Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Une vie entre deux océans, en livre ou en film ?

Une vie entre deux océans, en livre ou en film ?

Ce mercredi 5 octobre sort au cinéma l’adaptation du roman à succès d’M.L Stedman, Une vie entre deux océans. Comme nous avons vu/lu les deux versions, on vous propose ici un petit topo sur la version qu’on a préféré…

Synopsis: Quelques années après la Première Guerre mondiale en Australie. Tom Sherbourne, ancien combattant encore traumatisé par le conflit, vit en reclus avec sa femme Isabel, sur la petite île inhabitée de Janus Rock dont il est le gardien du phare. Mais leur bonheur se ternit peu à peu : Isabel ne peut avoir d’enfant… Un jour, un canot s’échoue sur le rivage avec à son bord le cadavre d’un homme et un bébé bien vivant.

une-vie-entre-deux-oceans_michael-fassbender_alicia-vikander-poster

Tout comme Al qui vous a présenté le livre dans sa sélection estivale, j’ai acheté le livre Une vie entre deux océans il y a quelques mois, d’abord pour savoir pourquoi il s’est arraché dans le monde entier, et ensuite car je savais qu’une version ciné allait sortir avec mon chouchou Michael Fassbender dedans… Forcément, j’attendais la sortie du film avec beaucoup d’impatience, encore plus après avoir dévoré le livre. Mais est-ce que Derek Cianfrance a réussi à bouleverser autant qu’M.L Stedman ? Voilà mon verdict:

Le livre:

Pour:

Bouleversant. C’est le mot qui vient directement à la bouche lorsque l’on évoque ce roman. Je l’ai dévoré rapidement et je me suis beaucoup identifiée à tous les personnages. Même ceux que l’on aime moins comme Isabel (très capricieuse), sont si bien écrits que l’on comprend toutes leurs décisions même si l’on ne partage pas les mêmes idées. Car c’est l’atout principal du livre, à chaque page il nous fait nous demander comment nous réagirions face à une situation pareil et joue beaucoup sur l’éthique.

Abordant de très nombreux thèmes comme la 1ère guerre mondiale et ses traumatismes, la vie de couple, la vie, la mort, la solitude, le choix, le mensonge, la maternité, l’amour en couple et en famille ou encore la trahison, Une vie entre deux océans nous déchire le coeur et nous emporte jusqu’à la dernière page, sans jamais savoir de façon sûre comment tout cela va se terminer. Un vrai coup de coeur, même si l’ensemble n’est pas des plus joyeux il faut prévenir !

Contre:

Je trouve peu de défauts au bouquin je dois le dire, d’autant plus que pour un premier roman, c’est incroyablement bien fichu. Si je dois vraiment trouver quelque chose de négatif, je dirais peut-être que les premières pages peuvent paraître très descriptives et peu entraînantes. Mais accrochez-vous, le reste en vaut tellement la peine !

une-vie-entre-deux-oceans-michael-fassbender-alicia-vikander

Le film:

Pour:

On peut dire que le réalisateur Derek Cianfrance sait comment tourner une histoire d’amour compliquée. Avec ses deux précédents films, Blue Valentine et The Place Beyond the pines, il explorait déjà des thèmes comme la parentalité, la trahison, l’amour, la famille, etc. Il signe donc ici une nouvelle histoire prenante dans un mélo assumé. Selon moi cela est d’ailleurs une qualité car le réalisateur se tient au style de la 1ère à la dernière scène: couchers de soleil, lettre écrites et racontées sur un fondu de souvenirs, baisers fougueux et grands renforts de violons…on sait dès le début où on va et si ça va nous plaire ou non.

Aussi, il faut saluer la mise en scène très belle et les décors somptueux. Mais surtout, il n’y a rien à redire sur le casting parfait. Alicia Vikander et Michael Fassbender font une Isabel et un Tom parfaits, et il n’est pas étonnant qu’ils soient tombés amoureux durant ce tournage. Enfin, Rachel Weisz est sublime dans la retenue qu’elle affiche.

Contre:

Malheureusement, les bons points s’arrêtent là car contrairement au livre, je suis restée complètement de marbre face au film. Les larmes de Vikander n’y changeront rien, le montage parfois poussif fait que nous n’avons aucune empathie pour cette femme ou ce couple, ni pour ce qui leur arrive. Pire, alors que Rachel aurait pu changer la donne puisque son personnage contribue beaucoup à l’émotion qui se dégage du livre, elle n’appairait que très tardivement dans le film sans jamais nous chambouler. Derek Cianfrance, parmi tous les thèmes, a décidé de se concentrer avant tout sur les problèmes de couple et à leur amour, oubliant les nombreux autres sentiments qui se dégagent de chaque page du livre. Résultat, on trouve le temps long, trèèèès long devant ces plus de 2h15 de film qui ne sont pas des plus inoubliables, malgré une histoire incroyable.

En bref, on a fait notre choix, et il est à 100% pour Une vie entre deux océans version bouquin. Dommage, car on aurait pu avoir le film le plus bouleversant de l’année, mais il n’en est rien, malgré les efforts notables des acteurs et du réalisateur. Alors foncez plutôt dans le magasin le plus proche pour vous procurer le roman si ce n’est pas déjà fait !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.