Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [Cabourg 2017] Les films vus pendant le festival

[Cabourg 2017] Les films vus pendant le festival

Nous avons déjà partagé avec vous le palmarès et les stars croisées à Cabourg durant le Festival du film romantique mais nous n’avons pas encore réellement parlé des films découverts sur place. N’est-ce pas le plus important pour un festival de cinéma ?

Sur un peu moins de 3 jours sur place, nous avons pu voir 6 films. Nous sommes malheureusement passées à côté du Grand Prix et Prix Jeunesse Une femme fantastique mais nous avons pu découvrir le Prix du Public. Retour sur toutes nos découvertes cinématographiques de ces 31èmes journées romantiques.

Découvrez mon avis sur tous les films que j’ai pu découvrir durant le festival.

Film 1 – Ava de Léa Mysius

Synopsis : Ava, 13 ans, est en vacances au bord de l’océan quand elle apprend qu’elle va perdre la vue plus vite que prévu. Sa mère décide de faire comme si de rien n’était pour passer le plus bel été de leur vie. Ava affronte le problème à sa manière. Elle vole un grand chien noir qui appartient à un jeune homme en fuite…

Mon avis en quelques mots : Autant le dire tout de suite, je suis surprise qu’Ava n’ait pas décroché le moindre prix. OK, je n’ai pas vu toute la sélection, mais ce premier film de Léa Mysius avait tous les ingrédients pour marquer les jurys. Déjà remarqué au Festival de Cannes, Ava marche clairement dans les pas des films de Céline Sciamma. Peut-être trop ?

Date de sortie française : 21 Juin 2017 (allez-y !)

Film 2 – Their Finest de Lone Scherfig

Synopsis : Une équipe de tournage tente de réaliser un film afin de booster le moral des troupes durant le Blitz (bombardements subis par Londres durant la Seconde Guerre Mondiale).

Mon avis en quelques mots : Their Finest était mon immanquable de ce festival. Les fans de romance comprendront pourquoi. Pour les autres, allez voir la filmo de Lone Scherfig et vous comprendrez (indice : Un jour). Sans doute un poil trop classique pour marquer, Their Finest ne manque pourtant pas de qualités ; de son casting réussi (Gemma Arterton, Sam Claflin, Bill Nighy) à son histoire qui nous emmène dans l’envers du décors en passant par son féminisme. On croise les doigts pour une sortie française (un jour).

Date de sortie française : indéterminée

Film 3 – Jeune femme de Léonor Serraille

Synopsis : Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

Mon avis en quelques mots : Caméra d’or au dernier Festival de Cannes, Jeune femme est donc lui aussi un premier film qui a déjà fait du chemin. Emmené par la superbe et enivrante Laetitia Dosch, Jeune femme manque d’enjeux pour complétement nous embarquer. Dommage car le ton, l’interprétation et la mise en scène répondent présents.

Date de sortie française : septembre 2017

Film 4 – 120 battements par minute de Robin Campillo

Synopsis : Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Mon avis en quelques mots : La plus grande star de Cabourg, la voilà ! Avec son Grand Prix décroché à Cannes et ses belles critiques unanimes récoltées à Cannes (oui, encore et toujours Cannes), 120 battements par minute était bien le film à ne pas rater sur la côte normande. Est-ce que la déception a été au rendez-vous ? Non. Nous sommes bien devant un grand film. Est-ce que tout m’a plu ? Non. J’ai quelques réserves sur le film qui relèvent de ma sensibilité personnelle. Mais trop vous en dire gâcherait votre plaisir. Il FAUT aller le voir. Point. Ce film va récolter un paquet d’autres prix. Son Grand Prix à Cannes et son Prix du Public à Cabourg ne sont qu’un début.

Date de sortie française : 23 août 2017

Film 5 – Loue-moi de Coline Assous et Virginie Schwartz

Synopsis : Léa, 27 ans, n’est pas la brillante avocate qu’imaginent ses parents. En réalité, avec Bertille sa meilleure amie et colocataire, elle a monté une agence proposant de « louer » leurs services pour tous types de missions. De ramasseuse de balles à fille aimante, de conseillère conjugale à belle-fille idéale, Léa jongle avec les identités jusqu’à s’y perdre elle-même.

Mon avis en quelques mots : Croyez-moi, enchaîner les projections de 120 battements par minute et Loue-moi est une sacrée expérience de cinéma. Entre les thèmes abordés et la qualité des films, c’est tout simplement le grand écart. Loue-moi c’est la rom-com française de bas étage. Trop écrit, mal interprété, au scénario bâclé, il n’y a malheureusement pas grand chose à sauver.

Date de sortie française : 5 juillet 2017

Film 6 – Le chemin de Jeanne Labrune

Synopsis : Camille a rejoint une mission catholique au Cambodge avec l’intention de rentrer dans les ordres. Chaque matin elle emprunte un chemin … Un jour, elle y rencontre un homme Cambodgien, Sambath, dépositaire d’un secret. Un rituel de rencontre s’établit entre eux.

Mon avis en quelques mots : Il en fallait bien un. Un film bizarre au rythme lent auquel on ne comprend pas grand chose. Le voilà ! Ce fut notre dernier film du festival et une façon bien étrange de clôturer le festival. Entre foi et amour platonique, Le chemin nous a malheureusement perdu. J’ai vite bifurqué.

Date de sortie française : 6 septembre 2017

Mis à jour le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.