Une première partie remarquée lors de la venue de Metronomy à la Cigale, un passage prometteur au festival Inrocks Black XS, Django Django avait alors fondé tous nos espoirs. L’attente de leur premier album sobrement intitulé “Django Django” fut longue, mais loin, très loin d’être vaine.

A l’écoute de leurs premiers morceaux, alors même que leur album n’était pas encore annoncé, on était sûr de trouver en Django Django la nouvelle relève de la pop outre-manche. Pour preuve “Waveforms”, “Worm” ou encore “Defaut” qui sonnent comme de véritables tubes.

Il y a dans la musique de Django Django quelque chose de neuf et novateur dans le paysage de la musique actuelle. Pas tout à fait de la pop, pas vraiment du rock ou pas totalement électro, les Django Django imposent d’entrée leurs sonorités. Des sonorités faites de rythmes tapageurs, de guitares accrocheurs et de sons bricolés. Un véritable patchwork excessivement efficace ! L’ensemble de l’album est peut être un peu inégal, mais comporte de très belles pépites, comme “Hail Bop”, “Storm” ou  “Life’s a Beach” résonnant déjà comme cultes.

Déjà considérés comme les Beach Boys nouvelle génération, les quatre garçons originaires d’Edimbourg nous offrent ainsi un premier album bluffant, original et terriblement réussi. Faisant partie de cette nouvelle génération de groupes britanniques, tels Metronomy, We Have Band ou encore Breton,  Django Django est bien parti pour conquérir le reste du monde.

A.

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :