Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] The Voices

[Critique Cinéma] The Voices

450206.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxThe Voices est le nouveau film de Marjane Satrapi (Persepolis, Poulet aux prunes)

Date de sortie: 11 mars 2015

Casting: Ryan Reynolds, Gemma Arterton, Anna Kendrick, Jacki Weaver, Ella Smith

Synopsis: Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona – la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire – du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments…

Avertissement: Interdit aux moins de 12 ans

597432.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Il y a des films qui vous paraissent étranges dès les premières minutes de la bande annonce, c’était le cas pour The Voices : Un mec qui parle à ses animaux… qui lui répondent ! et le tout réalisé par Marjane Satrapi dont j’avais adoré les Persepolis. Qu’est ce que c’est que cette histoire ?

Marjane Satrapi tourne son premier film américain, elle a enfin sauté le pas et a choisi pour cela une comédie/dramatique/gore. Comme elle dit, elle a réalisé son premier gore pudique, le film est interdit aux moins de 12 ans et comporte, en effet, quelques scènes un peu gore qu’on déconseille aux gamins et aux êtres sensibles !

The Voices c’est l’histoire d’un jeune homme malade, mais malade mentalement. Il est complètement perturbé et ne prend pas ses médicaments. Il tombe sous le charme de Fiona et la tue « accidentellement »… Commence alors de grand questionnement sur qui il est… avec son chien et son chat, le premier incarnant le « bien » et l’autre le « mal ». Jerry, le jeune homme, est incarné par Ryan Reynolds, toujours aussi bon et capable d’incarner à merveille le rôle de cet homme aux émotions d’un gamin de 11 ans. Il nous sert ses têtes d’anges et son regard si doux et innocent… je l’adore ! Côté casting on a deux rôles féminins notables avec Gemma Arterton qui fait la potiche comme d’hab et Anna Kendrick pas assez mise en avant à mon goût. Jerry est réellement au centre du film, les autres ne sont là que pour subir sa folie.

400701.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai beaucoup aimé la mise en scène de Marjane, au départ je voyais Jerry comme un fou. On le voyait au travail, avec les filles et soudain il y a ce passage chez la psy et on commence à parler des médicaments… jusqu’à arriver à la scène où Jerry prend ses médicaments. Là j’ai basculé, le film est devenu plus dramatique à mes yeux, le personnage a pris de la profondeur, le défi de sa vie est devenu bien différent.

Le film est vraiment surprenant et ne ressemble en rien à ce que Marjane Satrapi a pu nous montrer avant. Ici on rigole, on se cache les yeux, et on chante même à la fin… Une fin qui est d’ailleurs rapide, un peu brutale, surprenante et complètement décalée, comme le reste. J’ai trouvé ce film complètement déboussolant par moment, tant de folie…

Je vous conseille ce film pour passer un moment drôle et pour voir l’évolution de Jerry.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.