Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Festivals > Festival de Deauville > [Festival] Deauville – Day 03

[Festival] Deauville – Day 03

Aaah les yeux qui piquent dès le réveil. Comme hier, on se lève (trop) tôt pour aller à une projection presse, celle de Wrong Cops, le nouveau film de Quentin Dupieux (Rubber, Wrong). On a réussi à boire quelques gorgées de thé avant de quitter l’appartement, ce qui devrait nous aider à tenir devant ce film bien matinal.

La projection de Wrong Cops, c’est aussi l’occasion de retrouver (ou de découvrir pour Marine) la deuxième salle du Festival, celle du Casino. Bonne nouvelle, on ne retrouve pas la même odeur de pieds qu’au Morny.

Sans être fan du style Dupieux, j’avoue beaucoup apprécier son imagination débordante, que j’ai savouré dans Rubber et Wrong. Deux ovnis cinématographiques à voir. C’est presque avec empressement donc que je me suis rendue à la projection de son nouveau film qui m’aura malheureusement un peu déçue. Moins barré que les autres, Wrong Cops multiplie les personnages et les petites intrigues, nous empêchant de complètement rentrer dans l’univers du réalisateur.

En sortant (aux environ de 10h) on fait un petit détour par la salle de presse pour profiter du WiFi et du net pendant quelques minutes, avant d’aller retrouver le CID pour notre 3ème film de la compétition : Blue Ruin (et oui, après Blue Jasmine et Blue Caprice, encore du bleu).

Blue Ruin

Ce film a été présenté il y a quelques semaines à la quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes et a été acheté dans la foulée par Wild Side. Tout ça présageait du meilleur et pourtant, Blue Ruin accumule les mauvais points (mauvais acteurs, scénario faible, mise en scène sans inspiration…). On sort de là bien déçu mais, pour nous remonter le moral, notre plat de pâtes quotidien nous attend à l’appartement !

Deauville 2013

Sachant que le prochain film est à 15h, on se paye même le luxe d’aller faire la queue à une boulangerie pour acheter du pain et de faire un tour au marché pour se payer un petit fromage bien frais. Durant notre promenade, on croise des camions étranges en plus des stars. Ce midi, c’est aussi le moment d’accueillir la troisième girlz, Anaïs, fraichement arrivée. Pas le temps de prendre un thé après notre repas gastronomique, on doit déjà reprendre nos lunettes de soleil (si le temps à Deauville pouvait se décider entre froid hivernal le matin et canicule après 14h on lui en serait reconnaissant…) pour filer une nouvelle fois au CID, où le 4ème film de la compétition nous attend : Shérif Jackson, un western fun réalisé par des jumeaux roux. Au casting, Ed Harris, Jason Isaacs et January Jones. Si le film ne rentrera pas dans les annales, il est plutôt plaisant à regarder dans l’ensemble et se montre même souvent très drôle.

Shérif Jackson

Une fois les places pour la séance spéciale du soir (White House Down en présence de l’équipe du film) en poche, on retourne dans notre salle préférée à la bonne odeur qu’est Le Morny pour découvrir un film culte des années 80 : La Folle Journée de Ferris Bueller. En entrant, on remarquera que l’odeur n’est plus tout à fait la même et qu’ils ont tenté de la camoufler avec du Febreze. Ce qui n’était pas forcément une brillante idée. L’important c’est que ça ne nous a pas empêché d’apprécier cette comédie pétillante de John Hughes.

Timing très short, on court dans l’autre sens désormais, du Morny au CID, pour être à l’heure pour White House Down. Bien installées, on assiste alors au mini discours du réalisateur Roland Emmerich et au petit show des acteurs Jamie Foxx et Channing Tatum. Une bonne entrée en matière pour un film divertissant et généreux en humour et en action. On n’en demandait pas plus.

Channing Tatum Deauville 2013

Nous voilà maintenant avec 1h30 devant nous avant notre 6ème et dernier film du jour : Sailor & Lula. On décide de rentrer à l’appartement pour manger un petit bout. Et voilà la paresse qui nous gagne pour la 3ème fois en 3 jours. Nous abandonnons Lynch au profit de nos petits Macs et nos petits lits.

Un moment à retenir, un seul…

AL : La premier petit break au soleil de ce Festival. Des films, du beau temps, des terrasses… Que demander de plus ?

Marine : A chaque apparition au CID, Vincent Lindon acclamé par le public et à chaque fois un petit frisson d’être devant un acteur humble et profondément heureux d’être là.

Anaïs : Une très bonne entrée en matière pour moi dans ce Festival que j’affectionne avec la conférence drôle et simple de White House Down grâce à un cast qui s’amuse d’être là autant que nous. Pas de doute, j’aime Deauville et j’attends cette semaine avec impatience et avec les girlz !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.