Il arrive parfois que nous voyons des films sans qu’on ait forcément envie (ni le temps) d’écrire une longue critique. D’où le lancement d’un nouveau rendez-vous révolutionnaire : CinéBref ! L’idée est simple : vous parlez en quelques lignes de films à  l’affiche ! Cette semaine on revient sur 3 films : Un début prometteur, Le Labyrinthe : La Terre brûlée et Le nouveau stagiaire.

 

Capture d’écran 2015-10-12 à 19.31.02

 

Un début prometteur d’Emma Luchini :

 

Martin, désabusé pour avoir trop aimé et trop vécu, retourne chez son père, un horticulteur romantique en fin de course. Il y retrouve Gabriel, son jeune frère de 16 ans, exalté et idéaliste, qu’il va tenter de dégoûter de l’amour, sans relâche. Mais c’est sans compter Mathilde, jeune femme flamboyante et joueuse, qui va bousculer tous leurs repères…

 

Dans la famille Luchini je demande la fille. Emma passe donc derrière la caméra pour la première fois et nous livre un film intime et poétique qui parle principalement d’amour. Si le sujet n’est pas très original, la manière d’aborder les choses l’est cependant. Emma Luchini racontant une histoire profondément humaine sur fond d’aventure entre individus un peu chahutés par la vie. Tout n’est pas parfait mais la fragilité du film est touchante à l’instar de ses protagonistes. En haut de l’affiche, Manu Payet est exceptionnel en Gainsbarre des temps modernes. Dommage que la ressemblance avec Fabrice Luchini soit si grande…

 

Un_Début_Prometteur_1

 

Le Labyrinthe : La Terre brulée de Wes Ball

 

Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

 

Il faut vous faire ici une petite confession : on avait bien aimé le Labyrinthe premier du nom. On attendait alors de retrouver Thomas et ses camarades en dehors du labyrinthe. Si le début du film est prometteur, la découverte du monde apocalyptique et les premières confrontations avec des “zombies” nous laissent un sentiment mitigé de déjà vu. L’intrigue trop lisse ne laisse pas beaucoup de place à la surprise ni même à l’installation de tous les personnages. A force d’être en fuite sans arrêt on finit par se désintéresser quelque peu de l’histoire et on regrette le temps où 50 garçons cherchaient la sortie d’un labyrinthe. Bon ne soyons pas trop durs, le film se regarde quand même facilement et on a envie de savoir la suite.

 

165008

 

 Le nouveau stagiaire de Nancy Meyers

 

Ben Whittaker, un veuf de 70 ans s’aperçoit que la retraite ne correspond pas vraiment à l’idée qu’il s’en faisait. Dès que l’occasion se présente de reprendre du service, il accepte un poste de stagiaire sur un site Internet de mode, créé et dirigé par Jules Ostin.

 

Sur le papier ce n’est pas franchement un film auquel on aurait donné sa chance. Enfin si, un dimanche soir d’hiver sous la couette peut-être. Pourtant, Le nouveau stagiaire saisit sa chance là où de nombreuses comédies US se sont plantées en jouant la carte de la subtilité. Derrière le regard de Ben Whittaker on comprend un peu mieux comment la transformation digitale du monde dépasse la génération précédente. On comprend aussi que vieillir seul ce n’est pas très rigolo et que tous les moyens sont bons pour sociabiliser. Le film s’échappe au fil des minutes des clichés et rentre en toute discrétion dans l’intimité de ses héros. C’est mignon, plein de bons sentiments, et Robert de Niro et Anne Hathaway sont des plus agréables. Pas inoubliable mais plaisant.

 

Le_Nouveau_Stagiaire

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It