Cela faisait presque 5 ans jour pour jour que Julian Casablancas et sa bande n’étaient pas venus jouer sur le sol de notre chère patrie. Un concert événement, d’autant plus que le groupe venait présenter son dernier album “Angles”.

Nous avions un peu peur de voir la prestation des américains sur scène, tant leurs live ont pour réputation d’être assez inégaux. Mais c’est confiant que nous nous rendons au Zenith pour voir tout simplement l’un des plus grands groupes de notre époque. Oui, car les Strokes ont définitivement marqué le rock, et la musique en générale de ces dernières années. Avec des chansons, ou plutôt des hymnes qui auront marqué toute une génération. L’événement de l’année à coup sûr.

Ce sont les Cribs, groupe anglais assez fade qui ouvrent le bal. Un live loin d’être inoubliable, leur musique sonnant plutôt bien mais étant au final très banal… Le public ne s’y trompe pas, l’ambiance ne décolle pas. Tout le monde attends les Strokes de pied ferme.

Alors que le public arrive en masse, on découvre peu à peu le décor qui servira de scène aux New-Yorkais. Une scène assez sobre mais impressionnante de part ces grandes flèches qui l’encadrent et donnant une profondeur assez spectaculaire. Le public s’impatiente, les Strokes arrivent enfin sur scène sous les acclamations. A la vue de Julian Casablancas et sa bande, c’est la folie totale. Une folie qui ne retombera pas.

“New York City Cops” résonne dans un Zenith de connaisseurs prêts à faire honneur au retour des enfants prodiges. Que ça fait du bien de les revoir sur scène, ensemble! Heureux aussi, de voir que Julian Casablancas a toute sa voix, lui ayant souvent des problèmes de ce côté là. Dans la fosse, on a du mal à rester debout tant ce soir les parisiens ont décidé d’en découdre! Et ce n’est pas avec “Reptilia”, “Machu Pichu” et “Is this it” que les choses se calmeront!

Ayant une réputation plutôt nonchalante, on est surpris et heureux de voir le groupe interagir avec son public. Derrière ses lunettes et sa mèche Julian Casablancas s’essaiera même au français lançant un “je t’aime” drôle et touchant!

C’est aussi très rassurant de voir The Strokes dans une certaine osmose, réunis et semblant heureux de l’être!

Les New-Yorkais partageront assez équitablement leur set entre chansons de leur excellent nouvel album (Under Cover of Darkness, Life is Simple in the Moonlight…) et tubes qui ont fait leur succès. On se réjouit de retrouver certain titre rares en live comme “What Ever Happened” mais on ne cache pas notre déception et notre surprise de ne pas avoir entendu “The End Has No End” ou encore “Heart in a Cage”.

Les Strokes joueront 19 chansons pour un set (énorme!) d’1h30 ce qui est quand même un peu juste quand on voit la richesse de leurs 4 albums et le prix du billet!

Mais on a du mal à leur en vouloir, tant leur retour sur scène en France était en soit un événement et un pur bonheur!

Setlist du 20 Juillet 2011:

  1. New York City Cops
  2. Alone, Together
  3. Reptilia
  4. Machu Picchu
  5. The Modern Age
  6. Is This It
  7. Under Cover of Darkness
  8. What Ever Happened?
  9. Life Is Simple in the Moonlight
  10. Someday
  11. You Only Live Once
  12. You’re So Right
  13. Under Control
  14. Gratisfaction
  15. Juicebox
  16. Last Nite
  17. Automatic Stop
  18. Hard to Explain
  19. Take It Or Leave It

M & A

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :