Quatre ans après le premier volet, la saga vampirique mondialement suivie a enfin tiré le rideau après 5 films de qualités hétérogènes. L’épisode final aura-t-il su relevé le niveau et être le final épique qu’on attendait ?

Après la naissance de sa fille Renesmée, Bella s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie de vampire avec le soutien d’Edward. Se sentant menacés par cette naissance d’un nouveau genre, les Volturi déclarent la guerre à la famille Cullen. Pour préparer leur défense, les Cullen vont parcourir le monde pour rassembler les familles de vampires alliées et tenter de repousser les Volturi lors d’un ultime affrontement.

Bizarrement en janvier 2009 quand on nous a trainé à la découverte de Bella et Edward on avait comme un pressentiment. Peut-etre que d’avoir vu Twilight 1 au premier rang complétement sur la droite nous avait conditionné à détester cette saga, peut-être que notre côté « bobo » nous interdisait de trouver un intérêt quelconque à cette histoire sans queue ni tête, ou peut-être tout simplement que les loup-garou et les vampires ne nous emballaient pas. Bref, on aura détesté le premier pour ce qu’il représentait mais avait quelque part développé un sentiment bizarre de fidélité : Une fois commencée nous devions savoir ce qu’il se passe. Bien sur on aurait pu prendre les livres de Meyer mais déjà qu’on s’endormait à chaque plan on se demandait bien combien de temps nous faudrait-il pour arriver au bout des 4 gros livres.  Bref. Fainéants, on a suivi la saga au cinéma. Petit à petit la qualité des films se dégradaient (le 2 mériterait à lui seul une thèse sur comment filmer le néant), le premier se révélant être le meilleur de la Saga et on se demandait vraiment comment la Saga pouvait sortir la tête de l’eau. Twilight Chapitre 4 épisode 1 nous ayant définitivement fâché avec la saga  mais que voulez-vous, il fallait savoir la suite et surtout la fin.

La suite ? Bella et Edward ont un enfant qui grandit vite (littéralement parlant), Jacob est imprégné d’elle (ce qui est dégoutant soit dit en passant et un peu pédophile hein) et les Vultiri pensent que l’enfant est immortel alors ils sont pas contents. Ils veulent la guerre et tuer les Cullen mais en fait ca va. Fin.  Voilà voilà. Pour un film de 2h ca fait un peu léger me direz-vous. C’est affligeant de constater à quel point il ne se passe rien. On se perd dans les méandres de l’ennui profond et on se dit que payer 10 euros pour ça c’est quand même une grosse blague.

Si on passe tout le film à se demander quand est-ce que ca commence, on finira par se réveillera pour la bataille finale. Et quel pied ! Les têtes tombent, les corps sont brulés et la saga Twilight bascule en une seconde dans une autre dimension. Une bataille finale pas trop épique qui nous fera regretter bien sur celle d’Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux qui nous avaient collés des frissons mais qui fonctionne à peu près tant elle surprend. Malheureusement pour nous comme pour la Saga toute entière, ce final sanglant ne sera qu’une vision d’Alice qui fera renoncer Aro à l’affrontement. LOL. Dans le genre final à la con on pourrait classer Twilight Chapitre 5 épisode 1 (nous discuterons de l’utilité de n’avoir pas conservé le Chapitre 4 épisode 2 plus tard ) sur la plus haute marche du podium juste devant Savages. Cette mode doit cesser et vite.

Esthétiquement là aussi c’est la catastrophe. Déjà le générique d’ouverture nous avait mis en garde. Tout est moche. De Bella qui projette son patronus sur les autres aux effets spéciaux à la limite du ridicule,  aux visions de Renesmée juste moches, on a toujours autant de mal avec l’esthétisme Twilightien. On sent bien que des mormons ne sont pas très loin tant la saga aura manquée de modernisme et de punch. L’impression d’assister à un film d’une autre époque, d’un autre temps dans lequel chaque personnage semble enfermé dans un corps rigide.

Le pire du pire ? Pattinson n’est même plus sexy et Stewart fait plus junkie que vampire et maman accomplie. On s’inquiète gentiment de la suite de carrière des deux ex-tourtereaux qui n’arrivent déjà pas à convaincre dans un film pour adolescentes en fleurs, alors imaginez ailleurs … Quoi que l’épisode Cronemberg pour Pattinson et Salles pour Stewart nous auront déjà mis sur la voix …  La seule anecdote rigolote du casting résidant dans la présence de Lee Pace dans la peau d’un nomade américain ami des Cullen. Si on adore l’acteur depuis Pushing Daisies on espère que ces choix futurs de rôle seront quand même meilleurs.

A part dans ce massacre qui n’aura pas lieu, il n’y aura absolument rien à sauver dans cet épisode final de Twilight. On aurait aimé vous dire que Bella et Edward allaient nous manquer mais on vous mentirez. Toutes les bonnes choses ont une fin, les mauvaises aussi.

M.

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Comments

  1. Zoé Revault Walter Reply

    Très jolie critique. Seulement la petite faute de la fin… Aïe, “on vous mentirait”, (le sujet étant le “on”).

  2. Zoé Revault Walter Reply

    Très jolie critique. Seulement la petite faute de la fin… Aïe, “on vous mentirait”, (le sujet étant le “on”).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :