Avant de lire cette critique on doit confesser qu’on déteste Edgar Wright. Ses films bêtes n’ont jamais trouvé salut à nos yeux. On s’est quand même intéressé à Baby Driver pour comprendre la hype qui l’entoure.

 

baby-driver-affiche-987195-large
Première scène : un baby héros allume son iPod et se met en playback à chanter sur “Bellbottoms” de The Jon Spencer Blues Explosion. . Deux problèmes immédiats. Ansel Elgort n’est pas crédible. Deux, le tout sonne faux, pas naturel. Sentiment pénible de voir qu’on veut encore nous faire passer un film pour un film cool où la coolitude serait devenue un genre. Bref. On se calme et on continue.

 

Baby Driver c’est donc l’histoire de Baby, un chauffeur hors pair qui se fait employer pour des braquages de banque. Si l’équipe de braqueurs tourne, baby est toujours le chauffeur. Sa particularité ? Il est incroyablement doué. Calme et cool grâce à de la musique qu’il se met toujours dans les oreilles afin de se concentrer et dompter en même temps un acouphène qu’il doit a un accident de la route qui a emporté ses parents. Évidement Baby a un bon fond et s’il braque c’est pour rembourser une dette à une sorte de mafieux (interprété par Kevin Spacey). Côté scénario on aura vu plus original.

 

Baby_driver_1

 

Si la première moitié du film se laisse regarder, tout va partir a volo à la minute où Baby va se rapprocher de sa serveuse (la très agaçante Lily James) . Cliché sur cliché avec toujours cette volonté d’être un film cool. Le plus agaçant : voir les deux amoureux étaler leur culture musicale. Pas une fois on est emportés par cette romance très peu crédible.

 

Puis arrive le moment où plus rien n’est sous contrôle. Les flingues sont de sortis, les voitures aussi et tout le monde vrille sévère. La palme du rôle le plus agaçant revenant à Jamie Fox qui commence à s’enfermer dans les mêmes personnages comme s’il voulait imiter un certain Samuel L Jackson.

 

Baby_Driver_2
À force de vouloir être cool, Baby Driver lasse. Comédie poussive qui ne fait pas vraiment rire, Baby Driver est un film vite vu vite oublié dont on ne comprend pas le buzz dont il fait l’objet. Passez votre chemin.

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It