Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma : La Maison de la Radio

Critique Cinéma : La Maison de la Radio

La Maison de la Radio est un film réalisé par Nicolas Philibert qui sortira le 3 avril 2013.

Synopsis : Une plongée au cœur de Radio France, à la découverte de ce qui échappe habituellement aux regards : les mystères et les coulisses d’un média dont la matière même, le son, demeure invisible.

Le film de Nicolas Philibert est un documentaire sur la Maison de la Radio, l’immense édifice circulaire qui abrite entre autres France Info, France Bleu, France Culture, France Musique, Le Mouv’, FIP et les locaux de Radio France Internationale (RFI) mais également des orchestres, une régie publicitaire, …

Nicolas Philibert s’y livre à un exercice particulier : filmer le son. On y découvre les nombreux studios, remplis de personnes ayant une obsession pour le son, traquant le moindre bruit, refaisant des prises et des prises pour obtenir l’intonation parfaite, la prononciation exacte, le placement de la virgule, éditant, coupant, corrigeant. Soudain, dans le fond des entrailles de la Maison de la Radio, une perceuse entre en action et les travaux font vibrer les murs, résonnent dans les studios. Tout le monde s’arrête, paralysé, l’oreille attentive, attendant la disparition du bruit. Puis la chanteuse recommence à chanter, les musiciens s’activent à nouveau, la lecture à haute voix reprend, les présentateurs réenregistrent leurs accroches.

Les passages du film sur les émissions en direct seront moins intéressants, on y retrouve parfois cette même obsession du son, mais ici c’est l’info qui prime, le placement dans les « cases » disponibles dans chaque flash.

Sans autre fil conducteur que cette idée de filmer les spécialistes du son, le documentaire paraît parfois n’avoir ni queue ni tête, c’est un empilement de scènes sans forcément de lien entre elles, juste des moments de vie à l’intérieur du bâtiment, ce qui se déroule lors d’une journée virtuelle dans tous les recoins de la Maison de la Radio. On y retrouve beaucoup d’humour et finalement jamais d’ennui malgré l’absence d’une véritable histoire ou d’un parcours scénarisé.

Note : 6/10 Un documentaire étrangement fascinant sur les obsédés du son peuplant la Maison de la Radio. Pas d’histoire, une caméra discrète filmant une journée normale de ces gens un peu anormaux.


La Maison de la Radio (Documentaire) – bande-annonce

Mis à jour le

1 Response

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :