Blog lifestyle, culture, beauté, voyages
Home > A la une > [Jeux de Société] Test – Mysterium & Extensions

[Jeux de Société] Test – Mysterium & Extensions

À l’occasion de la sortie de Secret & Lies, seconde extension du jeu, je suis ravie de pouvoir vous parler d’un jeu que j’aime beaucoup et qui plait au plus grand nombre : Mysterium. Pour ceux qui connaissent bien Dixit (chez le même éditeur) vous ne serez pas trop dépaysés. L’univers est certes extrêmement différent mais vous y retrouverez le même mécanisme de jeu central : la déduction à partir de cartes abstraites.  Mysterium est un best seller, et ce n’est pas pour rien. Je vous présente aujourd’hui ce très beau jeu édité par Libellud pour la version française, créé par Oleksandr Nevskiy & Oleg Sidorenko et illustré par Xavier Collette & Igor Burlakov.

Pour qui ? 10+

Pour combien de joueurs ? 2 à 7

Durée d’une partie : 40 à 60 minutes

Genre : observation, déduction

Prix : 36€ hors fdp

Date de sortie : Octobre 2015

 

Découverte, Packaging & Matériel

J’avais flashé sur Mysterium il y a deux ans, au moment de sa sortie. Le jeu était accompagné d’une belle campagne promo mais il a été aussi boosté par son As d’Or reçu en 2016 à Cannes. Mais c’est surtout la beauté de la boîte de jeu qui m’avait alors interpellé. J’ai eu envie de l’acheter sans même connaître le but du jeu ou la cible, victime du marketing que je suis. Mais des fois, ça a du bon, la preuve !

La boîte de jeu est belle et le matériel plus que fourni. Encore une fois, Libellud épate avec son rapport qualité/prix imbattable. Blister adapté pour contenir tous les éléments, pions en plastique, grandes cartes, boîte imprimée sur papier texturisé donnant un aspect plus ancien… L’éditeur va dans le détail pour notre plus grand plaisir.

Mais comme dit en introduction, Mysterium ne serait rien sans son ambiance graphique. Les cartes, et plus globalement tous les éléments de jeu, sont magnifiques et nous embarquent immédiatement dans cet univers fantastique. Les créateurs ont même été jusqu’à offrir un contexte au jeu (pages 2 et 3 du livret de règles) et des mini biographies aux 6 mediums disponibles. J’adore ce sens du détail !

À l’intérieur de cette belle boîte, vous trouverez donc ce fameux livret de règles de 12 pages mais aussi 1 plateau horloge, 4 plateaux de progressions (1 personnage, 1 lieu, 1 objet et 1 épilogue), 1 piste de clairvoyance, 6 pions intuition, 6 étuis, 6 marqueurs niveaux de clairvoyance, 36 jetons clairvoyance, 18 cartes médium/personnage, 18 cartes médium/lieu, 18 cartes médium/objet, 18 cartes fantôme/personnage, 18 cartes fantôme/lieu, 18 cartes fantôme/objet, 6 jetons coupable, 3 marqueurs corbeau, 1 paravent, 6 jetons fantôme et 84 cartes vision.

Règles & Mise en place

Le but du jeu est extrêmement simple : découvrir la vérité sur la mort du fantôme qui hante le manoir et lui apporter la paix. Précision importante, Mysterium est un jeu coopératif. Tout le monde gagne ou tout le monde perd. Vous devrez donc jouer ensemble et bien communiquer.

Vous avez peur avec le livret de 12 pages et le matériel foisonnant de vous retrouver face à un jeu complexe ? Que nenni ! Mysterium se joue de façon simple et limpide. Le plus compliqué, c’est la mise en place, qui demeure à chaque partie plutôt fastidieuse je dois l’avouer.

Ce n’est pas tant l’installation des différents plateaux que la distribution du matériel associé à chaque joueur qui prendra le plus de temps mais bien le choix puis le rangement des cartes sélectionnées pour la partie. Il faudra d’abord que la personne désignée fantôme en sélectionne aléatoirement pour les installer dans son paravent puis récupère les mêmes cartes dans les cartes médiums et les installe dans la partie jeu.

Une personne sera désignée fantôme en début de partie et devra aider les médiums à trouver son assassin, le lieu dans lequel il a été tué et avec quel objet. Pour communiquer le fantôme n’aura à sa disposition que des cartes vision (il ne doit donc pas parler !). À chaque médium sera associé un scénario personnage/lieu/objet, ce n’est qu’en fin de partie qu’ils voteront pour déterminer le scénario réel. Chaque médium cherche donc bien des cartes différentes et peuvent s’aider les uns les autres pour trouver le scénario qui leur a été associé.

Pour chaque étape (personnage/lieu/objet) sont disposées sur la table plusieurs cartes. Le fantôme enverra à chaque médium une à sept cartes vision (à lui d’en décider) afin de vous aider à déterminer quelle carte fait partie de votre scénario. Le fantôme ne dispose que de 7 cartes vision en main. Vous devrez gravir les échelons toujours dans le même ordre : personnage puis lieu puis objet. Les cartes visions données par le fantôme sous le plus souvent abstraites, à vous de vous mettre dans la peau du fantôme pour tenter de comprendre leur signification et ne pas partir sur une mauvaise piste.

Pour atteindre le plateau épilogue, vous aurez 7 heures (qui correspondent aux tours de jeu et non à des heures réelles, rassurez-vous). Si à la fin de ces 7 heures, tous les médiums ne sont pas parvenus à découvrir leur scénario, vous avez perdu et le jeu prend fin. Si, au contraire, vous êtes tous parvenus à atteindre le dernier plateau, vous accéder donc à la fin de partie : la désignation du coupable.

Durant cette dernière phase, chaque médium place sur la table de jeu sa combinaison de 3 cartes à laquelle on associe un numéro allant de 1 à 6. Le fantôme choisit alors un des scénario disponibles puis choisit dans sa main de 7 cartes vision 1 carte pour chaque élément (personnage/lieu/objet). Il dévoilera les 3 cartes (ou moins – selon le niveau de clairvoyance) aux médiums qui devront alors voter pour le « bon » scénario. Si une majorité de médiums démasquent le coupable, vous gagnez. Si non, vous perdez.

À partir de 4 joueurs, au cours de la première phase, vous pourrez jouer avec les jetons de clairvoyance. Chaque médium aura en sa possession 6 jetons qui lui permettront de faire des paris sur les votes des autres médiums. Si ces paris s’avèrent être gagnants, ils le feront progresser sur la piste de clairvoyance, ce qui lui permettra de voir plus de cartes durant la seconde phase du jeu et donc d’avoir plus de chance de désigner le vrai coupable.

J’espère vous avoir donné un bon aperçu des règles de Mysterium mais n’hésitez pas à aller consulter des vidéos pour visualiser tout ce que je vous raconte. Je vous recommande celles de Ludovox pour la version rapide et de Vidéorègles pour la version longue.

Déroulement d’une partie & Avis

Passée l’étape difficile de la mise en place, la partie de Mysterium file à toute vitesse. C’est simple, vous n’aurez jamais le temps de vous ennuyer, sauf en cas de fantôme long à se décider (cela arrive parfois si les cartes vision ne sont pas du tout adaptées). C’est bien une des plus grandes forces de ce jeu, quelque soit votre rôle, vous vous amuserez. En tant que médium, vous devrez décoder les visions du fantôme et aider les autres à le faire. En tant que fantôme, vous devrez parvenir à envoyer des messages aux médiums sans parler et vous amuser de leurs interprétations (car évidemment, il y a souvent débat après une partie et les explications s’imposeront).

Il est facile de critiquer le fantôme quand on est médium mais il vous suffira de passer une seule fois de l’autre côté du paravent pour changer d’avis. Le fantôme est un rôle particulièrement difficile, et les parties de Mysterium ne sont pas si faciles à remporter.

Je n’ai jamais joué à ce jeu à moins de 4, il existe bien des variantes pour 2 à 3 joueurs mais j’ai peur que ce ne soit pas bien adapté. Si Mysterium est aussi plaisant, c’est bien grâce aux interactions qu’il propose. J’ai peur que ce soit un peu triste à 2 ou 3 mais essayez et racontez-moi ce que ça donne.

Si vous avez trop peu d’occasions de jouer à plus de 3, sachez qu’il existe une application très chouette, qui propose même un mode histoire. Vous pourrez également jouer avec d’autres joueurs en ligne. Une bonne alternative.

Mysterium est un jeu que j’apprécie autant pour la beauté de ses illustrations que pour la facilité avec laquelle je le fais adopter par mes amis. Il se joue simplement, rapidement et amène beaucoup d’interactions entre les joueurs. Croyez-moi, c’est une valeur sûre !

Les extensions

Les extensions offrent une seconde jeunesse à des jeux ayant faits leurs preuves, avec l’ajout d’éléments et règles supplémentaires. Libellud en a déjà sortie deux pour Mysterium dont la toute dernière vient juste de sortir.

La première s’appelle Hidden Signs et est sortie en Mai 2016, seulement quelques mois après la sortie française du jeu de base donc. Aucune nouvelle règle avec cette extension mais elle offre des possibilités de jeu plus variées. Vous trouverez donc à l’intérieur de cette boîte : 7 nouveaux personnages, 7 nouveaux lieux, 7 nouveaux objets et 42 nouvelles cartes vision.

La seconde extension, Secret & Lies, est sortie au mois d’octobre dernier. Contrairement à la précédente extension, elle offre aux joueurs un nouvelle règle ou plutôt une alternative. Vous pourrez jouer avec les cartes histoire plutôt qu’avec les cartes objet. Vous ne chercherez donc plus la combinaison personnage/lieu/Objet mais personnage/lieu/histoire. La boîte contient : 6 nouveaux personnages, 6 nouveaux lieux, 6 nouveaux objets et 19 cartes histoire (dont 1 uniquement dans la première édition).

 

Pour résumer…

Les + : excellent rapport qualité/prix, la beauté des illustrations, un jeu qui plait à tous les coups, beaucoup d’interactivités, un plaisir de jouer aussi bien un médium que le fantôme.

Le – : il aurait été top que chaque médium est un pouvoir différent, mise en place un peu longue, le prix des extensions est un peu élevé (peu de matériel et aucune nouvelle règle).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez surement
[Jeux de Société] Test – Kitty Paw
[Jeux de Société] Test – Grand Austria Hotel
[Jeux de Société] Test – Splendor & Extensions
[Jeux de Société] Test – Quadropolis & Extension

Laisser un commentaire