Blog lifestyle, culture, beauté, voyages
Home > A la une > [Jeux de Société] Test – Grand Austria Hotel

[Jeux de Société] Test – Grand Austria Hotel

Aujourd’hui, je vous emmène en Autriche à la découverte de Grand Austria Hotel, un jeu de gestion qui nous invite à gérer notre hôtel et à engranger des points en contentant notre clientèle. De nombreuses possibilités et, bien sûr, un petit peu de chance avec les cartes tirées et les dés qui vous offriront (ou pas) certaines actions. C’est Funforge, l’éditeur de Tokaido ou Evolution qui propose de découvrir ce jeu en VF. Créé par Virginio Gigli et Simone Luciani, illustré par Klemens Franz et donc édité chez Funforge, nous voilà face à un très bon jeu ce gestion au thème original et bien mené.

 Pour qui ? 12+

Pour combien de joueurs ? 2 à 4

Durée d’une partie : 1 à 2 heure(s)

Genre : Gestion, dé

Prix : 39 € hors fdp

Date de sortie : Été 2017

 

 

Découverte, Packaging & Matériel

Cette édition française de Grand Austria Hotel m’a tapé dans l’œil quelques semaines avant sa sortie. Non pas grâce à son graphisme, quelque peu rebutant il faut l’avouer mais par sa thématique. La gestion hôtelière m’a toujours attiré. Si j’ai raté ma vocation, je suis contente de pouvoir me rattraper en jouant.

La première bonne surprise, c’est son prix, que je trouve très abordable par rapport à la qualité du jeu et la quantité de matériel. Tout cela sent la bonne affaire à plein nez.

Si le prix est aussi correct avec tout le matériel qui se trouve dans la boîte, c’est que certaines concessions ont dû être faites. Comme la suppression d’une cale par exemple. Vous le savez, ranger les éléments de jeu en vrac dans une boîte me rend malade (ou pas loin). Heureusement, Funforge compense en proposant le max de sachets en plastique. On peut donc tout bien ranger en fin de partie.

Que trouve-t-on à l’intérieur de cette fameuse boîte ? 1 plateau Actions, 1 plateau de jeu, 4 plateaux de jeux individuels et réversibles, 58 cartes Client + 48 cartes Personnel + 12 cartes Politique, 12 tuiles Empereur, 4 cartes résumé/aide de jeu, 84 tuiles Chambre, 24 jetons joueur (6 par couleur donc), 1 compte-tours, 14 dés, 120 cubes Commande (30 cubes de 4 couleurs : noir = tasse de café / blanc = tarte / rouge = verre de vin / marron = strudel), 9 tuiles Tour de jeu, 4 tuiles points de victoire, 1 poubelle et 1 livret de règles de 16 pages.

La qualité du matériel de Grand Austria Hotel est plus que correct et nous met dans d’excellentes dispositions pour jouer. Il n’y a plus qu’à comme on dit.

Règles & Mise en place

Si le thème semble ici assez évident, un petit rappel du but de jeu n’est jamais inutile. Pour gagner la partie, il vous faudra marque plus de PV (points de victoire) que vos adversaires. La meilleure façon d’y parvenir est de servir à vos clients ce qu’ils désirent puis de les loger dans des chambres préparées pour eux.

Comme tout jeu de gestion un peu poussé, Grand Austria Hotel demande un petit investissement au départ. Il vous faudra vous immerger dans le thème et les règles en lisant le livret de règles assez fourni mais tout de même bien aéré. Comptez 40 minutes pour prendre connaissance de toutes ces règles et 10 à 15 minutes pour la mise en place du jeu. Évidemment, l’idéal étant de faire les deux en parallèle, l’installation des éléments aidant à l’assimilation des règles.

Vous aurez 7 manches pour accumuler le plus de points de victoire. Chaque manche débute par le lancer de dés du premier joueur (qui évolue à chaque manche), qu’il place en fonction des résultats sur les cases actions correspondantes. Le premier joueur enchaine ensuite sur son tour de jeu au cours duquel il peut prendre une carte client sur le plateau de jeu (optionnel), prendre un dé et réaliser l’action associée (obligatoire) et/ou accomplir des actions supplémentaires (optionnel). À savoir que les actions optionnelles sont récapitulées sur la petite carte aide de jeu distribuée à chaque joueur en début de partie et que le dé récupéré pour faire une action doit être placé sur la tuile de tour de jeu. À la fin du tour d’un joueur, on regarde qui a le plus petit chiffre visible sur sa tuile tour de jeu. Cela désigne le prochain joueur, qui peut jouer son tour ou passer. Quand tous les joueurs ont recouvert les deux chiffres de leur tuile, la manche prend fin.

Contenter les clients est évidemment le meilleur moyen de gagner des points. Dès que vous complétez une commande, vous remportez les PV associés au client. Multiplier les chambres occupées permet aussi d’engranger des points. Garder également un œil sur les cartes politique et la piste de l’empereur durant toute la partie qui peuvent vous faire gagner (ou perdre !) des points, ou du moins des avantages (des cubes commandes par exemple).

Qui dit client dit personnel. J’ai quelque peu omis de vous parler de ces cartes que vous aurez en main dès le début de partie et que vous pourrez jouer grâce aux actions supplémentaires lors de votre tour. Le personnel est couteux mais essentiel pour mener à bien vos missions. Vous pourrez embaucher un groom, un restaurateur, une masseuse ou encore une lavandière pour des coûts variables et des effets différents. Pour simple exemple, la lavandière permet de recueillir automatiquement 4 PV lorsque vous récupérez un dé 4.

Vous l’aurez compris, avec Grand Austria Hotel, vous aurez beaucoup de choses à penser, c’est bien ce qui fait le charme des jeux de gestion. Mais prenez garde à ces 7 petites manches qui passent à toute vitesse !

As usual, je vous propose de visionner des vidéos explicatives qui permettent d’y voir plus clair sur tout ce que je vous raconte juste au-dessus. Vous pouvez jeter un coup d’oeil à celle de Vidéorègles par exemple.

Déroulement d’une partie & Avis

Je n’ai pour l’instant pu joueur qu’une seule fois à Grand Austria Hotel et j’ai hâte d’y rejouer. Voilà déjà une nouvelle plutôt rassurante.

Lors de ce premier essai à 2 joueurs, j’ai joué de façon un peu tendre sur les premières manches. Sachant qu’il n’y en a que 7, j’ai forcément fini la partie un peu frustrée. Les lancés de dés n’ont pas forcément aidé. L’action « préparation de chambre » s’est trouvée indisponible durant deux manches consécutives, la poisse. C’est malheureusement le gros hic avec les jeux comprenant des dés, on se doit d’accepter une bonne dose de hasard.

Mon petit conseil pour débutants, c’est de ne pas trop attendre pour faire l’action supplémentaire « ajouter une action ». Même si vous redoutez d’y laisser trop d’argent au cumulé, elle peut vous permettre d’éviter le blocage en fin de partie sur ces fameuses chambres indisponibles par exemple.

Un autre petit piège dans lequel ne pas tomber : le placement des chambres. Faites bien attention aux paliers : toutes les lignes ne sont pas franchissables et n’autorisent donc pas le placement d’une chambre, même si elle est bien adjacente à une déjà préparée. Nous nous sommes faites avoir sur ce point.

En résumé, Grand Austria Hotel a réussi à me séduire rapidement. J’ai trouvé la partie fluide et les actions assez nombreuses pour rendre la partie dynamique. Le point noir, c’est effectivement c’est frustration ressentie en fin de partie mais je la mets autant sur le compte de cette première expérience que sur les lancés malchanceux.

Voici un très bon jeu de gestion aux règles pas si ardues qui saura convaincre bon nombre de joueurs confirmés. Ne vous arrêtez pas aux illustrations pas très engageantes, ce serait dommage.

Pour résumer…

Les + : excellent rapport qualité/prix, le livret de règles très bien conçu, partie fluide et dynamique, les cartes Personnel toutes différentes aux actions très variées, le thème de la gestion hôtelière.

Le – : illustrations franchement pas jojos, les plateaux de jeux individuels pas forcément très clairs, un chouia trop de hasard à cause des dés.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez surement
[Jeux de Société] Test – Mysterium & Extensions
[Jeux de Société] Test – Kitty Paw
[Jeux de Société] Test – Splendor & Extensions
[Jeux de Société] Test – Quadropolis & Extension

Laisser un commentaire