Il y a ceux qui connaissent les films “Asylum like” et il y a les autres. Si vous êtes les autres, passez votre chemin. Si vous êtes amateurs de téléfilm nanar et adeptes de la Shark-mania, venez lire à quel point Sharknado 2 sharke à mort !

Commençons par le commencement : non, Sharknado (1 comme le 2) n’est pas un film. C’est un téléfilm. Comprenez, ça passe dans votre écran de télévision et c’est diffusé sur la chaine déjantée Syfy. À bon entendeur... Après quelques pépites comme Dinocroc vs Supergator ou Mega Piranha, les studios Asylum se sont amusé avec des requins. Des requins dans le sable, des requins à deux têtes ou même encore des requins fantômes, tout cela fut oublié lorsque le 1er Sharknado fut diffusé.

Sharknado c’est la contraction de Tornado et de Shark. Oui, un requin dans une tornade ou une tornade de requins, on ne sait plus… Quoi qu’il en soit, sorti en 2013, le premier téléfilm du nom a battu quelques records (300.000 tweets  soit 5000 par minute pendant la diffusion à la télévision US). Fait avec 1 million de dollars, Sharknado nous a offert du gigantesque Ian Zeiring (Steve de Beverly Hills ! ) et du Tara Reid déchaînée. Effets spéciaux archi mauvais, punchlines stupides à tout va, histoire complètement WTF, c’était du grand Asylum.

Mais le 31 juillet dernier, nous avons eu du WTF encore plus grand. Si, si, c’est possible. Diffusé en même temps aux États-Unis et en France, Sharknado 2 a débarqué sur nos écrans. Et Canalsat, faisant bien les choses, a offert aux vrais fans Syfy-like une surprise de taille : l’occasion de pouvoir regarder ce Sharknado 2 dans une salle de cinéma, pour tous ceux qui n’auraient pas la chaîne ou qui voudraient simplement partager ce moment… intense.

Il pleut des requins à New-York. Narmol

C’est au MK2 Quai de Loire à Paris qu’avait lieu la soirée. Burgers, frites et boissons ingurgités (la recette du bonheur), voilà François Descraques et Katsuni qui nous présentent la soirée en mode Visiteur du futur. Blagues de geeks, jeux de mots pourris, fanboys réunis, la soirée est parfaite pour du délire à partager. À 20h45, le téléfilm est enfin diffusé en même temps qu’à la télé et le Live Tweet de cette pépite peut commencer.

Et là, bonheur immense, Sharknado 2 se révèle être encore meilleure (ou est-ce pire?) que le premier opus. Si, si c’est possible (bis). Dès sa scène d’ouverture dans un avion, on retrouve tout ce qui a fait le plaisir coupable du premier, en mieux. Les premières minutes donnent le ton et ça ne fait que s’améliorer de scène en scène jusque dans le centre de Big Apple. Avec les problèmes de rythmes en moins comparé au premier, ce nouvel opus est encore plus drôle, plus mal fait et plus n’importe quoi que le précédent. Des requins dans le métro, des requins sur la Statue de la Liberté, des requins dans les escaliers, des requins sushis…l’eau numérique et les problèmes de proportions et/ou de faux raccords sont partout, tout ce qu’on aime !

Quand il pleut des requins baleine, pédale à perdre haleine !

Comme d’habitude, le comique de répétition est la base de tout, les guests sont légion (comme Perez Hilton entre autres) et le délire est entièrement partagé pour une bonne tranche de rigolade et de requins. Dans l’univers des nanars, Sharknado 2 se hisse presque au sommet, et on en redemande tellement on a mal aux zygomatiques. Pour couronner le tout, Canalsat offrait aux fans présents des Funko Sharknado, des peluches, ou encore des déguisements de requins pour adopter la Sharkattitude jusqu’au bout. Le rêve pour tout Asylumfan qui se respecte. Et devinez quoi…Sharknado 3 est dores et déjà annoncé pour 2015 !! Alors rendez-vous sur Syfy dans quelques mois, ça va Sharker… Et un immense merci à Canalsat d’avoir organisé cette soirée, car un Sharknado, ça se partage avant tout !

Author

Grande enfant qui donne son avis sur les films et les séries sur WAG. Et sur cine-nerd.fr . Et aussi sur welovecinema.fr ... Aime les acteurs et les expose sur ses avatars Twitter (@AnaBerno). Véritable pipelette à tendance bisounours, je suis pourtant Bretonne, donc mangeuse de crêpe têtue. Ce que je préfère sinon, c’est découvrir de nouveaux endroits à visiter et des nouveaux bars à tester entre amis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It