Le 11 Novembre dernier nous avons eu la chance d’être invité à une après-midi de Deezer Sessions près d’Opéra. Un jour férié qui s’est transformé en jour de fête pour nous qui avons eu l’immense plaisir de découvrir London Grammar en live.

Il est près de 16h quand on voit arrivé le trio londonien. Alors que nos chouchous du moment s’installent gentiment, on observe ce qu’il se passe autour. La cafétéria de Deezer s’est transformée en studio d’enregistrement pour l’après-midi. Autour de nous, cadreur, preneur de sons, managers, s’agitent pour que tout soit prêt quand le groupe sera prêt à tourner. Ca s’agite, oui, mais dans la bonne humeur. On prend une bière, un café, on s’envoie quelques blagues pendant que le manager des (très) jeunes londoniens s’assurent que tout fonctionne. Nous, on a les yeux grands ouverts, bien conscients que ce moment est unique et qu’une fois encore on hallucine un peu de faire partie de tout ça. Silence, ca tourne… Action !

Même si le moment aura été très court, on se sera pris une belle claque en cet après-midi de Novembre. La voix d’Hannah Reid, sensuelle et transperçante, y étant pour beaucoup on doit avouer ! Comment ne pas craquer, ne pas être halluciné devant ce petit bout de femme (tout droit sortie des années 60) et la puissance de sa voix ? Trois petits morceaux seulement mais un enchantement total. Autour de nous, tout le monde s’incline face à la beauté du moment et reste sans voix. Bien sur on aurait aimé un petit Wasting My Young Tears et un Nightcall mais qu’importe le charme a une nouvelle fois opéré. Pendant que les anglais s’y prennent à 4 fois pour enregistrer leur opening, la faute à un fou rire qui ne dissipe pas, on observe devant nous, un mur comportant les souvenirs des précédentes Deezer Sessions. Les signatures de Franz Ferdinand, de la Femme, de Phoenix, de Fauve ou Jack Johnson témoignant de la très belle aventure musicale qu’est Deezer Sessions. En tout cas, on en redemande et on attend les prochaines !!!

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :