When you’re strange est un film documentaire de Tom DiCillo sur le groupe de musique “The Doors” qui sortira au cinéma le 09 juin 2010.

L’UGC ciné cité les Halles a organisé une projection en présence de John Densmore le batteur du groupe, qui a profité de l’occasion pour nous raconter une anecdote sur Jim et en même temps nous expliquer le titre du film. Un homme sympathique qui a su ravir le public pour les quelques minutes qu’il a passé avec nous.

petit extrait filmé par Flogarko et Galathys

Synopsis: A l’origine, il y a Les portes de la perception, le livre d’Aldous Huxley sur son expérience de la mescaline et d’autres drogues hallucinogènes. La citation de William Blake, qui lui a fourni le titre de ce livre, inspira également Jim Morrison et Ray Manzarek pour le nom du groupe – The Doors – qu’ils fondèrent en 1965 à Venice Beach avec John Densmore et Robby Krieger. Ils allaient devenir l’un des groupes les plus importants et les plus influents du rock américain. (allocine)

Le film est donc un documentaire sur le groupe, depuis le début, leur rencontre, jusqu’à la mort de Jim 54 mois plus tard.

Leur musique, les images d’archives, les commentaires de Depp, tout le film est réussit, l’histoire est recrée, l’ambiance des concerts, l’humour, Jim et ses compères.

On sourit, on rit, on se lamente, on s’étonne, on chantonne, on regarde les excès de Jim. Et puis il y a cet autre film, dans le désert, où on le voit, lui. Mais aussi la vie des musiciens, leur envie d’aider, de percer, leur rôle dans l’histoire.

Le film nous berce de cette histoire, de ce groupe parfois malmené, de la vie de star, des excès, de la folie, des fans, …

Ma note: 8/10 un bon film-documentaire

Public: Tout public, surtout pour les fans de The Doors

Bande annonce:

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

3 Comments

  1. enfin un film qui vo le coup de sortir son argent je suis un grad fan des doors les doors seront la pour l éternité

  2. Oleg Gronnaz Reply

    Critique pas objective : il y a Johnny Depp à l’affiche !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :