Si vous me connaissez de près ou de loin vous devez savoir qu’un des tous premiers groupes dont j’ai parlé sur ce blog se nomme Cocoon.  Et oui, auteurs en 2011 d’un des plus beaux albums de l’année, les clermontois m’avaient clairement fait un petit effet. Depuis, l’attente. L’attente de voir un troisième album se faire. Préférant voguer à des projets personnels, Morgane et Mark ont décidé de faire une pause. Peut-être histoire de ne pas faire n’importe quoi face à un succès grandissant… Peut-être tout simplement parce qu’ils avaient d’autres envies, d’autres projets. Bref, pendant que le mystère reste grand Morgan s’échappe un moment pour monter Peaks tandis que Mark Daumail sort un premier EP en tout point renversant ! Focus sur cette Mistaken qui est loin d’en être une !

Premier constat à l’écoute de cet E.P : finie la folk mélodieuse et mélancolique de Cocoon place à la Pop. Mark Daumail pose sa guitare acoustique et se laisse aller au son des synthétiseurs et cordes électriques pour un premier essai surprenant oui, mais pas déplaisant ! Histoire de ne pas faire un Cocoon tout seul, Mark Daumail s’affranchit de ses chaînes de chanteur Folk aux ballades souvent tristounes, et envoie sa musique dans une autre galaxie. Ici, les fenêtres sont fermées, le passé rangé et une nouvelle histoire s’écrit ! On pense alors forcément à ces groupes français qu’on adore écouter. Pendentif surtout, pour ses synthés et ses boîtes à rythme qui nous font tant danser. Comme si Mark Daumail s’inscrivait ici dans un mouvement d’une jeune génération française follement inspirée par la Pop des années 70. A la différence près que Mark Daumail conserve l’anglais pour raconter ses petites histoires…

Si Mistaken et Monsters nous surprennent gentiment c’est surtout le troisième morceau de l’EP qui nous marquera le plus. Tom Cruise beaucoup plus posé qui nous rappellerait presque des sonorités Hip-Hop. Là, on est véritablement épaté par la facilité du chanteur de passer d’une pop dansante à un son Hip-Hop West Coast aux paroles fortes et profondes. Aussitôt, on se rend compte que Cocoon est vraiment très loin et on doute de la recomposition du duo un jour…

En guise de bonus, Mistaken se dote de 3 remixes franchement sympathiques (petit coup de coeur pour le Mistaken de Cosmo Vitelli) mais sans doute présents pour combler le vide… Et oui, trois chansons c’est peu pour être complètement immergé ! Enfin, on se rassure et on se dit que le premier album de Mark Daumail arrive vite (il est prévu pour Mai) et qu’on sera au rendez-vous pour découvrir l’infini richesse de ce chanteur français bien à part !

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :