Derrière iamamiwhoami, nom plutôt indigeste et imprononçable, se cache Jonna Lee jeune demoiselle aussi prodigieuse que tarée ayant savamment fait monter le buzz autour de son projet musical. Des vidéos énigmatiques (et plutôt glauques) postées par-ci par-là et il n’en faudra pas plus pour affoler la blogosphère musicale. Nous nous étions aussi pris au jeu, dans l’espoir qu’un bel album en découle. Et aujourd’hui, le pari est gagné avec “Kin”, premier essai plein de promesses.

D’origine suedoise, cela paraît presque une évidence tant la musique glaciale et terrifiante d’iamamiwhoami nous rappelle ses compatriotes de Fever Ray. On y retrouve les ingrédients qui nous avaient tant fascinés à l’époque de leur album, cette pop électronique si riche et puissante, capable de vous mettre dans un vrai état de transe. Un petit conseil, regardez les vidéos totalement barrées postées sur sa chaine youtube ; elles illustrent chaque morceau de son album de très belle manière.

Ovni musicale pour certains, il faut réussir à pénétrer l’univers de Jonna. Pour les plus réticents, ne soyez pas frileux, l’expérience vaut vraiment le coup et vous marquera. En ce sens, “Kin” est de toute beauté et restera la vraie belle surprise de cette rentrée musicale.

A.

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :