Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [Ciné] Bilan 2016 : Flops & Déceptions

[Ciné] Bilan 2016 : Flops & Déceptions

Et voilà, 2016 c’est fini ! Si ce fut une mauvais année à bien des égards, elle nous aura comblé niveau cinéma. Vous le savez, sur WAG, nous sommes cinéphiles et on a bien envie de vous faire un Bilan complet de cette année ciné.
Aujourd’hui, on parle des choses qui fâchent à savoir les films qu’il fallait éviter ou ceux qui ont déçu. Parce qu’il me parait important de bien différencier les deux, je vous propose un Flop 5 ET 5 grosses déceptions. Car être déçu par un film n’en fait pas forcément un mauvais film. Bref, allons y !

Flops

On commence avec les Flops, c’est à dire les films à éviter absolument ! Rosalie Blum a été vendu comme le nouveau Amélie Poulain ce qui aurait été une bonne idée marketing si seulement c’était vrai. Malgré la lumineuse Alicia Vikander, Danish Girl patine et ressemble davantage à un téléfilm qu’à un film aux multiples nominations aux Oscars. Avec l’interminable Les 8 Salopards, ce qui devait arriver arriva, Tarantino a fait un (sacré) faux pas. Remake perché de La Piscine, A Bigger Splash ne vaut même pas la peine pour les pecs de Schoenaerts, c’est dire. Enfin, le prix du pire film de l’année revient à Le chasseur et la reine des glaces qui pourrait être renommé Mais qu’est-ce que ce casting de folie a été faire dans cette galère ?

Déceptions

Chose plutôt rassurante, j’ai eu moins de mal à constituer ce Déceptions 5 que le Flop 5. À croire que je vois de moins en moins de mauvais films… Steve Jobs vaut le détour pour Michael Fassbender, Kate Winslet, Aaron Sorkin ou Danny Boyle. Oui mais il est terriblement frustrant. Pour raconter la vie de Jobs, il faudrait bien plus qu’un long métrage. Et si on mettait en chantier une série ? Histoire passionnante qui serait certainement devenu instantanément culte pour moi il y a 15 ans, Miss Peregrine reste avant tout la preuve que Tim Burton est devenu expert en recyclage de ses propres films. X-Men Apocalypse n’est pas passé très loin de basculer dans les Flops, vraiment pas loin mais son casting toujours au top me fait dire qu’il serait possible que je le revois un jour donc ne soyons pas de mauvaise foi. En voilà une triste palme. Malgré son sujet important, Moi, Daniel Blake manque tellement de subtilité qu’il en devient irritant. Oui, Xavier Dolan a eu bien raison de nous proposer tout à fait autre chose que Mommy mais il ne devra pas s’étonner d’avoir perdu une partie de son public en route tant sa pièce de théâtre criarde peut fatiguer le spectateur.

 

Et vous, quelles sont les déceptions de votre année ciné ?

Mis à jour le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.