Nous voici au moment tant attendu de vous livrer notre classement des meilleurs films de 2015. Après une année 2014 très prometteuse, ce cru 2015 est un peu décevant. Enfin, il y aura tout de même eu de jolis films. Voici le résultat sur les 100 films vus cette année.

 

10. Love & Mercy

 

418613

 

Quand on est allé voir Love & Mercy on ne savait rien. Ni du sujet du film, ni de la vie de Brian Wilson. Forcément quand on pense Beach Boys on pense plage et surf, musique entrainante et cie. On était loin d’imaginer le calvaire et l’isolement de son leader qui s’est battu jusqu’à épuisement pour mener à bout Pet Sounds. Love & Mercy raconte avec beaucoup d’intelligence comment un père tyrannique a rendu un garçon malade et instable dont les excès de folie frôlaient toujours avec le génie. Construit en deux parties (une partie Flashback sur la jeunesse de Brian une autre sur l’après Beach Boys et son combat contre un médecin mal intentionné) Love & Mercy se regarde avec autant de délectation de découvrir un album mythique qu’avec inquiétude. Paul Dano incarne un Brian Wilson instable plus vrai que nature quand John Cusack parvient à être sa version adulte sans en faire trop. La ressemblance entre ces hommes est d’ailleurs saisissante. Un film simple à la réalisation parfois hallucinante (le plan final est une merveille du genre) qui vous fera reconsidérer toute l’oeuvre des Beach Boys et vous donnera envie d’écouter God Only Knows encore et encore.

 

9. Lost River

 

242531

 

Pour un premier passage derrière la caméra, Ryan Gosling propose une expérience inédite d’une audace insoupçonnée. En une heure trente il traite aussi bien du difficile passage à l’âge adulte, de l’acceptation du temps qui passe et d’amour comme d’une Amérique qu’on ne connaît que trop peu, rongée par le surendettement immobilier et prise au piège. Dans sa manière d’orchestrer son requiem, le jeune réalisateur parvient à faire tenir le tout en équilibre (fragile certes) mais porté par une magnifique grâce bienveillante mise en lumière par des acteurs tous aussi brillants et solaires les uns que les autres. Un film ensorcelant !

 

8. Mon Roi

 

316779

 

Il y a quelque chose de viscéral dans le cinéma de Maïwenn. Dans sa façon de délivrer des messages forts dans un style cinématographique proche du documentaire. Avec le Bal des Actrices puis avec Polisse, on avait pris la température de son cinéma. Toujours chahutés dans notre confort, Maïwenn va loin sans jamais dépasser la limite. Mon Roi s’inscrit dans cette lignée : beau, fort, fascinant et violent. On vit le film comme un combat de boxe entre deux magnifiques acteurs (Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot), on en ressort vidé. Maïwenn est définitivement la reine !

 

7. Les Deux amis

 

AFFICHE-LES-DEUX-AMIS-WEB-228x304

 

Ha Louis Garrel… Qu’il aurait été facile de bâcher son travail, lui qui doit faire face à tant de haters. Son premier film remettra les pendules à l’heure : affirmant haut et fort son rôle d’arrogant pédant du cinéma français, il réalise un film beau et fort sur l’amitié et les déboires amoureux. Toujours entre deux eaux (la comédie et le drame), Les Deux amis se révèle de minute en minute plus intense et plus prenant. La solitude sera le thème principal de ce premier film qu’on attendait pas à un tel niveau. Le trio d’acteurs (Golshifteh Farahani, Vincent Macaigne, Louis Garrel ) porte le film avec bienveillance et la magie opère à merveille entre ces trois drôles d’oiseaux. Puissance de la mise en scène, BO fascinante, scénario malin et original (écrit soit dit en passant avec Honoré) les deux Amis est une bien belle surprise aussi tendre que désespérante. Un très beau premier film.

 

6. Seul sur Mars

 

305329

 

Ha que Ridley Scott nous a fait du bien. Après les pompeux, Gravity et Interstellar voici un film d’espace fun et décomplexé. Pas de théorie à vous apprendre ici non, juste une leçon de divertissement comme on en voit finalement plus au cinéma. Derrière le constat tragique d’un astronaute abandonné loin de la Terre, Seul sur Mars est un vrai film d’aventure bourré de références 80 pour notre plus grand plaisir. On serre les dents, on rit, on s’émerveille devant le spectacle qui se déroule sous nos yeux.  Matt Damon est absolument génial en “starman” qui cherche à rentrer chez lui. Un vrai bonheur.

 

5. Valley of Love

 

valley_of_love_grd

 

La chasse aux fantômes de Guillaume Nicloux a parfaitement trouvé échos en nous. Difficile d’expliquer vraiment ce voyage vécu de l’intérieur tant Valley of Love est une expérience à vivre soi-même. La mise en scène maîtrisée et poétique en fait à chaque minute un film un peu plus grand. On vous met au défi de ne pas être hantés par la musique de Charles Ives une fois quitté la salle de cinéma. Difficile aussi de ne pas être totalement happé par la performance de ces deux monstres du cinéma ! Isabelle Huppert et Gerard Depardieu dans leur presque rôle est une bénédiction. En abattant les barrières de la comédie, Guillaume Nicloux nous livre un film à la force brute presque plus documentaire que fiction écrite. Chaque réplique est un enchantement au point ou on se dit que Gerard manque cruellement au cinéma français… Un très très grand film.

 

4. Vice et Versa

 

571071

 

 

Succès public et critiques, Vice & Versa aura mis tout le monde d’accord ! C’est d’abord visuellement qu’on aura été complètement enchantés. Les créateurs se sont donnés à coeur joie pour donner de la vie au monde des émotions. Là haut, tout est coloré, tout est merveilleusement assemblé pour qu’on ait cette impression hallucinante d’être parti très très loin vers un nouveau monde. Des dizaines d’idées à la minute (et toutes aussi brillantes les unes que les autres !), une double lecture pour les adultes et une puissance émotionnelle rare, Vice & Versa mérite tous les bravos ! On ne se rappelle pas d’avoir vu un film aussi original et créatif au cinéma !

 

3. Mustang

 

296041

 

Il y a quelque chose de très fort dans ce premier film de la réalisatrice Deniz Gamze Erguven : la vie et la joie qui habitent chacune de nos héroïnes emprisonnées. Une vie d’insouciance et d’espoir qui va être entachée par la cruauté et la bêtise des adultes. Aussi lumineux que viscéralement tragique, Mustang fait partie de ces films qui n’ont pas besoin de beaucoup d’artifices pour briller. Chaque moment de vie des 5 sœurs étant un souffle d’air pur. Chaque décision forcée un déchirement dans la poitrine. Mustang est en ce sens une ode à la liberté au milieu des carcans provinciaux. Un choc ! Nous sommes ravis que le film représente la France aux Oscars 2016.

 

2. Knight of Cups

 

Knight-Of-Cups-Affiche-France

 

Sorti presque discrètement en France, le nouveau né de l’immense Terrence Malick est à l’image de sa filmographie : intense et sans concession. Intitule de vous dire que visuellement ce film est LA beauté personnifié (Christian Bale a-t-il jamais été aussi beau ?) qui s’inscrit parfaitement dans l’œuvre de Malick. Plus encore, Knight of Cups est la quintessence de son cinéma. Film presque biblique qui tente de percer les mystères du sens de la vie, Knight of Cups est un film fleuve, qui tente de répondre à autant de question qu’il en pose. On ne pourra pas vous expliquer pourquoi une autoroute de LA nous a tant touché. Il faut le voir pour le croire.

 

1. Birdman

 

birdman

 

Quand Inarittu nous plonge de la plus impressionnante des manières dans les coulisses d’une pièce de théâtre, on ne peut qu’adorer. L’illusion du plan séquence fonctionne comme un enchantement. On a l’impression de suivre Alice dans le terrier du lapin blanc. Entre coulisse d’une production et questionnement existentiel Birdman s’avère être un pur chef d’oeuvre. Le film qui compte dans la carrière d’un réalisateur, qui change un statu d’auteur indépendant à chouchou d’Hollywood. Rendez-vous en 2016 Alejandro !

 

 

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It