Se construire sa jungle urbaine, ça peut avoir un coût. Aujourd’hui, je vous révèle tous les bons plans que j’utilise pour remplir mon appartement de plantes à petit prix.

Vous le savez, j’adore les plantes. J’en ai beaucoup. Avec elles, viennent souvent les mêmes questions, alors j’ai décidé de répondre aujourd’hui à une d’entre elle. Après “5 conseils pour que votre chat arrête de détruire vos plantes vertes”, je vous parle d’un moyen pour faire le plein de verdure chez vous à tout petit prix.

Des plantes au format miniature

Ce premier conseil, je l’ai découvert par la force des choses, quand je vivais en studio. Je ne pouvais pas prendre d’immenses plantes avec le manque d’espace. Pourtant, je voulais de la verdure. J’ai donc investi dans des plantes au format mini. Le gros avantage, c’est qu’à cette taille-là, vous pouvez payer le pot 2 à 5€ en jardinerie, en tout cas, ce sera toujours moins de 10€ alors que leur version “adulte” peut coûter plus de 40€.

L’autre avantage, c’est qu’en faisant cela, vous aurez tout le temps de voir grandir vos petites protégées avec fierté. Et puis soyons honnêtes, si vous faites mourir la plante ou que vous êtes victime d’une attaque de bestiole, vous aurez clairement moins les boules d’avoir mis 2€ dans un pot plutôt que 50…

Le bouturage et division de plantes

Si vous appliquez le premier conseil, vous allez pouvoir voir grandir vos plantes. Ce qui vous emmène à l’étape d’après : le rempotage et donc, si tout va bien, le bouturage. Le bouturage, ou la division selon le type de plantes, c’est ce qui va vous permettre au moment de rempoter d’extraire une partie de votre plante pour lui faire faire plein d’autres bébés plantes après avoir pris racine dans l’eau ou dans son petit pot de bouture.

D’une seule plante mère, vous pouvez donc vous retrouver avec toute une génération d’autres plantes. Je ne compte plus le nombre de piléas que j’ai obtenu (et donné) par exemple, tout en gardant une belle et grande plante principale !

Le troc de plantes

La suite logique des choses, une fois que vous avez fait faire plein de mini plantes identiques aux vôtres, c’est de pouvoir varier les plaisirs. Grâce à l’échange ou troc de plantes qui se développe de plus en plus, c’est possible gratuitement. Pour obtenir de nouvelles plantes, je troque donc mes boutures (ou des plantes en entier parfois) sur un groupe Facebook Troque ta plante. Il en existe pour presque toutes les grandes villes. J’ai également assisté à des apéros boutures sur Paris, organisés par des particuliers.

Pour les plantes rares (qui coûtent bien plus cher) il y a aussi des groupes dédiés. Le plus, c’est qu’il y a la déclinaison de ces groupes pour des conseils d’entretien ou pour détecter les éventuelles maladies de nos plantes avec les conseils des autres plants lovers pour vous aider à garder la main verte ! Il y a aussi des groupes de bons plans de plantes pour repérer les prix les plus bas dans le commerce ou en ligne.

J’ai également organisé un troc chez moi avec des amis pour que tout le monde vienne faire son petit marché et que ça me débarrasse du trop plein de doublons après le printemps ! Sans compter ma famille avec qui on fait des échanges réguliers selon ce qui nous intéresse. Bref, le troc, c’est génial, c’est social et c’est gratuit. Une nouvelle appli vient même de se lancer pour géolocaliser les troqueurs près de chez vous : Junglit.

Les ventes éphémères de plantes

Si au départ vous avez tout de même besoin ou envie de vous fournir en belle grandes plantes pour chez vous à petit prix, les ventes éphémères de plantes se sont multipliées partout en France ces dernières années. Elles répondent notamment aux envies des citadins de verdir leur intérieur sans avoir accès à des jardineries près de chez eux.

Il y en a plein, mais allez suivre leurs pages Facebook ou insta pour connaître leurs dates et lieux de présence. Je ne les connais pas toutes, mais j’ai assisté régulièrement à celles de Plantes pour tous, Plantes addict, Maison bouture, Le goût des plantes, etc qui passeront forcément bientôt près de chez vous aussi pour vous proposer de belles plantes à 5€ !

Les applications anti-gaspillage

Vous les connaissez sûrement déjà par coeur mais Too good to go et Phenix entre autres, sont des applis qui permettent principalement de lutter contre le gaspillage alimentaire. Mais en réalité, elles œuvrent contre le gaspillage tout court. Et le gaspillage des fleurs et des plantes est certainement le pire qui existe… En jardinerie ou chez le fleuriste, dès qu’un bouquet n’est pas vendu, qu’une tige est cassée ou qu’une orchidée arrive en fin de floraison, on envoie tout à la poubelle alors que la plante est totalement vivante et en bonne santé, car ils ne peuvent stocker tout ça en attendant que les fleurs reviennent dans plusieurs semaines.

Alors sur ces applis, partez à la recherche des commerçants ou grandes enseignes qui jouent le jeu autour de chez vous sur ce sujet. Ikea, Truffaut et autres grands magasins proposent régulièrement des lots de plantes, d’intérieur ou extérieur, pour presque rien. Exemple avec ce panier récupéré l’autre jour pour 10€ alors que l’ensemble vaut 100€ si j’avais acheté tout en fleur et au détail. Plus qu’à attendre quelques mois que les orchidées refleurissent et admirer le ficus grandir.

Même les grands magasins le font souvent. Comme ce bouquet que je me suis fait moi-même après avoir récupéré 6 (!) bouquets de fleurs qui allaient être jetés chez Carrefour pour 2,99€ le tout. En enlevant les fleurs abimées, en fabriquant le bouquet et en coupant les tiges, j’en ai profité encore une semaine pourtant.

Vos fleuristes du coin et jardineries locales jouent certainement le jeu aussi alors n’hésitez pas à naviguer sur les cartes de ces applis pour les trouver ! J’ai récupéré beaucoup de plantes comme ça pour presque rien et elles se portent comme un charme.

Enfin, vous pouvez aussi regarder sur Leboncoin ou Facebook marketplace les gens qui vendent des plantes à petit prix et même sur l’appli Geev où certains donnent des plantes, des boutures ou du matériel pour jardiner type pot, terreau, etc.

Pour résumer : avoir votre jungle urbaine, c’est totalement possible même lorsque vous n’avez pas de moyens. Soyez patients, sachez où les trouver, échangez avec la communauté et vous ne pourrez qu’en profiter !

Si vous avez d’autres conseils ou bons plans que je n’aurais pas listé ici, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Author

Grande enfant qui donne son avis sur les films et les séries sur WAG. Et sur cine-nerd.fr . Et aussi sur welovecinema.fr ... Aime les acteurs et les expose sur ses avatars Twitter (@AnaBerno). Véritable pipelette à tendance bisounours, je suis pourtant Bretonne, donc mangeuse de crêpe têtue. Ce que je préfère sinon, c’est découvrir de nouveaux endroits à visiter et des nouveaux bars à tester entre amis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :