Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [ Cinéma ] Faut-il aller voir Le Roi Lion version “Live” ?

[ Cinéma ] Faut-il aller voir Le Roi Lion version “Live” ?

C’est le film évènement de cet été et déjà un succès au box office. Avec 3,2 millions de spectateurs en France pour sa première semaine, le nouveau Disney devrait facilement atteindre les 10 millions d’ici quelques semaines. Un succès annoncé qui nous fait nous demander où le studio va s’arrêter. Et si la créativité (pourtant si chère à Toy Story…) est encore présente dans le coeur de la firme américaine. Alors le Roi Lion, c’est si bien que ça ?

C’est beau mais…

La réponse immédiate est non. Visuellement, c’est beau. Oui. On est d’accord. Au point où on n’arrive plus à faire la différence entre fiction et réalité. Comment après Le Roi Lion, pouvoir affirmer avec certitude qu’il s’agit d’une flaque d’eau créée numériquement ou bien réelle ? On le savait, Le Roi Lion avait avant sa sortie une drôle d’étiquette sur la tête. Ni film d’animation au sens premier du terme. Ni film en prise de vues réelles. Le Roi Lion est donc un film d’animation puisque entièrement créé en studio.

Mais avons-nous besoin de ce genre d’animation-là ? De notre côté la réponse est non. Pourquoi utiliser des images si réalistes quand on aurait pu les tourner comme un Disney Classique ? Comment imaginer qu’un animal si réaliste puisse parler ? La cassure est là. Il est impossible d’y croire et de rentrer dedans. La scène d’intro est magnifique mais à l’instant où Simba ouvre la bouche, la magie est brisée.

Les dialogues si parfaits et incarnés dans le version de 94 sonnent faux. Les relations ne fonctionnent pas. La faute aussi à une animation qui se concentre sur la bouche et oublie tout autour. La posture du corps. Les yeux. Tout ce qui rendait les animaux de la jungle humains dans la version originale est oublié. On assiste alors à un exercice de style sans saveur et sans charme. Si bien que la célèbre scène de Mufassa dans les gorges sonne cruellement vide. Les yeux ne sont pas mouillés. Point.

Le Roi Lion, la faiblesse d’un remake

Au-delà de ce problème (lourd) de crédibilité, s’ajoute d’autres faiblesses. D’abord, la volonté de reproduire à l’identique (et en moins bien) le dessin animé de notre enfance. Plan par plan. Dialogue par dialogue pas exactement. Et c’est là encore sujet à débats. Personnellement, je connais Le Roi Lion par coeur (oui vraiment) et à force d’avoir tout pareil j’avais presque envie de voir Scar prononcer ” Je l’étais, jusqu’à ce que cette boule de poils vienne au monde… ” Et Mufassa répondre “Cette boule de poils est mon fils et ton futur Roi” ” et Scar surenchérir “Il est temps que j’apprenne à faire la révérence”. Et non. Le dialogue est reconstruit. On dit la même chose mais pas avec les mêmes mots. Si bien que le “Le danger ? Moi j’aime le danger. Je me ris du danger HahahahaHa” deviendra “Je ris au nez du danger”. Voilà. Bien décevant pour une génération qui a passé son enfance à rejouer les scènes du film culte de 1994.

On passera aussi sur l’amour brille sous les étoiles qui se déroule en plein jour ou sur la révélation de Scar à la limite de l’absurde.

À ce stade-là vous allez me dire “ok mais c’était pareil avec Le Livre de la Jungle”. Et bien non. Le Livre de la Jungle c’est de la motion capture. C’est une re-découverte du dessin animé en y incorporant des bouts du livre de Kipling. C’est une nouvelle interprétation du Roi Louis. De Kaa. Un vrai travail sur les voix. La mise en scène. Bref ça apporte quelque chose. Comme Dumbo par Burton que certains aimeront critiquer mais qui vient apporter une nouvelle lecture au film original. Avec le Roi Lion version de Favreau on est plus proche d’un Cendrillon ou d’une Belle et la Bête version Live. Des films sans intérêts aucun. Qui nous font encore plus aimer les originaux.

Alors 10 millions ou pas, cela ne changera rien. Le Roi Lion sera toujours Le Roi Lion. La version de 94 où Scar est présenté en dictateur. Et où Elton John vaut mille fois Beyoncé.


Mis à jour le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.