Cinéma, voyages, jeux vidéo et bien d'autres sujets !
Home > A la une > [Cinéma] Bilan 2017 : Flops & Déceptions

[Cinéma] Bilan 2017 : Flops & Déceptions

2017 touche à sa fin. C’est l’occasion de faire le bilan de l’année passée. Comme l’an dernier, nous reviendrons sur les films qui auront marqué 2017 à travers plusieurs articles. Il y a quelques jours, vous pouviez découvrir les personnalités de l’année cinéma.

Aujourd’hui, parlons des choses qui fâchent à savoir les films qu’il fallait éviter ou ceux qui ont déçu. Parce qu’il me parait important de bien différencier les deux, je vous propose un Flop 5 ET 5 grosses déceptions. Car être déçu par un film n’en fait pas forcément un mauvais film.

Flops

On commence avec les Flops, c’est à dire les films à éviter absolument ! On se réjouissait que Wonder Woman ait le droit à son propre film, on a sans doute parlé un peu trop vite vu le résultat kitschissime. Gal Gadot reste top mais elle ne parvient pas à sauver le film. Je ne connaissais pas la fin (honte à moi, je n’ai jamais lu un seul Agatha Christie) et pourtant Le Crime de l’Orient Express by Kenneth Brannagh est parvenu à m’ennuyer de bout en bout. Avec Loue-moi on tombe dans les bas fonds de la comédie française (qui est  globalement souterraine, c’est dire), jamais drôle et romantiquement inintéressant.  Kong Skull Island est d’une pénibilité assez alarmante pour un film qui se veut divertissant. On se demande ce que sont allés faire Brie Larson ou Samuel L. Jackson dans cette galère. On termine en beauté avec le numéro 1 de ce flop annuel : Cinquante nuances plus sombres. Mais à quoi m’attendais-je me direz-vous ? À rire, comme ce fut le cas en découvrant le premier. Ce second opus se contente d’être gênant, et c’est bien dommage, ça donne un navet à défaut d’un nanar.

Déceptions

Plus les années défilent et plus il est dur pour moi de ne sélectionner que 5 déceptions. Cette année, j’ai dû mettre de côté L’Amant double (un Ozon pas très inspiré – ou beaucoup trop ?), Split (il était un peu pourri ce « twist » non ?) ou Le château de verre (film de clôture de Deauville qui passe à côté de son sujet). Mais cette année, mes 5 plus grosses déceptions, vous les avez bien ci-dessus. Get Out est arrivé en France avec une hype folle, je m’attendais donc à un film de genre un poil novateur. Certes, le sujet est intéressant mais il s’agit plus d’un prétexte et vous avouerez qu’on voit tout venir à 1000km, non ? On reste clairement moins sur notre faim qu’avec Prometheus, mais cet Alien Covenant se retrouve encore le cul entre deux chaises. Papi Ridley serait sympa de laisser la saga Alien à un mec qui s’y intéresse vraiment (Neill Blomkamp par exemple) ou de traiter son histoire (pas forcément inintéressante d’ailleurs) d’origine et de raison d’être de l’humanité ailleurs. Les films de guerre c’est vraiment pas ma tasse de thé sauf quand ils sont teintés d’histoires plus intimes. Mais Christopher Nolan nous livre bien de la guerre pure et dure. Dunkerque est froid, brutal et extrêmement réaliste. Pour certains c’est sensationnel, pour moi c’est simplement pénible. Tout comme Get Out, la sortie de Baby Driver en France a été accompagnée d’échos très positifs venus d’ailleurs. De quoi m’enthousiasmer fortement, surtout que c’est le nouveau bébé d’Edgar Wright. Mais Baby Driver se la joue trop cool pour l’être réellement, et le casting fadasse n’aide pas (Ansel Elgort et Lily James c’est pour vous). Divertissant oui. Surestimé ? Beaucoup trop ! Et la plus grosse déception de l’année est… Blade Runner 2049. Denis Villeneuve livre une nouvelle fois une copie parfaite. On en prend plein les yeux pendant 2h30 mais on se demande aussi ce qu’apporte cette suite à l’original ? Pas grand chose malheureusement. Le plus embêtant c’est qu’on a perdu la poésie en route et c’est bien ça le plus embêtant…

Et vous, quelles sont les déceptions ciné de votre année ciné ?

Découvrez nos autres articles :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.