Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma: Thirst, ceci est mon sang (DVD)

Critique Cinéma: Thirst, ceci est mon sang (DVD)

Thirst, ceci est mon sang est un film coréen de Park Chan-wook (Je suis une Cyborg). Il est disponible en DVD depuis le 3 aout 2010.

Synopsis : Sang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l’avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin expérimental contre un nouveau virus mortel. Comme les autres cobayes, il succombe à la maladie mais une transfusion sanguine d’origine inconnue le ramène à la vie. De retour en Corée, il commence à subir d’étranges mutations physiques et psychologiques : le prêtre est devenu vampire. Mais la nouvelle de sa guérison miraculeuse attire des pélerins malades qui espèrent bénéficier de sa grâce. Parmi eux, Sang-hyun retrouve un ami d’enfance qui vit avec sa mère et son épouse, Tae-Ju. Il succombe alors à la violente attirance charnelle qu’il éprouve pour la jeune femme… (allocine)

Quand j’ai vu le DVD je me suis dit « Chouette », je suis dans ma période vampire en pleine lecture des bouquins d’Anne Rice et je viens de finir « Vampire Diairies ».

J’ai donc regardé le film m’attendant à quelque chose de très vampires, très amour… Et j’aurai peu être du en attendre moins de ce film.

Très long à commencer, le film nous embarque rapidement dans un univers noir, un peu dégueulasse et pas très enchanteur. La transformation du prêtre est assez longue et on a le droit à des scènes très ennuyante histoire de nous mettre directement dans le bain pour la suite.

Une fois notre ami de retour dans sa patrie il tombe amoureux de la très étrange Tae-Ju (et pas très jolie en même temps il est pas terrible) mais qui est déjà maquée avec un débile hypochondriaque qui est son frère d’adoption. Tous les 2 vivent chez la mère complètement folle et protectrice de son pauvre choupi malade… mouais.

Notre ami le prêtre va tenter de résister à ses pulsions sexuelles mais la jeune fille a l’air d’avoir envie de certaines choses et n’hésite pas à le faire savoir. Pour étancher sa soif le prêtre va directement boire sur les perfs des malades de l’église et nous offre des bruits de sucions qui donnent envie de vomir… un peu comme le bruits des embrassades de nos amants.

Et l’histoire se déroule, avec des scènes bancales, des bruits dégueulasses, des morts, des revenants et une ambiance obscure.

On souffre 2h et on savoure les 13 dernières minutes qui sont pour moi la meilleure partie du film, on sort de la partie glauque et on revient à la lumière.

Pfiou vraiment pas mon truc ce film!

Ma note: 1/10 pour la scène de fin

Public: Interdit au moins de 12 ans

Bande Annonce:

Mis à jour le

2 Responses

  1. Et bien voici un avis très différent de celui de Films-vampires.com (http://www.films-vampires.com/thirst-ceci-est-mon-sang–204.php) !
    Certes, je ne peux pas nier les longueurs, mais l’ensemble du film m’a beaucoup plus.
    Pour moi, on y retrouve l’essence même du vampire et des problématiques que l’on peut vouloir traiter autour du mythe.
    Je trouve également le personnage de Tae-Ju très réussi ; elle embrasse totalement sa nouvelle condition, là où le prêtre est partagé et se sent responsable.

    Je trouve le tout traité très finement et sans hypocrisie.

  2. captain AWOL

    C’est quand meme assez scandaleux de mettre 1/10 a ce film ! Bien sur c’est a déconseiller aux adeptes de films pour minettes de 13 ans comme Twilight pour ne citer que lui, mais l’univers glauque est de rigueur et très fréquent du cinéma asiatique.Bien sur on peut ne pas aimer mais le travail du réalisateur est bien la qu’on le veuille ou non et de la a mettre 1/10.Bref, en tout cas pour moi il mérite les notes assez élogieuses qu’on voit un peu partout

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :