Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > A la une > [Ciné] Pourquoi Creed II nous a mis K.O !

[Ciné] Pourquoi Creed II nous a mis K.O !

Tous les fans de Rocky le savent : Creed II sort au cinéma ce mercredi 9 janvier et c’est peu de dire qu’on l’attendait ! Après la réussite du premier Creed dont on vous parlait ici, nous sommes allées découvrir sa suite en avant-première et on vous la conseille à 100% !

Synopsis : La vie est devenue un numéro d’équilibriste pour Adonis Creed. Entre ses obligations personnelles et son entraînement pour son prochain grand match, il est à la croisée des chemins. Et l’enjeu du combat est d’autant plus élevé que son rival est lié au passé de sa famille. Mais il peut compter sur la présence de Rocky Balboa à ses côtés : avec lui, il comprendra ce qui vaut la peine de se battre et découvrira qu’il n’y a rien de plus important que les valeurs familiales.

J’avais beaucoup apprécié Creed pour le respect de la saga Rocky qu’il perpétuait et pour son côté moderne. Bon ok, et pour Michael B Jordan aussi. Mais je lui trouvais quelques défauts comme ses longueurs et la mise en place un peu fastidieuse du personnage d’Adonis. Malgré tout, j’attendais beaucoup Creed II et j’ai bien fait car je n’ai pas été déçue, bien au contraire !

Maintenant que l’histoire, le passé, la vie et le personnage d’Adonis sont installés, on a enfin un vrai film Creed, qui prend de la distance avec le personnage de Rocky pour exister par lui-même. Ce sont l’histoire et les enjeux d’Adonis que l’on suit, ses peurs, ses problèmes, sa résilience. Plus uniquement ceux de Rocky qui prenait en réalité encore beaucoup de place dans Creed (même s’il reste toujours près de lui dans ce deuxième opus).

Michael B Jordan n’en a que plus de place pour développer son jeu, animal, ce qui le rend ultra convaincant et intense à l’écran. Il a aussi eu de la place pour développer ses muscles ! Il est en effet impressionnant dans ce Creed II et on sent le travail acharné de l’acteur pour devenir un boxeur plus vrai que nature.

Car Creed II, comme les Rocky, ne plaisante pas avec l’authenticité. Là encore, les combats sont ultra réalistes et immersifs. On est sur le ring avec eux, on prend les coups avec eux, on a mal pour eux, on crie, on applaudit, bref, on vit les combats à 100%. Et à part avec la saga Rocky, je n’ai jamais connu une telle excitation et énergie dans des salles de cinéma avec un public qui ne tient pas en place, motivé par une bande-son ultra puissante !

Mais si j’ai autant aimé Creed II malgré une réalisation plus banale que celle de Ryan Coogler, c’est parce que je suis avant tout une immense fan de Rocky IV. Quel rapport me direz-vous ? Et bien Creed II est la réponse directe à Rocky IV. La suite qu’on attendait depuis toujours. Et quelle suite !

Au-delà du plaisir que l’on a de revoir Sylvester Stallone et Dolph Lundgren se recroiser autour d’un ring, Creed II développe un nouvel affrontement entre le fils d’Apollo Creed (tué au combat par Ivan Drago) et le fils de ce même Ivan Drago qui a subit toute sa vie les conséquences de l’humiliation de l’échec de son père face à Rocky. En bref, on ne peut pas rêver mieux niveau intensité de combat !

Cependant, les fans de Rocky savent que la saga n’est pas qu’une saga de boxe. Derrière ce combat se cache en réalité toujours un combat interne, profondément humain. Habituellement il est chez le personnage de Rocky qui doit régler ses problèmes avec sa femme ou son fils. Ici, ce combat interne se passe chez Adonis qui cherche à prouver à son père et à lui-même qu’il peut être un grand champion et qu’il n’est pas un imposteur. Mais qui doit aussi mener de front sa vie de famille et garder en tête qu’il n’est plus seul et a des responsabilités à assumer désormais.

Par-dessus tout ça, rajoutez des relations père-fils intenses et croisées entre Ivan et son fils Igor, Rocky et son fils à qui il ne parle plus et Adonis avec son père décédé et vous aurez de quoi pleurer dans les chaumières. Car oui, c’est inattendu, mais j’ai eu envie de pleurer plusieurs fois dans Creed II et j’ai réellement versé une petite larme à la fin.

C’est aussi parce qu’au-delà de terminer à merveille la saga (j’espère vraiment qu’il n’y aura pas de Creed III après ça), Creed II respecte à 100% tous les épisodes avant lui et bien-sûr, Rocky IV en tête. Chaque plan, chaque scène est une réponse à un plan ou une scène de Rocky IV. Chaque thématique aussi, car on y retrouve l’affrontement entre 2 mondes, des a priori, des désirs de vengeance, de l’amour, de la haine, des histoires de famille, etc.

Comment rester insensible à cela ? Impossible ! Mais si vous n’avez pas vu les Rocky avant, n’ayez crainte, le film fonctionne très bien tout seul à la suite du premier Creed.

En résumé, Creed II a passé la vitesse supérieur pour notre plus grand plaisir. Un regard complet dans le rétroviseur de la saga et en même temps un film moderne qui pour moi marque la fin de l’univers Rocky. Intense, animal, touchant et tout bonnement excellent.

En salle ce mercredi 9 janvier

1 Response

  1. Coucou
    Fan de Rocky, c’était pas curiosité que j’avais vu le Creed I et je l’avais bien aimé. Je suis donc impatience de découvrir le II surtout si il y a un parallèle avec le Rocky IV . ^^ Du coup, j’ai hâte !
    Merci pour ton retour
    Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :