Vendredi dernier à Paris, nous fêtions la re-ouverture de la salle Pleyel en compagnie de Benjamin Biolay. Avec un peu de recul et une expérience magique, on se dit que seul le dandy lyonnais aurait pu offrir à la salle une si belle renaissance. Explications.

 

img_3943

 

 

Palermo Hollywood restant à ce jour la plus jolie chose entendue en 2016, il était tout naturel de lui offrir un lieu à la hauteur de son ambition. Sur scène ce sont 25 musiciens qui se présentent. Et il fallait bien ça pour donner à Palermo Hollywood toute sa puissance en live. Les frissons arrivent tôt. Ensuite, on reste ébahis pendant plus de 2h.

 

Ce soir là à la Salle Pleyel on prend conscience de la volonté de Biolay d’avoir fait de Palermo Hollywood un album concept. Les titres s’enchaînent dans l’ordre de l’album et aucun autre morceau ne vient casser cette ambiance. Les invités du disque se retrouvent sur scène (de Chiara Mastroianni au ténor argentin Duilio Smiraglia ) pour notre plus grand plaisir et Palermo Hollywood prend vie devant nous. Bluffant. Si le public est plutôt calme on se dit que c’est pour ne pas gâcher l’alchimie.

 

Dans une seconde partie, Biolay se pose au piano et explore son répertoire. L’orchestre philharmonique est toujours là et donne à des titres comme Les Cerfs Volants une dimension toute particulière. Quelques “vieux” morceaux seront revisités ce soir là (Billy Bob a raison, Chaise à Tokyo, Négatif...) montrant l’affection toute particulière de Biolay pour ses débuts (Négatif principalement) avant que les pépites de La Superbe fassent leur apparition. Ton Héritage emportera définitivement le public avant que La Superbe ne vienne définitivement convaincre du caractère exceptionnel de cette soirée.

 

 

 

BB ému, remercie 15 fois le public. Il chérit immédiatement Pleyel, une salle métamorphosée désormais capable d’accueillir toutes les musiques actuelles. Benjamin Biolay en est le parfait parrain !

 

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It