Après Star Trek en 2009, J.J Abrams continue d’exploiter le reboot de la célèbre saga de science-fiction. De retour en 2013, on retrouve Kirk et Spock au commande de l’Enterprise dans une chasse à l’homme qui s’annonçait épique. Star Trek Into Darkness est-il à la hauteur des attentes fondées ?

Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos…
Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.
Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipe.

Avant d’écrire quoi que se soit sur le film, il me faut ici vous préciser une petite chose : Star Trek est pour moi un immense mythe, un mystère immense dont je ne connais absolument rien. Je crois d’ailleurs que c’est à Sheldon Cooper que je dois toute ma culture à ce sujet. N’ayant alors ni lu un seul des romans, ni jamais regardé la série, je dois dire que mes attentes autour de ce film étaient très maigres. C’est donc dans une indifférence presque totale ( Benedict Cumberbatchau casting quand même) que je me suis rendue à la projection sans même avoir regardé au préalable le J.J Abrams de 2009.

Dès le début du film on se laisse facilement emballer par l’atmosphère et l’histoire. Même si on ne comprend pas tout (excusez mon manque de culture Star-Trekien) on arrive à cerner l’essentiel et à visualiser les enjeux du film. L‘amitié entre le capitaine Kirk et Spock, l’initiation pour devenir un homme, le sens du devoir et des responsabilités, la quête de l’héroisme seront ainsi au centre de ce Star Trek Into Darkness. On reconnait alors au film une seconde lecture, parfois pas très subtile, parfois un peu trop obligatoire, qui donne à Star Trek une jolie épaisseur qui manque parfois à ce genre de blockbuster.

Si le début nous plaisait bien, on repassera par contre sur un scénario assez anecdotique. Bizarrement, cet allé-retour entre la Terre et l’espace pour sauver la galaxie d’une guerre inévitable nous aura un peu laissé de marbre. On suit alors cette histoire de méchant-pas-si-méchant-mais-en-fait-si-de-très-loin et on revient sur terre comme s’il ne s’était rien passé. Comme si on avait suivi un épisode de cette longue saga, si on nous avait raconté une histoire divertissante certes mais dont l’intérêt et l’utilité nous échappent un peu. Comme si on venait de visionner un pilote, une introduction à autre chose. Bizarre sensation pour une saga aussi riche que Star Trek.

Côté action par contre on ne sera pas déçu et le divertissement est bien là. Les 2h10 passant extrêmement bien, on se dit que ce Strak Trek là assure là où il était attendu. On est loin des Batman par Nolan bien sur mais impossible de dire que l’on s’y est ennuyé. Les scènes d’action sont absolument saisissantes et on reste fasciné par certaines séquences vraiment bien menées (la virée dans l’espace de Kirk et John Harrison par exemple) faisant de ce Star Trek Into Darkness un très bon divertissement.

Un peu léger côté scénario et évolution des personnages, on aura quand même passé un sympathique moment devant ce Star Trek Into Darkness. Il se pourrait même qu’on aille puiser dans les dvdthèques des copains pour découvrir enfin les épisodes de la saga originelle …

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It