Et voilà. Après dix jours de pure folie, de films, de découvertes et d’espérance, l’heure du bilan est enfin arriver. Sur les 22 films présentés en compétition seulement un d’entre eux repartira avec la récompense ultime. Alors qui cette année pour succéder à l’immense The Tree Of Life, Nous en avons vu 18 sur les 22 (ce qui est bien mais pas top) et nous vous livrons aujourd’hui une liste totalement personnelle des films qui selon nous mériteraient un prix.

Avant de nous attarder sur nos favoris, il nous faut vous présenter nos déceptions et nos énormes coup de gueule qui n’auraient jamais du arriver à Cannes en compétition. En haut de l’affiche on retrouve Lee Daniels et son Paperboy bon à jeter à la poubelle sans aucun ménagement. Juste en dessous et dans un autre registre, Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas pourrait remporter la palme de l’exercice de style raté. Deux heures de grand n’importe quoi se voulant être profond et recherché. On espère que le jury ne se fera pas avoir par cet escroc Reygadas ! On espère aussi que le soporifique Dans la Brume n’aura pas séduit le jury par son sujet.

Parmi les déceptions, Killing Them Softly arrive en tête. L’auteur du très beau Assassinat de Jesse James se rate complétement en proposant un film certes très beau et très stylé mais complétement dénué d’intérêts et de profondeur. Reality dans un autre registre nous aura gravement ennuyé alors qu’on plaçait beaucoup d’espoir en Mateo Garonne.

Sélection un peu fade voir carrément en deçà de celle de 2010, cette édition 2012 ne restera pas dans les anales. Face à de nombreuses déceptions (Sur la Route, Cosmopolis...) et de gros ratages, certains films se sont quand même démarqués.

Pour le Prix du Jury on verrait bien Moonrise Kingdom de Wes Anderson. Le réalisateur américain a encore frappé et nous emmène dans un univers complétement décalé et magique. Présenté en ouverture ce joli moment est un véritable coup de cœur et pourrait en ce sens recevoir un Prix du Jury. Wes Anderson pourrait voir Jeff Nichols et son Mud lui voler ce prix qui serait aussi mérité.

Pour le Prix du scénario là on pèche un peu. Face à des Almodovard et à des Dardenne, on a rien vu cette année de complétement transcendant du côté du scénario. Rien de très démarquant, de génialement imaginé et on se demande bien quel sera le choix du jury. Et si vraiment il fallait choisir, on mettrait peut-être Ken Loach et sa Part des anges, sympathique comédie sociale bien menée et pour le coup très originale !

En ce qui concerne l’interprétation féminine là aussi, difficile de faire choisir tant aucune femme n’a véritablement marqué la compétition. Pas de Kirsten Dunst ou de Bjork qui auraient mis tout le monde d’accord ! Alors dans une sélection très masculine on verrait quand même se distinguer Marion Cottilard et Emmanuelle Riva impeccables l’une comme l’autre en femme malade.

Du côté de l’interprétation masculine là par contre il y a du choix. Si notre cœur battrait pour Mathias Schoenaerts en brute au grand coeur dans De Rouille et D’os on se dit que Jean-Louis Trintignant devrait quand même logiquement s’imposer tant il est magistral dans Amour d’Haneke. A Cannes les paris sont ouverts pour deux outsiders, Aniello Arena acteur de Reality en prison actuellement pour meurtre (voilà voilà) et Mads Mikkelsen candidat sérieux au titre pour son rôle dans le très controversé la Chasse.


On voit mal comment la mise en scène pourrait échapper à Alain Resnais qui livre avec Vous n’avez encore rien vu un film profondément moderne et génialement conçu ! On serait vraiment étonné de ne pas voir Alain Resnais figurer au palmarès dans la mesure où il semblerait que ce soit le dernier passage sur la Croisette du génial Resnais (90 ans …)

Place aux choses sérieuses avec le Grand Prix. Pour nous Audiard pour De Rouille et D’os mériterait ce prix comme en 2009 avec son Prophète si ce n’est plus !

Enfin pour la Palme D’or, on voit vraiment personne empêcher Michael Haneke de décrocher un second sacre ici à Cannes. Avec Amour il signe un film incroyablement beau, universel et personnel où chacun peut y aller de sa propre perception. Bouleversant, Amour a survolé la compétition !

Voilà pour nos favoris. On espère n’avoir pas dit trop de bêtises et on attend désormais avec impatience ce que le Jury en a pensé de son côté. Résultat ce soir aux alentours de 19h30 !

M.

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Comments

  1. Je suis vraiment pas d’accord avec toi pour THE PAPERBOY. Et Kidman est formidable, pour moi elle pourrait etre en lisse avec Cotillard pr l’interprétation ! (et peut etre Riva mais j’ai pas vu le Haneke).
    Quant à Post Tenebras Lux, j’ai pas vmt aimé non plus, mais je sens qu’il repartira pas les mains vide…

    On verra ce soir, hate :) 

  2. Je suis vraiment pas d’accord avec toi pour THE PAPERBOY. Et Kidman est formidable, pour moi elle pourrait etre en lisse avec Cotillard pr l’interprétation ! (et peut etre Riva mais j’ai pas vu le Haneke).
    Quant à Post Tenebras Lux, j’ai pas vmt aimé non plus, mais je sens qu’il repartira pas les mains vide…

    On verra ce soir, hate :) 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :