM CRITIC’S AWARDS 2011.

Parfois quand on me propose d’aller voir des films j’accepte sans trop savoir ce que je vais affronter. Ce film là j’avais vu la liste des récompenses et ça m’avait intrigué mais je n’avais pas cherché à en savoir plus avant la projection pour être vierge de tout spoil/infos extérieurs.

L’Étrangère se passe au début en Turquie, on comprend vite que la jeune femme que l’on voit ne mène pas la vie qu’elle veut, que son mari n’est pas forcement doux avec elle et leur enfant. Elle décide de quitter ce pays pour retourner dans sa famille en Allemagne, elle fait partie des nombreuses familles de la communauté germano-turque. Mais à son arrivée là bas elle comprend vite que d’avoir fuit son rôle de femme déshonore sa famille. Que la communauté va commencer à la rejeter, elle et sa famille.

L’histoire est un peu répétitive, on voit souvent la jeune femme tenter d’expliquer son geste, de revenir vers sa famille avec toujours le même résultat: le rejet. Malgré ses répétitions l’histoire parait complètement crédible, certes on accumule les clichés mais qui ont l’air plutôt probables… pas vraiment si exagérés que ça.

Il y a des scènes fortes tant un niveau de la douceur que de la violence, le rejet par sa famille n’est pas des plus doux et les frères ne réagissent pas forcement avec délicatesse, prenant la fuite de leur soeur comme une insulte à la famille. Une pute, une salope, elle passera par tous les noms.

Un film très touchant, car on a l’impression de vivre son expérience, c’est vraiment réaliste et pas tire-larme. J’ai eu le coeur tout serré à la fin du film et par certaines injustices.

Le personnage de la jeune femme est très bien interprété et le jeune garçon qui fait son fils est tellement mignon qu’on trouve encore plus horrible ce qu’il leur arrive. Voir l’avenir et la vie de cette jeune femme détruite par un mariage arrangé (probablement), un refus de voir la réalité de la part de sa famille, le non soutiens de ses proches, … c’est dur mais rempli de fait actuels que l’on voit encore parfois apparaitre dans la case fait divers.

Très beau film, très touchant, quelques répétitions, mais au final un beau moment remplit de sentiments.

Ma note : 8/10 émouvant

Public: plus de 12ans

Bande annonce:

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It