Depuis la sortie de “Forget”, Twin Shadow est toujours resté dans notre mémoire. Lui qui a su donner un véritable coup de fouet à une certaine New Wave remise au goût du jour à coup de rythmes lancinants et sensuels. Et il faut dire qu’il est productif l’américain moustachu, car il nous offre aujourd’hui un deuxième album, moins de deux ans après son premier essai. Alors, coup d’épée dans l’eau ou coup de maître ?

Une chose est sûre avec “Confess”, Georges Lewis Jr. utilise toujours la même recette faite de synthés rétros et rythmes entêtants. Mais là où il nous surprend, c’est par sa voix. Cette fois mise beaucoup plus en avant, comme si la confiance l’avait gagnée. Un côté beaucoup plus épique se dégage ainsi de l’ensemble des morceaux, comme sur le morceau phare de l’album Five seconds au clip totalement délirant.

On sent que Georges a gagné en maturité et en confiance, lui qui avait livré une prestation très moyenne lors d’un concert au Nouveau Casino oú il semblait comme paralysé. Un album où il se dévoile un peu plus, “Confess” prend alors tout son sens. Chaque morceau nous apparaît comme sincère et vrai, avec comme thème central un sujet universel : l’amour. “J’ai tourné pendant deux ans non stop, je n’en pouvais plus, j’avais vraiment besoin de me reposer, de me retrouver. J’avais besoin de faire le vide, c’est-à-dire plus de fêtes ni de music business pendant un certain temps” dévoile t-il ainsi lors d’une interview pour Brain.

Twin Shadow ne nous surprend pas vraiment, mais encore une fois, à chaque écoute, chaque morceau semble devenir indispensable. Alors que l’on avait pu trouver le temps long par moment sur “Forget”, ici pas de place à l’ennui. Confess est plus énergique que Forget, l’album précédent, et ça vient directement du fait que j’ai tourné avec mon groupe pendant un an et demi non stop. J’ai naturellement voulu captiver l’énergie de la scène.”

Avec “Confess”, Georges Lewis Jr. réalise à nouveau un grand disque, inspiré, emplie de classe et de subtilité. Lui que l’on avait découvert il y a deux ans à peine est en train de devenir l’un des plus beaux représentant d’une certaine pop aux accents new wave à la fois sombre et sexuelle. Déjà indispensable.

A.

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :