Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Sorties > Florence Foresti : on a vu son spectacle “Madame Foresti”

Florence Foresti : on a vu son spectacle “Madame Foresti”

La revoilà ! Après avoir rempli Bercy, nous avoir raconté son accouchement ou encore après nous avoir fait redécouvrir l’avion de Barbie, Florence Foresti is back 5 ans après “Motherfucker”. Et désormais, il faut l’appeler “Madame Foresti”…

Fin octobre, voilà déjà l’avant dernière date du nouveau spectacle de Florence Foresti au Théâtre du Châtelet avant de partir en tournée. Beaucoup d’émotion se ressent forcément dans la voix de l’humoriste qui sera acclamée pendant 1h30 à juste titre. Car qu’on se le dise, “Madame Foresti” est certainement LE meilleur spectacle de la petite lyonnaise d’origine.

Certainement son plus mature et son plus professionnel aussi. Durant cette heure et trente minutes, Florence ne fait aucune pause. Adieu les sketchs, madame Foresti entame une discussion avec le public menée à tambours battants dans une logique implacable. Chaque phrase en entraîne une autre, chaque réflexion mène à une autre entre deux éclats de rire, ne laissant que peu de répit à nos zygomatiques.

madame-foresti-athéatre chatelet

Pourtant, “Madame Foresti” est la suite logique de tous les autres spectacles de Florence Foresti. Terminés la grossesse et l’accouchement, Florence (oui c’est un peu notre amie comme ça) nous narre désormais la quarantaine, l’école primaire (et les devoirs des enfants) et les papas et mamans cools qui gravitent autour, le yoga et autres joyeusetés d’une femme qui fait le point sur sa vie avec beaucoup d’humour (noir). Ce spectacle sert aussi et surtout de critique sur le monde dans lequel on vit aujourd’hui.

L’humoriste s’attaque à des sujets du quotidien avec justesse. Les réseaux sociaux, l’Histoire, les chanteuses stars du moment (Miley, JLo, Beyoncé,etc) … tout est tourné en dérision dans un discours très vrai et très féministe. En effet, “Madame Foresti” est un spectacle pour nous les femmes. On en prend sévèrement pour notre grade aussi, mais finalement, on en ressort la tête haute, avec une fierté que Florence Foresti parvient à nous transmettre finement. Chapeau bas l’artiste, qui aura même réussi à nous émouvoir dans ses dernières minutes de spectacle…

En plus de cela, l’écriture de “Madame Foresti” s’est faite en écho à ses précédents spectacles. Pour ceux qui la suivent depuis le début, le bonheur est total. Les nouveaux personnages comme la maman calme à l’école nous font forcément penser à la fille douce douée en amour de ses sketchs à la Cigale. Et que dire de sa description hilarante du corps humain et de l’évolution qui fait automatiquement penser à “Polo”, ce cher travailleur à la chaîne qu’on aime depuis des années…

florence-foresti-philippe-vacher

Comparaisons hommes-femmes, autodérision lorsqu’elle aborde ses techniques de drague, blagues sur l’alcool, description réaliste des nouveaux parents d’école, craintes de ne pas être une bonne mère, peur de l’approche de la mort…Foresti est juste du début à la fin. Impossible de ne pas se reconnaître et de ne pas s’identifier, impossible de ne pas rire. Peu importe votre sexe, peu importe votre âge, toutes ses blagues font mouche. Impressionnant. Entre stand up et sketch lorsqu’elle incarne des personnages de la mythologie grecque, Foresti sait tout faire et donne une bonne leçon de rire à la scène française.

Alors à notre tour de lever la tête haute, et de lui dire un énorme “Bravo Madame”. Foresti gagne le respect de tout le monde avec ce nouveau spectacle qui expose tout le talent contenu dans un si petit corps. On en redemande volontiers, et on va même tweeter sur le sujet, en espérant qu’elle ne nous en voudra pas…

Madame Foresti, en tournée dans toute la France à partir du 21 novembre et de retour au Zénith de Paris du 13 au 24 janvier 2015. Infos et réservations sur le site de la Fnac

2 Responses

  1. J’avais tellement été déçue par Motherfucker… Pourquoi pas mais j’hésite encore ;-) Tu donnes envie en tout cas !

  2. Ana B

    J’avais tellement aimé son tout premier spectacle que j’avais forcément été un peu déçue par Motherfucker aussi qui était beaucoup plus personnel. Donc forcément je me sentais moins concernée. Là elle revient vraiment à des choses générales, retrouve des personnages et mimiques du premier spectacle, se moque de beaucoup de gens et s’excuse même un peu de Motherfucker, c’est dire ! ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :