Category

CHRONIQUES CINE

Category

Après un retour en demi teinte en 2015, la nouvelle trilogie Star Wars prend de la hauteur avec les Derniers Jedi. Le grand blockbuster de l’annĂ©e est une très belle rĂ©ussite on vous explique pourquoi. DĂ©jĂ  impossible d’être complĂ©ment objectif Ă  l’égard de cette saga. Il y a 50 ans sortait ce qui deviendrait la base de la culture pop. Depuis, on n’a jamais arrĂŞtĂ© d’y vouer un culte. Et mĂŞme lorsqu’une prelogie un peu foireuse voyait le jour, on se donnait rendez-vous au cinĂ©ma. Puis vint le temps des blu-ray qui scellaient dĂ©finitivement notre passion. Chaque annĂ©e,…

NoĂ«l se rapproche, la parade des habituels films de saison peut commencer. Cette annĂ©e, c’est Alain Chabat qui s’y colle et rĂ©alise Santa & Cie. Une histoire de père NoĂ«l saupoudrĂ©e d’humour des Nuls. Une excellente surprise qui on l’espère va cartonner ! Santa s’active au pays des jouets. Ses lutins travaillent dur alors que le 25 approche. Sans crier gare, le chef des lutins tombe malade entraĂ®nant avec lui la mise hors tension de l’ensemble de l’armĂ©e de lutins. Pour ne pas annuler la distribution des cadeaux, Santa n’a pas le choix : se rendre Ă  Paris…

NoĂ«l se rapproche, la parade des habituels films de saison peut commencer. Cette annĂ©e, c’est Alain Chabat qui s’y colle et rĂ©alise Santa & Cie. Une histoire de père NoĂ«l saupoudrĂ©e d’humour des Nuls. Une excellente surprise qui on l’espère va cartonner ! Santa s’active au pays des jouets. Ses lutins travaillent dur alors que le 25 approche. Sans crier gare, le chef des lutins tombe malade entraĂ®nant avec lui la mise hors tension de l’ensemble de l’armĂ©e de lutins. Pour ne pas annuler la distribution des cadeaux, Santa n’a pas le choix : se rendre Ă  Paris…

Comme chaque annĂ©e Ă  l’approche des fĂŞtes de fin d’annĂ©e sort un Disney ou un Pixar. Après Vaiana en 2016, c’est au tour de Coco de faire l’actualitĂ©. Coco c’est l’histoire d’un petit garçon Miguel, mexicain, qui a vu la musique bannie dans sa famille suite Ă  une histoire d’arrière arrière arrière arriere grand père qui aurait quittĂ© sa famille pour vivre pleinement son amour pour la musique. Depuis toute sorte de musique est interdite dans la famille. Pourtant Miguel adore ça et voue une passion Ă  un ancien hĂ©ros mexicain : De la Cruz dont il connaĂ®t…

Pour son nouveau film en tant que rĂ©alisateur, Albert Dupontel sort de sa zone de confort et vise haut en adaptant un Goncourt ambitieux et visuellement très challengeant. Ca s’appelle Au Revoir La Haut et c’est l’un des films français Ă©vĂ©nement de l’annĂ©e ! Sans connaĂ®tre le livre, on a dĂ©couvert le film un soir dĂ©but octobre Ă  Paris. Au Revoir LĂ  Haut c’est l’histoire d’Edouard et Albert, deux anciens soldats abĂ®mĂ©s par la grande guerre. De retour dans le monde civil, ils cherchent leur place. Albert cherche de l’argent, Édouard un moyen de cacher sa mâchoire mutilĂ©e…

Depuis Nos jours Heureux, c’est un rendez vous qu’on attend toujours avec la mĂŞme impatience. Il faut dire que le duo Toledano Nakache n’a cessĂ© de nous surprendre depuis. Et mĂŞme si Samba ne nous a pas complètement sĂ©duits, Le Sens de la fĂŞte avait tout pour nous rĂ©concilier avec les deux maĂ®tres de la comĂ©die Ă  la française. C’est chose faite puisque Le Sens de la fĂŞte s’annonce comme la meilleure comĂ©die française de l’annĂ©e ! C’est donc l’histoire d’une entreprise d’organisation de mariage menĂ©e d’une main ferme par Max (formidable et inimitable Jean Pierre Bacri). Le…

Après NoĂ©, Daren Aronofsky revient avec Mother. La bande annonce et l’affiche ne disaient presque rien. Après 2h passĂ©s dans sa version contemporaine du mythe fondateur, on comprend mieux pourquoi. Il y a quelque chose de fantastique chez Aronofsky : sa capacitĂ© Ă  proposer des films concepts qui ne sont en rien un bon moment passĂ© pour le spectateur. Souvenez-vous Requiem for a dream, personne n’a vu le film en se disant “j’ai trop envie de le revoir”. L’expĂ©rience vĂ©cue Ă©tait si intense et si difficile qu’on ne s’imaginait pas revoir le film tous les quatre matins. Moi…

Parmi les belles surprises de 2017, un petit français : Ă”tez-moi d’un doute de la rĂ©alisatrice Carine Tardieu à qui l’on doit le très joli Du vent dans mes mollets. Ă”tez-moi d’un doute c’est l’histoire d’un homme qui va apprendre par hasard Ă  40 ans que son père n’est pas son père biologique. En partant Ă  la recherche de celui avec qui il partage son sang, Erwann croise la route d’Anna. Le coup de foudre est immĂ©diat jusqu’Ă  ce qu’il dĂ©couvre qu’Anna est sans doute sa demi- sĹ“ur… Difficile de vous expliquer pourquoi Ă”tez moi d’un doute nous a tant…

Parmi les belles surprises de 2017, un petit français : Ă”tez-moi d’un doute de la rĂ©alisatrice Carine Tardieu à qui l’on doit le très joli Du vent dans mes mollets. Ă”tez-moi d’un doute c’est l’histoire d’un homme qui va apprendre par hasard Ă  40 ans que son père n’est pas son père biologique. En partant Ă  la recherche de celui avec qui il partage son sang, Erwann croise la route d’Anna. Le coup de foudre est immĂ©diat jusqu’Ă  ce qu’il dĂ©couvre qu’Anna est sans doute sa demi- sĹ“ur… Difficile de vous expliquer pourquoi Ă”tez moi d’un doute nous a tant…

Cela fait un moment que l’article aurait dĂ» ĂŞtre Ă©crit mais voilĂ  il y a des films comme ça qui demandent du temps. Parce qu’on ne veut pas trahir l’Ă©motion ressentie ou parce qu’on ne trouve rien mieux Ă  dire que “vas y, c’est magistral!”. Le film est en salle depuis une semaine, on l’a vu deux fois, on est dĂ©sormais prĂŞts Ă  vous parler de 120 battements par minute. Ă€ moins de vivre dans une grotte vous n’avez pas pu passer Ă  cĂ´tĂ© de l’ouragan 120 battements. Palme du cĹ“ur cannoise (et Grand Prix du jury accessoirement)…

Pin It