Blog lifestyle, culture, beauté, voyages
Home > Culture > Ciné > Critique cinéma > [Critique Cinéma] Avengers : L’ère d’Ultron

[Critique Cinéma] Avengers : L’ère d’Ultron

161927.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxAvengers : L’ère d’Ultron (The Avengers: Age of Ultron) est réalisé par Joss Whedon

Date de sortie: 22 avril 2015

Casting: Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen, Cobie Smulders, Don Cheadle, Paul Bettany, Andy Serkis

Synopsis : Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine. Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps…

438624.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Avengers 2 est le blockbuster le plus attendu de cette année si l’on excepte la sortie de Star Wars 7. Mais est-il à la hauteur de ces attentes ? Clairement oui, et il donne raison à la fois aux amateurs et à ceux qui décrient le genre.

Parce que Age of Ultron est un film qui tabasse, dans tous les sens du terme : les Avengers massacrent leurs ennemis et toutes sortes d’infrastructures sans discontinuer dans une jubilatoire apocalypse et ce sont également nos rétines qui en prennent plein la figure sous forme d’une agression constante. Attention, en 3D ça pourrait vous donner mal au crâne, d’autant que le film dure 2h22.

Tous les éléments qui ont fait le succès des précédents Marvel sont là, beaucoup d’action amenée avec un peu de légèreté et pas mal d’humour. Joss Whedon a pris le parti de s’inspirer des films d’action traditionnels en multipliant les punchlines.

338764.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La quantité énorme de personnages de premier plan est très bien gérée. C’est le défi majeur de ces films, en effet les personnages principaux sont au nombre de 6 : Thor, Hulk/Bruce Banner, Iron Man/Tony Stark, Captain America, Black Widow, Hawkeye auquels il faut ajouter deux petits nouveaux, Scarlet Witch et Quicksilver ainsi que d’autres personnages importants comme Nick Fury et évidemment Ultron. Chacun a cependant ses scènes et aucun n’est vraiment laissé de côté tout en ne surchargeant pas l’histoire. Un équilibre qui ne paraissait pas évident au premier abord.

Joss Whedon intègre totalement l’imagerie et le style comics dans son film. Deux scènes en particulier sont extrêmement chorégraphiées dans un ralenti dont la composition pourrait être une pleine page de comic book.

565822.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A partir de maintenant je commence à spoiler un peu, attention.

Age of Ultron c’est également le casting le plus impressionnant de ces dernières années : Robert Downey Junior, Chris Hemsworth, Chris Evans, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Mark Ruffalo, Elizabeth Olsen, Aaron Taylor-Johnson, Samuel L Jackson, Cobie Smulders, Don Cheadle, Andy Serkis, Paul Bettany, Hayley Atwell, Idris Elba, James Spader et Josh Brolin.

Paul Bettany, que l’on connaissait alors uniquement comme la voix de Jarvis, fait son apparition sous les traits de Vision. Pur produit de l’âge d’or Marvel, Vision est un type en cape et spandex qui tire des rayons lumineux jaunes depuis son front. Joss Whedon réussit le tour de force d’en faire un personnage beau et pas kitch tout en donnant l’impression qu’il sort tout droit d’un comic book.

Revenons un peu au tabassage. La quantité d’action est tellement importante que lorsque les Avengers partent se mettre au vert quelques temps, au calme, c’est aussi le spectateur qui respire dans ce havre de paix. Mais ce n’est que l’œil du cyclone et la déferlante reprend bientôt ses droits. C’est à mes yeux le principal défaut de ce film, trop d’action nous matraque et nous assomme (le pire exemple dernièrement étant Man Of Steel).

336420.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au milieu de l’action, Whedon réussit cependant à intercaler des scènes où tout le groupe est présent, échange et se construit, ce qui le rend crédible.

Mais surtout l’immense réussite de cet opus c’est qu’il continue dans la lignée des meilleurs Marvel à provoquer cette sensation que l’on ne retrouvait pas dans Thor ou dans un DC comme Man of Steel, cette envie par moments de lever les bras en l’air en criant « Wouhou ! » dans la salle, comme par exemple pour la scène supplémentaire qui survient juste après la fin du film, mais je n’en dis pas plus là-dessus.

C’est ce plaisir enfantin qui fait de Avengers : L’ère d’Ultron une belle réussite.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez surement
Les plus belles coiffures du Festival de Deauville 2015
Deauville jour 6, des films, Elizabeth Olsen et Alice Isaaz
[Critique Cinéma] Before We Go
[Critique Cinéma] Kingsman : Services secrets

3 Responses

  1. Avec cette suite ébouriffante, Joss Whedon projette à nouveau sa ribambelle de freaks bariolés dans un divertissement fuselé à l’extrême qui fait la part belle à chacun sans rien sacrifier de leur chanson de geste collective

  2. Voltaire

    Très bonne critique. On pourrait souligner les SFX du film particulièrement ratés à certains moments (l’abus du « tout-numérique »), mention spéciale à la scène d’ouverture.

Laisser un commentaire