Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > A la une > Luminothérapie : la lumière au bout du confinement ?

Luminothérapie : la lumière au bout du confinement ?

S’il y a bien une chose que l’on réalise depuis 2 mois et le début du confinement, c’est à quel point nous avons besoin de lumière. L’occasion de parler un peu plus de luminothérapie, une thérapie naturelle parfois trop méconnue.

Insomnies ? Maux de tête ? Fatigue ou déprime ? Certes, la situation actuelle et l’épidémie de Coronavirus augmente notre stress, dérègle notre rythme et peut déclencher tout cela. Mais un autre facteur bien connu vous inflige déjà ça parfois durant les mois d’hiver : le manque de lumière.

Pour ceux qui sont confinés dans des appartements sans accès à l’extérieur ou bien ceux qui ont la malchance d’être exposé plein nord le savent : ne pas voir le soleil de la journée peut vraiment vous miner le moral. En plus de vous donner un teint de cadavre, personnellement quand je n’ai pas accès à la lumière naturelle je développe de gros maux de tête alors que je ne suis pas du tout de nature migraineuse.

Luminothérapie : une solution à la portée de tous ?

Si nous voyons enfin le bout du confinement arriver, ce que l’on attend tous, ce sont bien les beaux jours en espérant pouvoir profiter dehors de la lumière naturelle pour faire le plein de vitamine. C’est normal, nous en avons besoin pour fonctionner normalement.

Pour cela, il y a 2 ans, j’ai découvert la luminothérapie par un collègue de travail. La grisaille parisienne de l’hiver me minait le moral mais je ne l’admettais pas vraiment. Puis un jour, ce collègue est venu dans notre open space avec sa lampe de luminothérapie.

Je dois tristement avouer qu’au début on s’est un peu moqué en le voyant travailler devant cette lampe. Mais, lui-même étant migraineux quand il manque de lumière, il m’a dit que c’est la seule solution qu’il avait trouvé pour passer des hivers tranquilles et que je devrais essayer.

Comment ça marche ?

J’ai tenté une journée ou deux…puis mes collègues ont aussi tenté…et très vite, il y a eu des adeptes de la pratique. Après tout, ça ne coûte rien ou presque. Une fois que vous avez acheté votre lampe de luminothérapie, vous n’avez qu’à l’allumer et profiter de ses bienfaits. 30mn à 1h par jour avec la lampe à côté de vous pendant au moins 3 jours et vous ferez une bonne votre cure. Pour être rechargé à bloc, les experts parlent d’au moins 3 semaines d’exposition régulière.

Vos batteries internes sont rechargées et votre corps a bien compris qu’il faisait jour et qu’il devait rester bien éveillé. Ce qu’il ne comprend pas toujours quand les journées sont très courtes en hiver et que l’on part et rentre du travail quand il fait nuit…ce qui dérègle le sommeil.

Quelle lampe de luminothérapie choisir ?

Si vous ne savez pas laquelle choisir, vous avez des comparateurs de lampes de luminothérapie en ligne. Mon conseil : regardez bien l’intensité de la lampe, selon l’endroit où vous allez l’utiliser. Si vous vous en servez au bureau en plus de la lumière naturelle ou dans une pièce sombre ou bien comme réveil, vous n’aurez pas besoin de la même lumière et surtout vous prendrez le risque que la lumière soit trop forte et que cela vous gêne.

Si possible, prenez-en une qui vous permet de réguler la lumière justement, pour vous en servir à différents endroits ou moments de la journée. Pas de risque pour la peau, ces lampes ne produisent pas d’UV ! On évite par contre, comme pour toute lampe, de fixer directement la lumière pour ne pas s’abîmer les yeux.

Personnellement, après la lampe de luminothérapie qu’on se partageait au bureau, j’ai fini par investir dans la même technique pour mon réveil matin. Le réveil imite le lever du soleil, ce qui vous réveille naturellement, sans sonnerie. Celui que j’ai ajoute des bruits de nature si vous le souhaitez mais en réalité, le jour progressif se suffit à lui-même de mon côté pour me réveiller en douceur.

Alors si vous avez le moindre coup de mou ou que vous voulez déjà anticiper l’hiver prochain et sa petite déprime saisonnière dont vous avez eu un aperçu depuis le 17 mars dernier, je ne peux que vous conseiller de vous procurer ce genre de lampes pour vous aider à tenir le coup à la maison ! Attention, on devient vite accro…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.