Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Festival de Deauville 2014 jours 3 & 4

Festival de Deauville 2014 jours 3 & 4

Le Festival du film américain continue ! Après 2 premiers jours bien fournis, le rythme reste le même avec des invités prestigieux et des films plus ou moins bons…

Dimanche

Pour commencer la journée, je découvre l’un des films en compétition : « Cold in July » (Juillet de sang) de Jim Mickle. Le réalisateur n’est pas un inconnu en Normandie puisqu’il était venu l’année précédente présenter son « We are what we are ». Malheureusement, ses personnages cannibales avait choqué les âmes sensibles deauvillaises à l’époque et le pauvre monsieur s’était fait méchamment huer.

Changement de registre cette année puisque son Cold In July a été plutôt très bien accueilli. Fun, décalé, mais à la fois efficace et violent, le film a fait rire la salle qui a semblé apprécier les coupes mulets et chapeaux texans que l’on aperçoit à l’écran. Si Michael C Hall tient le haut de l’affiche, le trio qu’il forme avec Sam Shepard et Don Johnson fait le job pour un bon divertissement un peu gêné par quelques temps morts. Jim Mickle prouve encore une fois qu’il sait créer des ambiances et des mises en scènes uniques en tout cas, et fait toujours le film que l’on n’attend pas !

masterclass John McTiernan deauville

Puis, tandis que les deux autres Girlz décident de revoir les cultissimes « Predator » et « Le Cercle des Poètes disparus », je me place rapidement dans la file direction la masterclass de John McTiernan. Et oui, on peut être un Girlz et avoir grandit avec des films comme Die hard ou le 13ème Guerrier ! John McTiernan arrive enfin, salue Costa-Gavras venu assister à la leçon de cinéma et s’installe face à nous. Certes un peu fatigué et avec quelques trous de mémoire, le réalisateur à succès livrera pourtant une masterclass de qualité. Il nous confiera de nombreuses anecdotes sur les tournages d’ « Une nuit en enfer » ou encore de « Predator » et avouera être fier de « L’affaire Thomas Crown », le seul de ses films qu’il aime revoir et regarde sans le détester. Je quitte la salle lors du bain de foule que s’offre « MacT » et retourne m’enfermer dans les salles obscures pour le dernier film du jour “Chef”.

Et pour présenter le long métrage, le réalisateur Jon Favreau vient fouler le tapis rouge normand. Très simple, souriant et accessible, Favreau en profite pour rappeler ses origines françaises et préciser qu’il est fier de pouvoir présenter un film sur la gastronomie dans le pays de la gastronomie. Nous découvrons ensuite son long métrage dont il est également l’acteur principal aux côtés entre autre de Scarlett Johanson et Robert Downey Jr qu’il avait déjà fait tourner ensemble dans Iron Man 2. « Chef » sera au final un feel good movie agréable, sans beaucoup d’enjeux, mais qui aura le mérite de nous mettre vraiment l’eau à la bouche en nous donnant envie de danser sur nos sièges. Un peu vite oubliable, le film ne révolutionne rien mais reste très très sympathique à regarder.

chef jon favreau deauville 2014

Lundi

11h tapantes , direction le CID et le film en compétition du matin « Uncertain terms ». L’histoire de ces adolescentes enceintes dans un foyer spécialisé semblera trop lointaine pour moi pour que je m’intéresse complètement à ce court film d’1h15. Dommage, car le thème aurait pu être intéressant, tout comme le triangle amoureux formé par le petit ami de la jeune fille enceinte et ce nouvel homme qui débarque dans le foyer.

Uncertain Terms deauville 2014

Ce petit film nous laisse le temps de profiter de la plage et du soleil normand avant de retourner voir le prochain film en compétition : « War Story ». Le réalisateur Mark Jackson était déjà venu à Deauville en 2011 pour son premier film Without. Il revient sur les planches cette fois ci avec son père à qui il souhaite un bon anniversaire en français. War Story parle d’une photographe de guerre, Catherine Keener, qui après avoir vu les pires horreurs en Lybie subit le stress du retour, encore plus quand elle croise le portrait craché d’une jeune lybienne qu’elle avait photographié sur le terrain. Sujet fort et intéressant, War Story est pourtant peu bavard et se perd un peu trop dans les névroses de son actrice principale pour au final livrer peu d’enjeux et donner peu de réponses. Dommage, même si ce réalisateur reste très prometteur !

Enfin, le soir est déjà là et nous invite à rendre hommage à John McTiernan au CID. « MacT » va pourtant surprendre le public présent en ne parlant pas de cinéma, mais en se lançant dans un discours très politique sur sa vision des Etats-Unis actuellement et de leur système judiciaire. Il parlera de la prison, et de tous ces gens qui n’ont pas de vrais procès en Amérique à cause de tout ce qui ne va pas au niveau gouvernemental. Petit malaise dans l’assistance et ambiance tendue… Il prendra son trophée en silence, visiblement très ému et un peu fatigué mais se disant heureux d’être ici pour célébrer l’art de son pays d’origine qui, il l’espère, retrouvera ses lettres de noblesses bientôt.

John McTiernan deauville 2014

Puis il est l’heure de découvrir « Camp X Ray » de Peter Sattler, un film avec Kristen Stewart envoyée surveiller des djihadistes à Guantanamo Bay… Forcément, avec le discours qui a précédé, le réalisateur du film décide de ne pas s’attarder sur le sujet alors qu’il avait préparé un vrai discours, et nous souhaite simplement un bon film. Et il a bien fait ! Premier coup de coeur partagé pour les WAG grâce à « Camp X Ray ». Subtil, très bien tourné, cette histoire humaine nous a fortement touchées. Sans chercher à être politique ou à nous montrer les réelles conditions de détention de cette prison incroyable, Camp X Ray se concentre sur la rencontre de deux êtres que tout oppose, avec son lot d’incompréhensions mais aussi d’émotion. Les deux acteurs principaux y sont incroyablement justes et touchants. Dommage, il n’y a pour l’instant aucune date de sortie en France et c’est ce qu’on appelle un vrai gâchis… parce qu’il est loin le temps de Bella et des vampires qui scintillent pour Kristen Stewart, et elle nous le prouve brillamment.

camp x ray kristen stewart

Une fin de journée parfaite pour les festivalières que nous sommes, prêtes à attaquer une nouvelle journée pleine de découvertes !

To be continued…

Revivez nos 2 premiers jours à Deauville ici !

Mis à jour le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.