Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsqu’un immigré d’origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s’engage alors pour identifier cet homme très recherché : s’agit-il d’une victime ou d’un extrémiste aux intentions destructrices ?

Présenté en compétition au festival américain de Deauville, Un homme très recherché aurait pu s’appeler un homme très angoissé. Si on suit la traque d’un homme soupçonné d’entretenir des relations étroites avec Al-Quaida c’est surtout l’histoire d’un homme qu’on va vivre. Celle d’un agent de l’ombre qui lutte contre le terrorisme au quotidien. Cet homme, un peu bancal, un peu tête brûlée et cœur cramé, c’est Phillip Seymour Hoffman, dans un de ses derniers rôles au cinéma. La justesse de son jeu, son naturel, nous emmènent très vite à un constat : l’homme derrière l’acteur est sous nos yeux. Pour la première fois on a ressenti Phillip Seymour fatigué portant le poids de sa vie sur ses épaules. Jamais la limite entre un rôle et un homme n’aura été aussi fine… Difficile alors de prendre le film comme une pure fiction.

Pourtant niveau fiction on n’aura pas été déçus. Film d’espionnage dans l’héritage le plus classique possible, Un homme très recherché s’intensifie minute après minute pour finir en apothéose. Tout fonctionne : des astuces de cette agence un peu à part qui piste ses cibles à une romance inattendue entre un fugitif et une avocate en passant par une stratégie plus globale de rendre le monde plus sur ! On sent que tout peut basculer à chaque seconde et que personne n’est en sécurité. Ce jeu de marionnettes nous aura vraiment fasciné.

Si côté interprétation on aura rien à redire tant le casting a de l’envergure, on regrettera par contre une mise en scène un peu bâclée. Bizarrement on attendait que le réalisateur de Control marque davantage de points ici. À part quelques plans et poursuites vraiment sympas, il manquera à cet Homme très recherché une vraie ambiance (qu’avait La Taupe par exemple dans le même genre)

Sans être un grand film, Un homme très recherché reste très réussi dans son genre. On retiendra surtout la performance habitée de Phillip Seymour Hoffman qui manquera c’est sur au cinéma.

Author

2 Comments

  1. Thomas PERILLON Reply

    Un film que je compte voir dès sa sortie. Je suis assez client du genre…
    Merci pour ce premier retour que je lis…

  2. Thomas PERILLON Reply

    Un film que je compte voir dès sa sortie. Je suis assez client du genre…
    Merci pour ce premier retour que je lis…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It