Ils en auront parcouru du chemin nos compatriotes niçois de Griefjoy. Les anciens de Quadricolor ont finalement très bien fait de changer de nom, pour un nouveau départ emplie d’ambitions, leur signature chez Arista (Sony Music) et la sortie d’un EP prometteur qui donnera naissance quelques mois plus tard à leur premier album “Griefjoy” forcément très attendu.

Pour comprendre la musique des quatre garçons, il faut se pencher sur leur parcours musical commun, commencé à l’adolescence lors de cours de musique classique et de solfège. La musique classique, genre qui nourrit véritablement les influences de Griefjoy. On s’en rend bien compte sur des morceaux à la composition travaillée et recherchée, toujours bercée par ces notes de piano donnant une vraie profondeur à l’ensemble des titres. Impossible de ne pas évoquer Radiohead, influence majeure évidente, dans cette orchestration magnifique entre arrangements classiques, rocks et électroniques.

Quand on parle de “Griefjoy” justement, cet antonyme qui résume à merveille la musique des niçois ; faite de douleur et de joie, de mélodies mélancoliques toujours splendides posées sur des rythmes très dansants. Un cocktail efficace et intense donnant naissance à une forme d’électro pop attachante et efficace.

Pour des gamins d’un âge moyen de 22 ans, ce premier album impressionne. On y retrouve des morceaux de leur précédent EP dont l’immense Tast Me, l’entêtant Kids Turn Around et bien entendu Touch Ground, dont se dit qu’il n’aura pas de mal à devenir l’un des tubes de cette fin d’année. Trois tracks annonciateurs de cet excellent album à l’image de la musique du groupe, faite de morceaux toujours très mélodieux (Blind Visions, Crimson Rose), parfois plus rocks (Feel, Insane), et de sons plus énervés à en faire exploser les dancefloors (People Screwed Up).

En une année, les Griefjoy auront sacrément marqué de leur empreinte la scène électro pop. De très beaux morceaux, ambitieux, avec pour élément central des mélodies étourdissantes. Reste à espérer que le succès soit au rendez-vous et que la tournée qui s’annonce soit triomphale… Mais ça, on en doute pas vraiment.

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :