Four, comme quatrième album après “Silent Alarm” et “A Week-end in the City”, les deux premiers opus du groupe anglais désormais culte. Four, comme quatre ans, quatre années depuis leur très mitigé dernier album “Intimacy” sonnant peut être comme le déclin du groupe anglais ; une longue traversée du désert entre rumeurs de séparation et essai en solo peu concluant pour Kele, chanteur et leader charismatique du groupe.

Bloc Party revient donc de loin, et après tous ces rebondissements on était en droit d’espérer le meilleur d’un groupe semblant revenir sur le devant de la scène gonflé à bloc. Mais il n’en est rien, aujourd’hui la musique des anglais a perdu de sa rage et de son charme qui faisait ses débuts. Cela commence pourtant plutôt pas mal à l’écoute de So He Begins to Lie, morceau sonnant comme du Bloc Party pur et dur, avec ces riffs accrocheurs. Puis arrive 3×3… et là, étonnés, circonspects, on ne peut pas s’empêcher de penser à Muse et autant dire que ce n’est pas vraiment un compliment.

Alors évidemment, Kele et sa bande ont toujours le don de créer des mélodies efficaces et accrocheuses (Day Four, Octopus) mais rien n’y fait, on s’ennuie ferme. Aucun titre ne nous fera vibrer ou vivre de grand moments comme l’avaient pu être Helicopter ou encore The Prayer pour ne citer qu’eux. On est là bien loin des frissons immenses procurés à l’époque par ce genre de moment capturés par la Blogothéque :

Nous qui faisions de Bloc Party l’un des groupes emblématiques de notre adolescence, force est de contacter qu’ils vieillissent plutôt mal. Groupe phare de la scène rock à l’époque, la sortie de “Four” semble aujourd’hui passer inaperçue, faute à un album plutôt banal, au stylé dépassé sans réel souffle ni nouveauté. A vite oublier.

A.

Author

2 Comments

  1. Oui et non. C’est vrai, il n’y a plus la même énergie, mais quelques pépites, comme Truth, sortent du lot.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :