Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma : Die Hard 5, belle journée pour mourir

Critique Cinéma : Die Hard 5, belle journée pour mourir

Die Hard : belle journée pour mourir (A Good Day to Die Hard) est le 5ème opus de la saga “Die Hard”, ce film est réalisé par John Moore (Max Payne, En territoire ennemi) et sort au cinéma le 20 février 2013.

Synopsis : Bruce Willis est de retour dans son rôle le plus mythique : John McClane, le « vrai héros » par excellence, qui a le talent et la trempe de celui qui résiste jusqu’au bout. Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment. Il se rend à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

Casting : Bruce Willis, Jai Courtney, Sebastian Koch, Mary Elizabeth Winstead, Yuliya Snigir, Radivoje Bukvic, Cole Hauser

Ce n’est pas un film que j’attendais particulièrement mais bon j’avais vu les précédents donc forcément je savais à quoi m’attendre… sauf que … je suis entrée en salle sans avoir vu ni Bande Annonce, ni Synopsis … rien, je ne savais rien sur ce nouvel opus ! Et quelle n’a pas été ma surprise devant cette catastrophe !

Tout commence par un pantalon blanc moulant et une scène zoomée sur ce pantalon (un homme) jusque là … pourquoi pas ! Ensuite on passe à une jeune femme qui descend d’une moto en tenue moulante en cuir… passons… On retrouve très vite McClane, mais un héros qui a bien changé ! Bruce Willis est à peine présent, doublé à chaque scène on sent bien que ce genre de film n’est plus de son âge, il reste là pour sortir sa petite réplique et va vite se cacher pendant que le cascadeur reprend la suite. Papy McClane marmonne dans son camion et parle tout seul en poursuivant son fiston qui bosse pour la CIA en Russie.

Course poursuite sans aucune intensité malgré la musique et les gros véhicules, duo McClane qui ne fonctionne pas, histoire complètement irréaliste avec des détails tellement hallucinants (Tchernobyl et le spray magique…), des Lens Flare de partout pour cacher les effets spéciaux ratés et les fonds verts… de bout en bout le film est une catastrophe !

Je faisais partie des rares défenseurs de Die Hard 4, mais là rien n’est à récupérer ! C’est un échec total, durant le film on se dit “Pourquoi?” “Pourquoi un homme se balade torse nu avec un tatouage CCCP dans son dos en plein Tchernobyl ?” “Pourquoi ça marche pas ?”. Une déception totale, une déception face à ce film qui a voulu réveiller un héros qui avait fait son temps, un film qui a voulu relancer une saga en se plantant totalement !

Bruce Willis parle de Die Hard 6, mais je n’en veux pas, en tout cas pas quelque chose comme ça ! Faire reprendre le rôle par le fiston semble quelque chose de possible mais il faudrait changer de scénariste et de réalisateur !

Ma note : 0/10 ratage total

3 Responses

  1. Quel plaisir de voir que tout le monde est d’accord sur la qualité de ce truc qu’ils ont osé appeler Die Hard !

  2. Sand

    Je découvre ton blog et c’est la 2ème critique que je découvre et que dire de plus, si ce n’est toujours entièrement d’accord avec toi ! Une daube !

  3. Sand

    Un peu buggué sur mon com précédent, tu l’auras compris, ton blog est une réelle belle découverte ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :