Le film :

Derrière cette affiche qui n’en dit finalement pas beaucoup et ce synopsis assez classique, difficile d’imaginer ce qui s’y cachait. Pourtant une presse unanime et des retours plus que positifs ici et là avaient placé Alabama Monroe parmi nos grosses attentes de 2013.

Débuté comme une love story romanesque et terriblement sexy, Alabama Monroe commence de la plus belle des manières. On se laisse porter par l’histoire, on a le sourire aux lèvres et on se dit que cetAlabama Monroe risque fort de nous plaire. Déjà les jolis morceaux de The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band nous collent à la peau. Puis le film quitte la route dans laquelle il s’était bien engagé pour nous parler de Maybelle. La petite fille, symbole de l’amour fulgurant et passionnel entre Didier et Elise, va nous enlever le sourire. Et oui, comme Valérie Donzelli, Felix Van Groeningen va déclarer la guerre à la maladie. Nous qui pensions assister à une love story country et décalée nous retrouvons devant un drame familial à peine soutenable. Il faut dire que quand on s’attaque au cancer qui touche les plus petits, difficile de rester de marbre…

Pourtant le réalisateur ne se perd pas dans un pathos qui aurait été bien insupportable mais va tout en finesse avancer et développer son histoire. Ici, rien n’est tout noir ou tout blanc. On nage constamment entre le profondément tragique et la lumière. Felix Van Groeningen ayant un vrai talent pour cela. Aidé par une mise en scène en état de grâce peuplée de flashback, le réalisateur, choisit de raconter la vie autant que la mort, l’amour autant que la haine dans un tourbillon d’émotions qui vous emprisonne. Difficile alors de ne pas sentir sa gorge se serrer et de retenir ses larmes. Alabama Monroe est sans aucun doute le film le plus bouleversant de l’année !

Par la multitude des thèmes abordés et leur traitement, Alabama Monroe est un film profondément à part. Décalé bien sur mais plus poétique que La Merditude des choses, on en aura pris plein les yeux. Si on est d’abord happé par cette musique diaboliquement efficace et entrainante, ce sont nos yeux qui ne vont plus quitter l’écran. Le corps d’Elise étant devenu le principal outil de communication du réalisateur. Plus besoin de paroles, il nous faut regarder l’évolution des tatouages de la belle blonde. Jamais un corps ne nous avait paru aussi beau et aussi parlant. Jamais on aura eu autant envie d’écrire nous aussi notre histoire sur notre peau.

Le Blu-Ray :

La version Blu-Ray mérite tous les détours ! Visuellement, l’image est sublime et les contrastes très bien exploités. Il s’en ressort un film chaleureux porté par des couleurs lumineuses qui viennent comme on l’avait senti au sentiment donner un peu de vie à ce drame pourtant si sombre. Côté music, on ressent parfois un petit déséquilibre entre accompagnement musical et paroles. On ne fera pas les diffiiciles et on profitera encore et encore de cette BO désormais culte.

Les bonus :

Un making off de 35 minutes est présent sur cette édition DVD. Un making off qui revient bien sur sur le tournage mais aussi sur le casting et les difficultés d’adaptation de la pièce originale (on apprend en même temps qu’il existait une pièce de théâtre…). Même si on rajoute à cela un court métrage (brutal et sombre) en sorte de préambule au film, les bonus restent peu nombreux ici.

Bilan :

Rien à dire il vous faudra absolument vous procurer Alabama Monroe en vidéo (préférez vraiment la version Blu-Ray si vous êtes équipé…). Un film qui mérite d’être vu et qui devrait si tout va bien vous donner des envies de country et vous arracher des sanglots. Un très très beau film couronné ce week-end aux César.

Alabama Monroe est sorti en DVD et Blu-Ray chez M6 Vidéo le 19 Février et est disponible ici.

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It