Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Jeux Vidéo > [ Jeux Vidéo ] Gamescom 2018 : Cyberpunk 2077

[ Jeux Vidéo ] Gamescom 2018 : Cyberpunk 2077

Deuxième article sur cette édition 2018 de la Gamescom avec le jeu le plus attendu du moment : Cyberpunk 2077 ! Pour l’histoire, je n’avais pas réussi à avoir de place pour la présentation du gameplay à la presse, mais je me suis présentée le premier jour à la première heure et j’ai pu intégrer le créneau de 10h, avec le seul « malus » de ne pas récupérer la figurine à la sortie comme les autres ayant un « vrai » rendez vous.

En fin d’article vous trouverez les quelques images de la salle d’attente avant la salle de présentation. Le premier groupe ayant déjà 15 minutes de retard, j’ai largement pu en profiter pour prendre ces photos et m’immerger dans l’univers du jeu. Nous avions un bar à disposition avec des boissons sur le thème du jeu, des affiches étaient disposées sur les murs aussi.

Ensuite une fois l’attente passée, nous avons rejoint la salle de présentation, nous étions 43 dont 2 personnes comme moi, sans la figurine que les autres avaient en échange de leur billet magique.La présentation a rapidement commencé, nous avions dans le « public » la personne qui avait le contrôleur en main, histoire de bien confirmer que les images à l’écran étaient bien du gameplay réel.

Première phase, ils nous ont montré rapidement la création de personnage de V. L’interface permet de faire de nombreuses modifications sur les parties du visage, les couleurs, les cheveux, les tatouages, les yeux mais aussi les vêtements, le make-up ainsi que les réglages des « biostats » de bases, c’est à dire les statistiques du personnage. Il n’y a pas de classe dans le jeu, ce sont des points de biostats (Force, intelligence etc…) qui permettront de spécialiser votre héro-ïne-s.

Nous sommes donc partis sur un personnage masculin pour varier de la démo déjà vue à l’E3. Et boum c’est parti ! Nous voici dans Night City, la ville où tout se déroule, au nord de la Californie, dans un univers futuriste (cyberpunk…). Vue FPS, carte et objectifs visibles en haut de l’écran, nous sommes en route pour découvrir l’histoire…

On arrive dans une première mission, une cible à extraire dans « scavenger hideout ». C’est parti pour une session de shoot avec des sortes de capsules qui ralentissent le temps, les combats sont d’une incroyable fluidité et d’une violence hyper forte. Première claque visuelle ! On arrive rapidement au « corps » à sauver et on découvre alors le super câble qu’on a dans la main qui nous permet de se brancher à ce personnage pour télécharger les données. Très stylé et terriblement sexy de technologie ! La mission se passe sans trop d’encombre, la Trauma team vient « gentiment » récupérer le corps… et on se fait un peu de thune, des Eurodollars (appelé Eddies).

Deuxième partie, on se réveille à côté d’un homme, on fait le tour de notre appartement, on se change dans le dressing, on fait le plein d’armes dans le bureau et nous voilà lancé dans une journée classique. En fond notre radio joue de la musique de Johnny Silverhand.

Musique techno/electro au programme pour nous immerger dans l’univers, on se prend de face la beauté de la ville, deuxième claque. J’ai envie de kidnapper la manette de mon voisin et continuer à explorer visuellement le lieu, mais nous n’avons que 50mn et il faut faire vite !

La ville, le quartier, c’est une sorte de micro société. On y croise des publicités interactives partout, une ambiance sonore, musicale (à jouer avec un caisson de basse), … un lore énorme s’ouvre à nous. On ressent la vie, les personnages croisés semblent marcher avec un but, semblent être tous vivants et indépendants. On débarque dans un open world sans aucun écran de chargement, un écosystème ouvert qui n’attend que nous pour l’activer !

On passe devant un magnifique arbre numérique, les pétales de ce cerisier virtuel tombent sur la ville alors qu’on reçoit notre nouvelle mission. Un moment idéal pour passer chez notre ami le Docteur Victor, spécialiste de l’implant de technologie dans nos corps… pendant qu’une machine s’occupe d’ajouter un gadget sur une de nos mains, on en profite pour augmenter nos yeux… c’est quand même plus sympa de pouvoir zoomer et scanner d’un regard. Troisième claque pendant cette phase, c’est sublime, c’est magnifique, les détails sont à tomber et le tout d’une fluidité impressionnante… l’immersion est au top, je continue de reluquer la manette, dans mes rêves je la prends et je contrôle enfin V !

Il est temps de partir enfin en mission, on peut réussir ses missions de manières différentes à chaque fois, utiliser son argent, la violence, la discussion, plusieurs chemins s’ouvrent à nous et peuvent permettre de faire varier la finalité des événements. La démonstration va nous faire faire le tour de plusieurs armes pour nous présenter des options assez sympa comme une arme qui traverse les gens pour atteindre aussi ceux situés derrière, des tirs en ricochets, un smart weapon dont les balles suivent l’ennemi, les mantis blade (portés par la figurine) ou encore un katana qui fait aussi bouclier anti-balles. Face à nos yeux c’est profusion de combats et d’armes en tout genre. On va aussi découvrir une araignée que l’on peut contrôler, un bon allié pour combattre sur plusieurs plans !


Autre partie présentée, le hack, pirater les gens devient un grand classique, on peut accéder à leur système et aux connexions que les personnages ont entre eux, leurs armes aussi … Pratique pour perturber une unité armée. Les combats sont visuellement fous, mais par seulement pour les armes. On interagit aussi avec le décor pour se créer des protections !

Fin de la phase de combat, de la mission. On gagne de la street cred, le personnage est prêt à poursuivre ses aventures loin de nous … la présentation  se termine sur une vue de Night City, la nuit.

Les lumières se rallument, on doit atterrir, quitter nos sièges en remplissant un sondage anonyme sur nos sentiments après avoir assisté au spectacle. C’est dur, on ne sait pas quand est-ce qu’on pourra mettre la main dessus maintenant. L’attente était déjà forte, elle devient totalement délirante dans ma tête.

Pas encore de date de sortie pour ce jeu vidéo de CD Projekt Red, mais on a récemment appris qu’il était jouable chez eux de bout en bout ! Il sera disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

UPDATE : Le gameplay de 48mn est sorti ! Voir ci-dessous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.