Cinéma, voyages, jeux vidéo et bien d'autres sujets !
Home > Culture > Jeux Vidéo > [ Jeux Vidéo ] Gamescom 2018 : Le Donjon de Naheulbeuk – L’Amulette du Désordre

[ Jeux Vidéo ] Gamescom 2018 : Le Donjon de Naheulbeuk – L’Amulette du Désordre

On inaugure les articles de la Gamescom 2018 par un premier jeu annoncé pour la deuxième partie de l’année 2019 : Le Donjon de Naheulbeuk – L’Amulette du Désordre. Si vous êtes sur Internet depuis quelques années ça doit forcément vous dire quelque chose, en effet c’est l’adaptation en jeu vidéo de la saga audio Le Donjon de Naheulbeuk, après les romans, BD, les concerts et jeux de plateaux.

A la tête de ce projet on y retrouve John Lang (aka Pen of Chaos) le papa du Donjon ainsi que Artefact Studios et Playdius Games. C’est d’ailleurs sur le stand de ces derniers que j’avais rendez vous jeudi, dans mes dernières heures sur le salon, pour une présentation très intime du jeu (à comprendre que j’étais seule). Annoncé il y a quelques années (on avait même aperçu du gameplay en 2015), le jeu est enfin de retour et en ligne vers une sortie prochaine dans 1 an.

Le jeu devrait durer une trentaine d’heure avec au programme 10 chapitres dans une histoire totalement inédite et validée par l’auteur d’origine. Une quête principale pour mener l’histoire à fin unique (mais à multiples chemins) et des quêtes secondaires pour prolonger le plaisir.

A l’aventure compagnons !

Lors de la session de présentation j’ai pu découvrir la partie aventure et la partie combat du jeu. On a commencé dans une taverne avec l’équipe d’origine au complet : le Nain, l’Elfe, le Barbare, l’Ogre, le Ranger, la Magicienne et le Voleur. Une équipe qui pourra s’agrandir au cours de l’aventure avec de nouveaux personnages inédits dont la Paladine que j’ai croisée lors de la présentation.

Première remarque, les voix ! John Lang n’a pas pu assurer le casting voix complet comme il le fait pour la saga, c’était trop lourd à assumer, il garde donc 3 personnages dont le Barbare et le Nain. Pour les autres personnages on reconnait aussi des voix connues dont celle de Jacques Chambon (Merlin dans Kaamelott) et Franck Pitiot (Perceval dans Kaamelott).

Deuxième remarque, on retrouve avec plaisir les interactions entre les personnages comme dans la version audio. Si on laisse les personnages faire, on entendra donc l’Elfe et le Nain s’affronter verbalement, ou encore le Nain chanter des chansons… « Nous sommes les nains sous la montagne…. » Un sacré plaisir pour les fans comme moi qui ont encore en tête des répliques cultes. D’ailleurs les relations entre les personnages évoluent au cours de l’histoire, suivant les décisions que vous allez prendre dans les dialogues (oui il y a des choix), vous verrez certains conflits se créer ou alors des alliances se forger (parfois temporaires).

Lors de la phase aventure on a donc accepté deux quêtes, dont une était d’aller voler une recette de cuisine dans le Donjon. On s’est baladé dans la taverne où on a interagit avec quelques PNJ qui n’avaient pas toujours des quêtes à donner mais toujours un bon mot. Puis nous sommes partis en direction réelle du Donjon. En chemin on a croisé des coffres qui se débloquent en résolvant des puzzles, histoire de pimenter la vie des aventuriers.

Troisième remarque, j’ai été étonnée de la liberté de la caméra, en effet on peut la déplacer comme on veut, zoomer sur les personnages et se rendre compte que c’est super beau ! Un très grand soin a été apporté aux personnages et aux décors un peu cartoon du jeu.

Le temps des combats

Puis est venu le temps de faire des combats, on peut avoir jusqu’à un maximum de 16 ennemis en même temps. Le combat se déroule au tour par tour avec un ordre défini au départ à l’initiative des personnages.

On commence par une phase de préparation pour placer des personnages sur la zone de combat, une fois prêt c’est parti, chaque personnage à son tour. Déplacement puis attaque (avec la possibilité d’augmenter le déplacement en sacrifiant son attaque), comme dans un combat classique.

La position et surtout l’orientation du personnage est hyper important, face à son ennemi il pourra être bloqué, ce qui est moins le cas s’il le prend à revers. Lorsqu’on déplace le personnage on a donc la possibilité de le faire tourner dans 8 sens possibles (avec les diagonales).

En combat, si un personnage est blessé (allié, ennemi), il sera alors moins performant en combat. De même, les aventuriers ne pourront pas mourir mais tomberont inconscients, pendant 3 tours au maximum, si non soignés après ces 3 tours ils auront un malus pour la suite de l’aventure. On note aussi l’absence de régénération passive entre les combats, donc il faudra faire le plein de potions dans sa ceinture ou réveiller le healer de la bande. Il faudra aussi faire attention à son équipe, surtout qu’on peut clairement mutiler ses compagnons car le friendly fire est activé (oui, c’est très esprit Naheulbeuk ça).

Une fois le combat fini le loot s’affiche et on peut laisser sur place, équiper ou emporter les éléments. C’est aussi ici qu’on voit l’avancement XP des personnages, chacun a sa fiche, son arbre de talent, son équipement… ça fait pas mal d’arbres à gérer mais c’est ça la gestion d’une aventure !

Pour les autres informations que je peux vous donner, le jeu sera proposé pour l’instant en Français et Anglais, avec un gros travail sur la traduction et l’adaptation anglaise afin de créer un univers drôle et accessible (la saga n’étant pas connue à l’étranger). La musique est assurée par John Lang, et oui il est vraiment investi dans le sujet !

Le Donjon de Naheulbeuk – L’Amulette du Désordre est prévu sur PC, PS4 et Xbox One. J’ai demandé pour la Switch, pour l’instant c’est en réflexion donc pas une idée abandonnée. La sortie est prévue pour la deuxième partie de l’année 2019, clairement ils veulent éviter la pression en filant une date dès maintenant mais on sent que le jeu est déjà bien avancé !

Voilà pour mon premier retour de Gamescom 2018 !

Chaussette !!!

Découvrez nos autres articles :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.