Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma : Evil Dead (2013)

Critique Cinéma : Evil Dead (2013)

Evil Dead est le remake de la version de Sam Raimi. Il est réalisé par Fede Alvarez et sortira le 1 mai 2013 en France.

Synopsis : David a pris la décision d’aider sa sœur Mia à se sevrer. Accompagné de sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, ils accompagnent Mia dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

Casting : Jane Levy, Shiloh Fernandez, Lou Taylor Pucci, Jessica Lucas

Film interdit aux moins de 16 ans

Un peu plus de 30 ans après, Evil Dead revient, sous la houlette de Fede Alvarez et avec plus de moyens. L’original, réalisé par Sam Raimi, avait ouvert une nouvelle ère du cinéma d’horreur. Ce remake n’a rien de révolutionnaire.

Fede Alvarez effectue un excellent travail dans un hommage plein de références qui reprend le cœur de l’histoire originale en modifiant beaucoup de choses. L’aspect terrifiant est un peu laissé de côté au profit du gore. La nouvelle version d’Evil Dead ne fait pas peur, quelques « jump scares » pas bien méchants, peu de tensions. L’important est ailleurs, dans le déchaînement de violence et les milliers de litres d’hémoglobine déversés dans la cave, (près de 25 000 litres de faux sang utilisés pour le film et 300 litres de faux vomi, pour comparaison 30 jours de nuit a demandé 4 500 litres de faux sang.).

Evil Dead est un déferlement jubilatoire et gratuit qui laissera de marbre ceux qui ont envie de frissonner, mais provoquera un plaisir indicible aux fans de gore et d’histoires démoniaques.

L’image est évidemment incomparable par rapport au premier film de 1981, qui possédait une qualité que l’on pouvait qualifier de dégueulasse, que ce soit en VHS ou même au cinéma. Comportant de nombreuses scènes de jour permettant des jeux de lumière à travers les arbres, la qualité de l’image est ici au rendez-vous.

Le jeu des acteurs est correct, très largement au dessus de la prestation globale du premier opus. Les effets numériques se font discrets, ce n’est pas de cette façon là que Fede Alvarez a prévu de nous en mettre plein les yeux.

Note : 7/10, Un remake convaincant d’un grand classique. Le film ne fait cependant absolument pas peur, ce qui est compensé par un déluge gratuit de violence et d’hémoglobine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.